Johnny Hallyday: Joséphine Baker avait fait une prédiction dingue, qui s’est réalisée…

Dans son livre "Je les ai tous vus débuter", Doudou Morizot raconte sa première rencontre avec Johnny Hallyday.

© NABIL MOUNZER / EFE

Johnny Hallyday: Dans une récente interview pour nos confrères du Parisien, Doudou Morizot, ancien régisseur à l’Olympia, se souvient de sa rencontre avec Johnny Hallyday. Mais c’est la prédiction de Joséphine Baker au sujet du chanteur qui l’a beaucoup marqué. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko va tout vous dire à ce sujet.

Doudou Morizot balance sur les débuts de Johnny

Le moins dernier (le 11 février plus exactement), c’est un livre riche en révélations qu’a pu sortir Doudou Morizot. Ex-régisseur de l’Olympia, il a publié « Je les ai tous vus débuter » où il raconte de nombreuses anecdotes sur les personnalités qu’il a pu voir au sein de la mythique salle. Agé de 91 ans, il a côtoyé les plus grands. ll y a vu les stars internationales s’y produire : Liza Minnelli, Marlene Dietrich, Joséphine Baker, Miles Davis, Frank Sinatra… Et presque toutes les vedettes hexagonales y faire leurs débuts : Aznavour, Brel, Brassens, Dalida, Claude François, Polnareff ou encore Johnny Hallyday. C’est d’ailleurs de ce dernier que Le Parisien a décidé de nous donner une anecdote. Doudou y évoque notamment les débuts du rockeur, qui a fait son premier concert sur la scène de l’Olympia en 1961, à 18 ans seulement.

D’ailleurs, Doudou Morizot a eu la chance d’être embauché en 1972 pour accompagner Johnny Hallyday en tournée. Malheureusement pour lui, ce n’est pas du tout un bon souvenir. En effet, l’ancien régisseur de l’Olympia a déclaré qu’à cette époque, le « taulier » était mal entouré et fréquentait des personnes toxiques pour lui : « Il était parti en tournée avec une bande de copains, qui mettaient le bazar dans sa caravane. Ils fumaient ses cigarettes, buvaient son scotch, mangeaient sa nourriture« . Johnny, lui était un gentil et ne disait rien. Ca lui a même joué des tours un soir : »Un soir, avant le spectacle, il ne trouvait même pas de place pour se changer. Il est monté sur scène en tenue de ville« .

Joséphine Baker sous le charme de Johnny Hallyday

Malgré ses mauvaises fréquentations, Johnny Hallyday a su conquérir tout le monde dès le début de ses concerts à l’Olympia. En effet, Roger Morizot (Doudou) a expliqué que dans la salle tout le monde parlait de la prestance du chanteur et même une certaine Joséphine Baker. Présente pendant une répétition du jeune artiste, le régisseur se souvient que la jeune femme avait directement dit : « Ça mes enfants c’est de la bête de scène ! ». Elle était notamment impressionnée par le talent du jeune homme. Si elle a pu voir le début de son ascension, elle n’a pas pu voir comment il a explosé (elle est décédée en 1975). En revanche, sa phrase résonne encore aujourd’hui comme une belle prédiction.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @josephine_baker

Il faut dire que dans les années 1980, Johnny Hallyday a réussi a explosé aux yeux de tout le monde et a débuté sa magnifique carrière. Et comme le disait Joséphine Baker, ce qu’on retient aujourd’hui surtout du taulier, c’est cette façon qu’il avait d’enflammer son public en habitant la scène avec son charisme et son sens du spectacle. C’est en tout cas ce que retient la rédaction d’Objeko. Et vous, que retenez-vous du chanteur ? N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires.

Sting à un regret dans sa carrière

Durant sa carrière, Sting a fait plusieurs rencontres et deux ont particulièrement marqué l’artiste. Il y a d’abord eu celle avec Mylène Farmer (à Londres) et celle avec Charles Aznavour. Comme vous pouvez le voir, il retient plus ses rencontres avec les Français qu’avec les autres. Il faut dire que le chanteur est un grand fan de la culture francophone :« Quand je propose un duo à un artiste français, c’est avant tout un pan de culture que j’invite avec », explique-t-il notamment. D’ailleurs le dernier duo en date qu’il a fait avec un Français, c’était avec Gims.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par STING (@theofficialsting)

Pour lui faire un duo, c’est important. D’ailleurs, il nous donne les secret d’un bon duo : « Pour moi, le secret d’un bon duo, c’est le mariage de deux voix que l’on reconnaît entre toutes. Au milieu de ces pointures, j’ai l’air d’être le maillon faible ». Toutefois, il regrette une chose dans sa vie, c’est de n’avoir jamais chanté un une légende française : « J’aurais adoré faire un duo avec Johnny Hallyday » déclare-t-il. Et il ne fait aucun doute que le taulier aurait répondu favorablement à Sting. Dommage.