Joséphine, ange gardien : triste nouvelle, il vient de décéder…

Le comédien Pierre Cassignard a tiré sa révérence à l’âge de 56 ans. C’est son amie Michèle Bernier qui a annoncé la triste nouvelle sur les réseaux sociaux.

© TF1

Joséphine Ange Gardien: Lundi 20 décembre, le monde de la comédie a pleuré un grand nom d’un des leurs : Pierre Cassignard. Ce dernier s’est éteint à l’âge de 56 ans, le lendemain de son 56e anniversaire. Le public le connaissait pour ses rôles au cinéma. On l’avait vu dans «Une femme française» avec Emmanuelle Béart et Daniel Auteuil. Ou encore «Les poupées russes» de Cédric Klapisch. Plus récemment, on se souvient de sa performance dans «Un homme et son chien», le dernier film avec Belmondo. Ou encore le film «La conquête», à propos de l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy.

Sur le petit écran, les téléspectateurs l’ont vu vendredi 17 décembre dernier sur France 2, dans un épisode inédit des «Petits meurtres d’Agatha Christie». Il campe le personnage d’un chirurgien esthétique. Et le 22 décembre, son dernier film fait sa sortie en salles : «Mince alors 2», de Charlotte de Turckheim.

Un ami très proche de Michèle Bernier

La comédienne Michèle Bernier le connaît depuis longtemps. Elle a fait part de son décès sur Twitter. « Salut mon Pierrot d’amour… tu me manques déjà tellement… « . Elle a accompagné son message d’une photo du comédien. Sur son compte Instagram, Michèle Bernier a partagé un autre message : « Je t’aimerais toujours… immense ami… », a-t-elle en effet écrit.

Cette triste nouvelle a aussitôt suscité une vague d’émotion sur internet. De nombreux internautes ont partagé la peine de la comédienne. « Je suis tellement triste, c’est un grand acteur qui nous quitte… votre duo dans « un grand cri d’amour  » était tellement merveilleux, je ne l’oublierai jamais », ou encore : « Quelle triste nouvelle ! Un grand comédien et une gentillesse infinie ! On ne l’oubliera pas… », pouvait-on en effet lire parmi les nombreux commentaires.

Après Michèle Bernier, de nombreuses personnalités se sont relayées pour faire part de son talent. Mais aussi de son caractère inoubliable, marqué par la sympathie. « PIERRE CASSIGNARD. Mon Pierre chéri, nous avons débuté ensemble, tellement ri, pleuré, couru les cafés du conservatoire… Parmi mes plus belles années… Nous étions collés… Nous avions reçu des récompenses le même soir des années plus tard… Quelle fête ! C’est trop dur de te perdre. Tes deux Chérane sont inconsolables« , a ainsi fait savoir la comédienne Sandrine Kiberlain.

« Si gentil, si beau, si drôle, si intelligent »

« Pierrot chéri. Quelle classe ! Jusqu’au bout… C’est impossible de partir à 56 ans quand on est si gentil, si beau, si drôle, si intelligent. Quand on a autant de talents et un aussi joli sourire. Quand on est autant aimé et quand on aime autant. Et pourtant, tu n’es plus. C’est injuste. Je t’aime très fort. Tu es une leçon. Merci pour toute cette joie. Ta Muriel« , a pour sa part confié Muriel Robin.

La comédienne et metteure en scène Mathilda May s’est également saisie de son compte Facebook. « Tu étais mon ami. Le meilleur des amis. Nous avons tellement ri ! Et ce soir, je pleure toutes les larmes de mon corps… je suis effondrée et je ne peux pas croire que tu sois parti ! Pas toi ! Si vivant, si drôle, si intelligent et talentueux. Pierre Cassignard, je t’aimerai toujours… », a-t-elle ainsi révélé.

Joséphine Ange Gardien: En 1997, il obtient le Molière du meilleur comédien.

« Je ne sais pas quoi dire… des sanglots… et une émotion immense en pensant à ces dernières années ! À ton courage (encore une fois !) à ta drôlerie dans ce désastre… On ne t’oubliera pas ! Jamais ! Et définitivement une année de merde… Définitivement ! », regrette de son côté le comédien et metteur en scène Nicolas Briançon.

Né le 19 décembre 1965 à Sainte-Foy-la-Grande, en Gironde, Pierre Cassignard s’est passionné pour la comédie dès son plus jeune âge. Après son bac, il se forme à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre, à Paris. En 1997, il obtient le Molière du meilleur comédien. Cela récompense ses deux rôles de Tonino et Zanetto dans Les Deux Jumeaux vénitiens de Carlo Goldoni. À la télévision, il avait entre autres incarné de nombreux seconds rôles dans “Joséphine, ange gardien” ou encore Section de recherches.