JPP : ses derniers moments auprès de sa femme Nathalie Marquay dévoilés

Notre Jean-Pierre Pernaut national n'est plus... Il nous quittait ce 2 mars 2022. Jusqu'au dernier moment, son épouse, Nathalie Marquay, se tenait auprès de lui.

Les derniers moments du défunts journaliste

JPP a vraiment su nous rassurer jusqu’au dernier moment. Mais finalement, le cancer a eu raison du journaliste. Si il n’a jamais voulu laisser entrevoir la possibilité de sa fin de vie au public, c’était pour mettre toutes les chances de son côté. En effet, il voulait suivre les recommandations des médecins et celles de son épouse. Et pour cela, il lui fallait puiser en lui la force de rester optimiste. C’est donc des images de JPP souriant et combatif que le public garde des dernières interventions du journaliste. Mais savoir qu’il n’est plus de ce monde est évidemment un choc. Nous adressons une nouvelle fois toutes les condoléances d’Objeko à la famille et aux proches de Jean-Pierre Pernaut. C’est toute la France qui pleure à leurs côtés.

La flamme de JPP s’est éteinte, un choc pour les Français

Le public connaît Jean-Pierre Pernaut depuis de très longues années maintenant. Depuis tellement longtemps qu’il est le seul journaliste que le public appelle par son prénom, sans citer son nom de famille. Il présentait le JT de 13h de TF1, en semaine, pendant plus de 30 ans. En 2020, quand il laisse sa place à Marie-Sophie Lacarrau, JPP provoque un esclandre sur les réseaux sociaux. Personne n’était vraiment prêt à le voir quitter ce poste. Il faut aussi souligné que si le mari de Nathalie Marquay avait conscience de l’affection que pouvait lui porter le public, il ne s’en vantait jamais. JPP c’était l’archétype du journaliste impliqué et professionnel. Il ne cessait jamais de vouloir améliorer ses interventions et chérissait son métier. Malgré son immense carrière et sa notoriété qui dépassait les frontières de la France, Jean-Pierre Pernaut a toujours gardé la tête sur les épaules.

Son sérieux lui permettait aussi de s’emporter de temps à autre en parlant boulot. Sur des collègues, des techniciens ou d’autres membres de son équipe de rédaction. Mais Objeko a pu entendre à maintes reprises qu’il ne se fermait jamais à la discussion pour autant. Comme le disait Anne-Claire Coudray sur le plateau de Quotidien, JPP était si respecté qu’il avait le droit de crier. Mais il était toujours ouvert aux débats et n’était pas du genre à refuser de se remettre en question. Comme pour les autres collègues de Jean-Pierre Pernaut, c’était un choc que d’apprendre qu’il ne s’en était pas sorti. La combativité de cet homme était inspirante, un exemple pour le public et ses proches. Lorsqu’il a appris aux Français qu’il souffrait d’un cancer des poumons, il n’avait de cesse de les rassurer.

Suite à cette annonce, JPP et son épouse ont été très sollicités sur les plateau de télévision pour témoigner de l’épreuve qu’ils traversaient. Et toujours ils ont été capables de rester forts, optimistes et rassurants. Mais voilà, au mois de janvier 2022, la santé de Jean-Pierre Pernaut se dégradait.

Les derniers moments du célèbre journaliste

Nathalie Marquay, sa compagne depuis 20 ans et son épouse depuis 15 ans, n’a sans doute pas quitter son homme d’une semelle. L’amour que partageaient JPP et sa femme crevait l’écran. Soudés, ils ne pouvaient pas faire autrement que de ressembler à deux adolescents lorsqu’ils étaient l’un à côté de l’autre. Leurs regards trahissaient une affection sans bornes. Mais en plus de laisser Nathalie Marquay inconsolable, ce sont quatre enfants et des petits-enfants qui pleurent aussi le départ de Jean-Pierre Pernaut. Tom et Lou Pernaut, les enfants de son second mariage. Ainsi que Julia et Olivier, ses grands enfants de son premier mariage. Sans compter, Objeko ne vous le cache pas, tous les amis du journaliste, tous ses collègues et enfin tout son public.

Pour revenir enfin sur les derniers moments de JPP, Nathalie Marquay laissait malgré elle entendre qu’ils étaient compliqués. Sur le plateau de TPMP, elle révélait que son époux avait été victime de plusieurs AVC dans le courant du mois de janvier. D’après la presse, Jean-Pierre Pernaut a ensuite été admis à l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris. Et la détérioration générale de son état de santé conduisait les médecins à plonger JPP dans un coma artificiel. Nous ne pouvons pas imaginer une seule seconde que Nathalie Marquay n’ait pas été auprès de son époux à chaque étape de ce processus difficile. Mais il lui faudra sans doute du temps avant de pouvoir s’exprimer sur les derniers instants de la vie de celui qu’elle aimait et qu’elle aimera sans doute pour toujours.