JT 13H : Marie-Sophie Lacarrau souffrante, définitivement remplacée par Jacques Legros ?

2022 ne sourit pas à Marie-Sophie Lacarrau. Alors qu'elle avait plein d'idées pour développer la présidentielle dans son édition, elle est forcée de céder sa place à Jacques Legros. Aïe...que va-t-il se passer dans les mois qui viennent ?

© Laurent Vu/SIPA

Les jours passent et Marie-Sophie Lacarrau est aux abonnés absents. Inconsolables, les téléspectateurs vont-ils accepter Jacques Legros ?

Une page se tourne pour Marie-Sophie Lacarrau…

Oui, la silhouette de Jacques Legros ne vous ait pas inconnu. Après tout, avant d’être le joker de Marie-Sophie Lacarrau, il était celui de notre cher Jean-Pierre Pernaut. Lors du départ de ce dernier à la retraite, personne ne pouvait anticiper que la maladie allait tout gâcher. Victime d’un cancer du poumon et de multiples petits AVC, le papa de Lou et de Tom tire sa révérence au printemps 2022. Plus qu’un choc, c’est un tsunami. Ses trois décennies ont filé comme un éclair. Qui pourra ou saura trouver les mots pour lui renvoyer l’ascenceur ?

À l’antenne, tout le monde réalise que sa remplaçante va de plus en plus mal. Si elle refuse de nommer sa pathologie oculaire ou d’en donner les détails, la rédaction d’Objeko fait le point. On vous disait tout ce qu’on savait à l’intérieur de cet article. Le moins que l’on puisse, c’est que cette édition du 13 heures a un mauvais karma. Comment TF1 va-t-elle s’organiser dans la durée ? On vous raconte tout !

Panique en Alsace !

Lorsque Jean-Pierre Pernaut était aux manettes, il a tout fait pour placer le terroir. Soucieux de respecter sa ligne éditoriale, ses collègues tels que Marie-Sophie Lacarrau ou bien Jacques Legros ont pu compter sur le soutien de taille de tous ces journalistes de province. Et oui, ce n’est pas parce que le siège est à Paris que l’on ne doit pas parler de l’Alsace. À cause d’une restauration de la cathédrale de Strasbourg, le rayon vert qui traversait le Christ disparait des radars. C’est une catastrophe pour les riverains. Du côté de l’église, on se montre rassurant ou du moins on tente de désamorcer la polémique. C’est tout sauf un drame ! Qui aura le dernier mot ?

Depuis le début de la g**rre en Ukraine, les Français constatent une hausse du prix du carburant. Incapables de la gérer, ils sont à l’affût de la moindre affaire. Récemment, l’enseigne Auchan prend les devants en proposant des bons d’achats de 6 euros contre un plein de 30 euros. Pour connaitre les modalités de cette offre incroyable, Objeko vous suggère de lire son enquête. Nul doute que Marie-Sophie Lacarrau aurait la première à vouloir mettre cette astuce au premier plan de son journal télévisé. Hélas, elle devrait encore patienter avant de revenir à l’antenne…

Bientôt un trimestre dans Marie-Sophie Lacarrau

Revenons un instant sur l’attitude du président Vladmir Poutine. Alors qu’il comptait envahir l’Urkraine en deux temps, trois mouvements, il ne pensait pas que les locaux résisteraient autant. Et encore moins que la communauté européenne s’organise pour rapatrier un maximum de femmes et enfants. Contre toute attente, les États-Unis se structurent pour infliger des sanctions aux Russes et suggèrent aux Européens de pareil. Durant sa convalescence et son long traitement, Marie-Sophie Lacarrau enrage de ne pas pouvoir être au cœur de cette actualité brûlante. Qui mieux qu’elle pourrait raconter ce qui se passe ? On se rappelle que lors de la précédente fête nationale, elle avait fait un mythique saut en parachute ! Qu’il semble loin le temps des risques !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caro Stevens (@carostevens6207)


On l’a vu lors du premier confinement, les Français ont prouvé qu’ils avaient bon cœur. En effet, ils ont applaudi le personnel et fait d’immenses dons aux hôpitaux. Malheureusement, une fois l’épreuve passée, ils refusent de mettre en application les gestes barrières ou le masque. Quant au vaccin, Objeko ne compte plus les polémiques à son sujet. En pleine sixième vague, Marie-Sophie Lacarrau est conscience qu’elle devra se montrer prudente si elle veut revenir avant la fin de la saison. Promis, dès qu’on en sait un peu plus, on vous tient au courant. En attendant, Objeko lui souhaite un bon rétablissement et lui envoie toute sa bienveillance ! Suite dans le prochain numéro et à bientôt pour de nouvelles aventures.