Julian Bugier: La décision radicale du journaliste pour le 13 heures de France 2

Plus le temps passe, plus le visage de Julian Bugier s’inscrit dans la mémoire des Français. Cependant, l’homme pense déjà à l’horizon 2022. Il va devoir faire des choix et commence déjà à nous y préparer !

Julian Bugier : La décision radicale du journaliste pour le 13 heures de France 2
© Christophe RUSSEIL/FTV

Non seulement, Julian Bugier est dans votre poste de télévision tous les midis, mais il parle sur les ondes le soir. Où s’arrêtera-t-il ?

Julian Bugier, à la croisée des chemins !

Depuis le départ de Jean-Pierre Pernaut, les chaines de télévision ont dû s’organiser autrement. En effet, après trente-cinq ans de bons et loyaux services, il tire sa révérence. Ce n’est pas pour autant qu’il va se reposer. Non, ce passionné de terroir a plein de projets et il compte bien nous les faire partager. En attendant, TF1 comme France 2 placent des billes pour grappiller des téléspectateurs. Début 2021, c’est le vrai jeu de chaises musicales qui commence ! Même si la liberté de ton du papa de Lou est inégalable, Julian Bugier est propulsé à la case du déjeuner de France 2. Quant à l’ancienne responsable de ce créneau, elle est partie voir si l’herbe était verte de l’autre côté ! La messe est dite…enfin pas tout à fait !

Qui va à la chasse…

Jeune, beau garçon, intelligent, Julian Bugier a tout du gendre idéal. Du reste, il faut savoir que pour sa carrière, c’est un bon en avant ! Il est interdit de l’éviter. Au contraire, on doit saisir cette chance au vol, sous peine d’avoir des regrets toute sa vie ! Cependant, quand on regarde de plus près son emploi du temps, on se rend compte qu’il est déjà saturé de tous les côtés. Entre la télé et les ondes, son cœur balance. Sommé de faire un choix, il tente de se justifier dans les colonnes de nos confrères du journal Le Parisien !

À notre grande surprise, c’est les ondes qui a choisi de délaisser. Certes, il s’agissait d’ « un exercice très complémentaire et très exigeant ». Toujours positif et optimiste, il estime qu’il a vraiment largement tiré profit de cette expérience. Pourquoi ? Parce que cela lui a donné de la hauteur, tout en respectant ce qu’il a appris : le naturel et le spontané. Ce joli mélange des genres, sachez que nous adorons chez Objeko ! Et vous, cher lecteur, qu’en pensez-vous ? Est-ce le bon moment ou pouvait-il attendre encore un peu ? La réponse est loin d’être évidente. On imagine sans mal les nuits blanches à réfléchir aux causes et conséquences des scénarii.

D’ailleurs, vous n’êtes pas censé ignorer que les élections présidentielles arrivent à grands pas. Nul doute que vu l’actualité économique, sanitaire et social, les débats seront nombreux et houleux. Donc, Julian Bugier estime qu’il va devoir mettre les bouchées doubles ! Par conséquent, il n’a pas d’autres solutions que de se concentrer sur un seul créneau. Impossible de faire les deux missions en même temps ! Il n’a pas de clone et encore moins le courage de faire tout en même temps !

…perd sa place ?

D’ailleurs, Julian Bugier ne cache pas sa déception. Oui, il culpabilise d’abandonner ses auditeurs et aussi ses collègues. Pendant des heures, il a élaboré tous les stratagèmes pour gérer ces deux missions avec professionnalisme. Hélas, malgré toute la rigueur possible et des scores vraiment bons, mettre Europe 1 de côté est la seule solution viable sur le plus ou moins moyen terme. « Je pense qu’on ne peut pas mener deux batailles de front sur une année électorale, donc je préfère me recentrer sur le 13 heures »,

Rassurez-vous ! Vous avez encore tout l’été pour l’écouter en direct ou bien savourer les podcasts de Julian Bugier. Par contre, dès la rentrée, il faudra vous faire une raison et lui jurer fidélité à l’heure du déjeuner. Il compte plus que jamais sur vous pour lui donner votre opinion sur sa manière de gérer l’antenne et des séquences que vous aimeriez voir plus souvent.

Sitôt le rythme effréné de l’élection présidentielle terminé, il a déjà négocié un retour avec la direction d’Europe 1. Hélas, une nouvelle inédite risque de contrer ses plans. La directrice des ressources humaines de France Télévision n’apprécie pas forcément que ses présentateurs aient deux emplois, surtout dans le service privé. Et ça, Julian Biguer ne semble pas l’avoir anticipé. Alors, que va-t-il se passer ? Va-t-il devoir revoir sa copie une énième fois ? Et c’est loin d’être le seul dans ce cas ! Comptez sur Objeko pour vous raconter les coulisses de ce chamboulement de dernière minute.


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.