Julie de Bona se confie sur cette phobie incontrôlable qui complique son métier

Prise de panique à le vue de guêpe et terriblement allergique à cet insecte, le métier de Julie de Bona peut devenir compliqué de temps à autre. Confidences sur cette phobie qui lui gâche la vie.

© KCS-Julie de Bona se confie sur cette phobie incontrôlable qui complique son métier
Publicités

Julie de Bona est une comédienne qui a le vent en poupe. À l’affiche des séries Les Combattantes et La maison d’en face, son visage est de moins en moins inconnu au grand public. Et Objeko ne vous cache pas que les téléspectateurs vont gagner à connaître cette actrice ! En effet, elle ne manque pas de talent.

Publicités

 

D’ailleurs, ce n’était pas la première fois qu’elle s’invitait dans le quotidien du public, à l’affiche de supers projets télévisuels. Et au détour de l’une de ses interviews promotionnelles, Julie de Bona avait confié à nos confrères du magazine Pure People qu’elle était terrifiée des guêpes.

 

Publicités

Objeko vous propose de revenir en détails sur cette confidence car plus encore qu’une terreur, il s’agit d’une phobie. Une phobie qui peut aussi se justifier par le fait que Julie de Bona soit allergique à cet insecte. Bref, côtoyer une guêpe peut rendre la vie de cette actrice impossible.

 

 

Publicités

Julie de Bona se confie sur sa phobie et ses crises d’angoisse

 

En effet, lorsqu’une phobie se manifeste, c’est encore plus poignant que lorsqu’une terreur qui s’exprime. Il est impossible de se contrôler ou de faire preuve de raison face aux risques. Le côté rationnel de notre esprit est aux abonnés absents. D’ailleurs, les personnes qui disent littéralement avec des absences face à leurs plus grandes peurs ne sont pas rares.

 

Julie de Bona, aussi brillante actrice soit-elle, serait alors incapable de se contrôler face aux guêpes. Et vous l’aurez compris, il n’est même pas nécessaire qu’elles soient plusieurs. Il suffit qu’elle en aperçoive une pour perdre ses moyens. Mais elle n’est pas prise de tétanie, elle se met à gesticuler comme si l’insecte se trouvait déjà installé sur elle. Or, c’est tout ce qu’il ne faut pas faire face à une guêpe.

Publicités

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julie de Bona (@juliedebona)

 

Les lecteurs d’Objeko s’en doutent, Julie de Bona a dû entendre cela des centaines de fois. Mais demander à une personne phobique de rester calme face à sa plus grande peur c’est parler pour ne rien dire finalement. Car ces personnes ne contrôlent pas ce qu’elles font, elles sont en proie à de terribles crises de panique.

Publicités

 

Un témoignage sincère

 

« Je ne gère pas. D’ailleurs je ne fais pas de tournage l’été… Non je plaisante. Mais j’ai vraiment un aspi-venin dans mon sac. C’est une phobie, ça ne s’explique pas. Ma petite soeur a toujours été là pour virer les guêpes, la pauvre. Elle ne s’est jamais fait piquer pour me sauver donc c’est quand même une grande victoire. », confiait Julie de Bona dans les colonnes de Pure People.

 

« Je déteste qu’on me dise qu’il ne faut pas bouger. Que tant que tu ne bouges pas elle ne t’attaque pas. Mais moi ce n’est pas raisonné. Je bouge, j’ai peur ! Donc impossible de faire une séquence si il y a une guêpe à côté. », avait-elle ajouté. En même temps, si Julie de Bona est allergique aux guêpes, difficile de ne pas comprendre qu’elle puisse avoir peur de ces insectes

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julie de Bona (@juliedebona)

Publicités