Julie Depardieu : ce tatouage qu’elle regrette amèrement et tente de faire disparaître…

La fille de Gérard Depardieu a beau former un couple original avec le chanteur et comédien excentrique Philippe Katerine, elle n'est pas, contrairement à ce que l'on pourrait penser, une grande fan des tatouages. Un jour cependant, elle a sauté le pas en se faisant tatouer un dessin réalisé par ses deux mains. Une décision qu'elle regrette, elle qui assume que le tatouage est raté.

Un petit tatouage qu’elle camoufle avec du maquillage 

On le dit et on le répète : il est important de bien réfléchir avant de se faire tatouer puisque c’est un acte irréversible. Certes, il existe aujourd’hui des techniques pour enlever les tatouages, mais elles sont coûteuses et très douloureuses. Autant les éviter le plus possible. Mais Julie Depardieu voulait un tatouage. Mieux encore, elle voulait un tatouage qu’elle a dessiné elle-même. Malheureusement, il n’est pas à son goût et c’est honteuse qu’elle le porte. Fort logiquement, elle s’est tournée vers la solution de le faire enlever. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu : 

« J’en ai un [un tatouage, ndlr], que j’ai essayé de faire retirer plusieurs fois avec le détatoueur de Johnny Hallyday mais qui n’est jamais parti. Il est un peu raté parce que c’est moi qui l’avais dessiné. Finalement je l’ai fait recouvrir« .

Forcément, quand on lit ça, on veut savoir à quoi ressemble le fameux tatouage. Pour le décrire, la comédienne n’y va pas de main morte : « C’était un soleil bleu mais maintenant on dirait le virus du sida photographié au microscope. Heureusement, il est petit et je le maquille parfois pour le cacher ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julie Depardieu (@depardieu_julie)

Julie Depardieu et la maternité 

Sans doute la compagne de Philippe Katerine se servira de son expérience pour bien apprendre à ses enfants qu’il est primordial de bien réfléchir avant de se faire tatouer. Et de bien choisir le tatoueur, également. Car oui, contrairement à ce qu’elle a dit pendant très longtemps, Julie Depardieu est mère de deux enfants. Pourtant, ce n’était pas gagné. 

« Être mère, c’est former une orange avec son enfant. A un moment, il faut se séparer, couper l’orange en deux, c’est terrible« , disait-elle autrefois de la maternité. C’est comme si son refus d’avoir des enfants était justifié par la nécessité de ne pas souffrir volontairement dans la vie. En 2010, elle se montrait très franche et disait tout haut ce qu’elle pensait, dans une société qui a tendance à voir d’un mauvais œil une femme qui ne veut pas avoir d’enfant : « Les enfants, c’est un devoir, comme un ordre dans lequel vous entrez. Je n’en ai pas, je n’en veux pas« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julie Depardieu (@depardieu_julie)

Julie ne veut pas d’enfant à cause de sa mère ?

Le lien si fort qui unit un enfant à sa mère semblait être la raison derrière sa volonté de ne jamais avoir d’enfant : « Je l’ai vécu avec ma mère. Grandir près d’elle a été génial, mais je ne me sens pas apte à faire revivre pareille relation à quelqu’un qui serait mon enfant. Ce lien, c’est un déchirement« . Pour autant, elle n’hésite pas, à l’époque, à dire que tout va bien désormais avec sa maman : « avec ma mère, quoi que vous fassiez vous êtes aimé. […] Elle m’apaise, elle est capable d’entendre tout ce que j’ai envie de dire ou de crier« .

Julie Depardieu se compare, logiquement, et craint tout simplement de ne pas être à la hauteur pour ses enfants, si elle en a un jour : « Ce que je fais vivre à ma mère, ce serait impossible qu’une petite fille puisse le vivre avec moi parce que je ne serais pas à la hauteur. Je serais décevante« . On ignore si Julie aurait été décevante pour une fille mais elle est en tout cas l’heureuse maman de deux garçons, Billy et Alfred, respectivement nés en 2011 et 2012, fruits de son union avec le chanteur Philippe Katerine. C’est cette histoire d’amour qui a tout changé pour l’actrice. Soudainement, grâce à lui, elle s’est enfin vue mère. 

Grâce à lui, elle vit avec sérénité la maternité et en parle même avec humour dans la presse, comme lorsqu’elle a dit pour le magazine Gala : « s’il y avait un mode d’emploi, ça se saurait ! Ils sont encore jeunes et on dit ‘petits enfants, petits problèmes’« . Elle sait en tout cas exactement comment éduquer ses deux enfants : « Avec Philippe, nous essayons d’être des vrais parents, avec des vraies valeurs, pas des copains. Nous ne voulons pas en faire des enfants qui ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont« .