Karine Ferri: Voici ce que pensait réellement Grégory Lemarchal de la jeune femme…

Ce dimanche 25 avril, Karine Ferri s’est confiée sur ce que Grégory Lemarchal pensait réellement d’elle.

Karine Ferri: Voici ce que pensait réellement Grégory Lemarchal de la jeune femme...
© RACHID BELLAK / BESTIMAGE

Le 30 avril 2007, à l’âge de 23 ans, Grégory Lemarchal est décédé après une longue lutte contre la mucoviscidose. Près de quinze ans après, tout le monde se souvient encore de la voix et du sourire du jeune homme. Karine Ferri, qui a vécu une belle histoire d’amour avec lui, a récemment pris la parole. Elle s’est confiée sur ce que le chanteur pensait réellement d’elle. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko va tout vous dire.

Grégory Lemarchal, un destin tragique

Né en 1983 à La Tronche près de Grenoble, Grégory Lemarchal est atteint de mucoviscidose depuis sa jeunesse. Malgré sa maladie, le petit garçon est quand même très sportif et pratique plusieurs sports. En 1997, il remporte notamment le trophée de Champion de France de rock sauté. Mais sa passion pour la danse ne vaut pas celle pour la musique. C’est durant des vacances dans un camping en 1998, qu’il se découvre un talent pour le chant et la scène. Dès ce moment-là, il n’avait plus qu’un rêve : devenir célèbre et marquer les esprits avec ses propres chansons.

En 1999, il décide de participer au programme de télé crochet Graines de star sur M6. Malgré une déception, puisqu’il n’a pas pu remporter le programme, le jeune homme se fait rapidement un nom. C’est en 2004, cinq ans après, qu’il va exploser aux yeux de tous en participant à la Star Academy, sur TF1. Et là, c’est le succès. Il remporte la célèbre émission, sort  son premier album Je deviens moi, qui obtient un double disque d’or. Il est élu Meilleur espoir francophone aux NRJ Music Awards en janvier 2006. Malheureusement, tout s’arrête en 2007, le 30 avril exactement. En attente d’une greffe, Grégory Lemarchal décède sans avoir pu l’avoir.

Une histoire d’amour avec Karine Ferri

C’est une histoire d’amour qui a fait le tour des médias. Tout commence en septembre 2005, lorsque Karine Ferri et Grégory Lemarchal se rencontrent par l’intermédiaire d’une amie commune. Une semaine après, le jeune homme l’invitait dans son appartement parisien, une soirée assez spéciale. En effet, les deux n’ont pas pu s’empêcher de se chambrer toute la soirée  en mangeant « un veau sauté avec des pommes de terre ». Et la première impression du chanteur n’était pas très bonne, c’est le moins qu’on puisse dire : « il m’a avoué avoir dit à son père qu’il m’avait trouvée « complètement déchenillée » explique notamment la jeune femme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Karine Ferri (@karineferri)

Mais malgré cette soirée difficile, Grégory Lemarchal est tombé amoureux de Karine Ferri. Mais attention, pas question pour lui de trop se dévoiler. Dans une récente interview, la jeune femme est revenue sur les prémices de leur histoire. Elle a notamment avoué que le chanteur ne lui disait jamais je t’aime au départ :« il a fallu que j’attende 6 mois pour qu’il me dise « je t’aime » pour la première fois. Je n’en pouvais plus, mais j’aimais ça ! ». Mais le destin a empêché que l’histoire n’aille plus loin. Pour autant, celle qui était sa compagne au moment de sa mort, continue de se battre pour l’association à son nom. Elle ne cessera de le faire.

Le dernier SMS de Grégory Lemarchal à Gérard Louvin

Alors que Karine Ferri poursuit son combat, d’autres personnes n’oublieront jamais Grégory Lemarchal. C’est notamment le cas de Gérard Louvin. Ce dernier, qui était le producteur et directeur de la “Star Academy”, a notamment dévoilé le contenu d’un message que le jeune homme lui avait envoyé avant son décès. Le matin même il avait écrit :“Tout va bien, je vais être greffé cette nuit”. Malheureusement, cette greffe, elle n’arrivera pas, et Gregory finira par mourir. Mais selon le producteur, “Il est mort serein”. 

Près de quinze ans après la mort de Grégory Lemarchal, Laurence et Pierre Lemarchal ainsi que plusieurs artistes, continuent de mener un combat remarquable pour aider les malades atteints de la mucoviscidose. L’espérance de vie est passée de 8 ans en 1965, à près de 50 pour un enfant qui naît aujourd’hui. Et justement, sa famille a voulu une association à taille humaine, de proximité, basée sur sa connaissance intime et douloureuse de la maladie pour pouvoir répondre rapidement et efficacement aux besoins des familles, des hôpitaux et des chercheurs.


Mieger Tristan

Passionné depuis tout petit par l'écriture et de nature très curieux, je m'intéresse à tous les sujets !