Karl Lagerfeld : la vente de sa succession dépasse 4 fois les estimations, un montant colossal !

Cela fait bientôt trois ans que Karl Lagerfeld a tiré sa révérence. Or, tout ce qui lui a appartenu vaut maintenant de l'or. Sans plus attendre, Objeko vous raconte tout dans les moindres détails !

© GERLEIGNER, GEORG / ACTION PRESS / VISUAL Press Agency

[Source] puis [Meta-description]

Karl Lagerfeld au sommet !

Personne n’aurait pu prévoir ce qui allait se passer pendant cette vente aux enchères. Ce premier vendredi de décembre, Sotheby’s avait décidé d’organiser un événement autour des biens du roi de la mode, Karl Largerfeld. Souvent interrogé de ce vivant sur ses éventuels héritiers, il s’amusait à narguer ses détracteurs en précisant qu’il avait déjà rédigé son testament. Et que contrairement à ce que les mauvaises langues pouvaient dire, tout reviendrait à sa chatte, Choupette ! Très proche de son félin, le couturier n’ignorait pas qu’il disposait également beaucoup d’admirateurs sur la planète. Pour autant, être dans son entourage n’était pas une mince affaire. Son mauvais caractère a souvent fait la une de la presse !

Les plus belles femmes du monde ont défilé pour lui. Chez Objeko, on pense notamment à Inès de la Fressange. Devenue son égérie, leur relation amicale connaitra quelques turbulences. Impossible de citer celles qui ont fait avec ses excès. Toujours est-il qu’il laisse un grand vide ! C’est l’évidence, on a cassé le moule après lui !

Karl Lagerfeld, plus qu’un homme, une légende !

En tout, il y avait 582 objets de proposés aux curieux. À cause de la pandémie, Sotheby’s s’organise et propose d’y accéder par le biais de la visioconférence. Pour les fans de Karl Lagerfeld, mais aussi de l’artiste, c’est le moment ou jamais de casser sa tirelire. Qui sait, peut-être que vous allez rentabiliser cet investissement plus vite que prévu ? Dans un précédent article, Objeko vous racontait qu’une mèche de cheveux de Johnny Hallyday s’était envolée à 6 500 euros !

Karl Lagerfeld ne se baladait jamais sans ses mitaines et ses carnets. Ça tombe bien, ce genre d’objets était également disponible. Pour autant, les blocs d’inspiration du couturier ont atteint des records d’enchère. Personne n’aurait cru que ce trio allait s’envoler à un tel tarif. S’il le savait, nul doute que le confident de Cristina Cordula aurait bien ri. En fait, pour les fans, il s’agit d’un témoignage d’une époque aujourd’hui révolue. Fabriqués pendant les années 80, on peut y voir des modèles qui n’existent plus et qui changent par rapport à ce qui est mis en vente de nos jours !

Quelques exemples

Takashi Murakami est un artiste japonais. Il a eu l’occasion de faire un magnifique cadeau à Karl Largerfeld. De fait, contre toute attente, cet autoportrait original a suscité l’enthousiasme lors de la vente aux enchères. Après plusieurs minutes de débat et de cris, il s’est envolé à 292 100 euros. Visiblement, certains n’avaient pas peur de dépenser les économies d’une vue pour avoir un souvenir du couturier dans leur salon ou bien dans leur chambre.

Catalogue (c) Sotheby’s

En ce qui concerne la peinture de Guy Pierre Fauconnet, elle pulvérise le plafond. Dire qu’au début, le chef-d’œuvre La vache et sa laitière était proposé à 4 000 euros. Après un vif débat entre les fans de Karl Lagerfeld, elle s’envole à plus de 150 000 euros. Chez Objeko, on tient à vous préciser qu’on peut acheter une maison avec piscine en province à ce prix !

Mais le clou de cette vente aux enchères demeure évidemment la Rolls Royce de Karl Lagerfeld ! Plus que jamais, on le visualise à l’intérieur de cette voiture de collection. La nostalgie s’empare de ceux qui l’ont bien connu. Il était donc nécessaire qu’elle trouve rapidement un propriétaire sous peine de prendre la poussière. Car oui, ce n’est pas son chat qui risque de la conduire un jour ! Si vous avez de la peine d’avoir loupé un tel événement, Sotheby’s remet ça bientôt. D’une part, Objeko vous précise que vous pouvez toujours vous connecter pour voir les lots restants. Et si vous voulez patienter jusqu’à l’année prochaine, on vous donne rendez-vous à Cologne au printemps. Qui sait, peut-être allez-vous craquer devant l’un de ces vestiges ?