Kate Middleton manipulatrice ? Elle avait tout prévu pour rejoindre la famille royale ! Révélations chocs

La duchesse de Cambridge avait tout préparé pour intégrer la famille royale britannique. Afin de parvenir à ses objectifs, elle a fait beaucoup de sacrifices.

© EAMONN M. MCCORMACK/ GETTY

Kate Middleton avait tout manigancé dans sa tête pour intégrer la famille royale ? Pourtant, la duchesse de Cambridge a une allure angélique et n’a jamais fait un seul faux pas depuis son mariage. On ne peut pas en dire autant de sa belle-sœur, Meghan Markle. En effet, cette dernière a essuyé de nombreuses critiques et elle a même poussé le prince Harry à quitter son pays et la famille royale. Mais, est-ce que Kate Middleton a aussi une facette plus sombre de sa personnalité? On revient sur son parcours qui l’a amené jusqu’au prince William.

Kate Middleton, prête à tout pour intégrer la famille royale britannique !

Comme vous le savez, les Britanniques ont suivi le jubilé de platine de la reine Elizabeth II, qui s’est déroulé au Royaume-Uni du jeudi 2 au dimanche 5 juin. C’était un évènement très attendu par les Anglais puisque la Reine Elizabeth II célébrait ses 70 ans de règne. Un record de longévité pour la couronne britannique. Mais, c’était aussi l’occasion pour le prince Harry et Meghan Markle de revenir au palais de Buckingham. L’ancienne actrice américaine n’avait pas remis les pieds sur le territoire depuis deux ans. Mais, entre Kate Middleton et Meghan Markle, il n’y a jamais eu de débat pour les Anglais. En effet, ces derniers ont une admiration sans failles pour l’épouse du prince William. La seule chose que certains peuvent lui reprocher, c’est de paraître trop parfaite et trop lisse. Et si on vous disait qu’elle avait calculé son coup ? En effet, Kate Middleton avait déjà en tête de mettre le grappin sur son futur époux depuis le début de sa scolarité…

Un destin royal

Dire que le destin de Kate Middleton aurait pu être totalement différent de celui qu’elle vit aujourd’hui. Nous sommes au début des années 2000, la jolie brune a le choix entre intégrer l’université d’Édimbourg ou celle de St Andrews. Finalement, elle prend la décision d’aller dans l’établissement du prince héritier. Ce choix a étonné ses proches. « Elle avait toujours placé Édimbourg en choix numéro 1, et elle avait été acceptée, sa place était réservée« , a déclaré le conseiller d’orientation de l’internat Marlborough College, où Kate Middleton a réalisé ses études. Les journalistes ont dévoilé que même sa mère était dans le stratagème. « Carole Middleton, un brin arriviste, aurait poussé sa fille à s’y inscrire pour mieux rencontrer le prince« , explique Bertrand Meyer-Stabley dans son ouvrage La vie de Catherine, duchesse de Cambridge.

Kate Middleton s’est préparée à cette nouvelle vie

En réalité, cette première décision était un sacrifice, et même si elle ne le savait pas à l’époque, c’était loin d’être le dernier qu’elle aura à faire dans sa vie. De plus, Kate Middleton n’était pas dupe et savait exactement dans quel univers elle allait mettre les pieds. Ce qui n’était pas le cas de Meghan Markle qui a été surprise par le nombre de règles qu’elle devait respecter en intégrant la famille royale. « Elle en savait assez, elle en avait assez vu et elle avait assez d’expérience, alors elle savait très bien quelles seraient les responsabilités et les exigences« , a avoué Sally Bedell Smith, la biographe de la reine, à nos confrères du magazine britannique People. D’après cette dernière, Kate Middleton s’est beaucoup préparé et a étudié à la loupe le protocole royal. On comprend mieux pourquoi elle est parfaite en toute circonstance.

La duchesse de Cambridge a modifié sa voix

Pour faire partie intégrante de la famille royale, Kate Middleton a vraiment tout fait, même changer sa voix et travailler son éloquence. En effet, la jolie brune était plutôt timide et ne prenait pas beaucoup la parole en public. Grâce à l’aide de certains communicants, elle a travaillé sur ses lacunes. « Bien que Kate ait toujours bien parlé, elle n’avait peut-être pas un accent aussi prononcé lorsqu’elle a rejoint la famille », a expliqué Jon Briggs, un coach de prise de parole en public. Un accent qu’elle a donc peaufiné pour qu’elle fasse encore plus partie de la famille royale. Une chose est sûre, elle a beaucoup travaillé, mais elle a réussi son pari. Aujourd’hui, elle représente l’atout majeur de la couronne britannique et elle n’est pas prête à laisser sa place.