Kelly Vedovelli explose : elle dézingue violemment Pierre Ménès sur ses actes dans TPMP

Kelly Vedovelli a détaillé le fond de sa pensée. L’intervention de Pierre Ménès ne l’a absolument pas convaincue !

Kelly Vedovelli
Source : Jack Tribeca

Kelly Vedovelli n’a pas du tout apprécié la façon dont Pierre Ménès s’est défendu suite aux accusations qui pèsent contre lui. Pour la chroniqueuse de TPMP, le journaliste et consultant sportif n’a fait que creuser sa tombe. La jeune femme n’a pas sa langue dans sa poche et a donc tout déballé. Quand Cyril Hanouna questionne ses chroniqueurs à ce sujet, Kelly Vedovelli explose donc et offre une prestation retentissante. Ce 23 mars, la jolie blonde de C8 a calmé tout le monde. Les internautes sont fiers de ses propos. Car bien qu’elle malmène Pierre Ménès sur ses déclarations, elle tente néanmoins de le défendre.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @kellyvedovelli

Kelly Vedovelli tente de défendre Pierre Ménès mais condamne son discours

Kelly Vedovelli et les autres chroniqueurs de TPMP ont tenté de sortir leur ami d’affaire. Pierre Ménès est effectivement un ami de longue date de Cyril Hanouna et de ses chroniqueurs. Ils avaient donc beaucoup de mal à condamner une personne qu’ils apprécient. Car quand on apprécie quelqu’un c’est avec ses qualités et ses défauts. Et bien que ces actes soient condamnables voire impardonnables, ils ne parviennent pas à séparer l’homme de ses actes. Néanmoins, Kelly Vedovelli, avec toute l”affection qu’elle porte à Pierre Ménès, ne comprend pas son discours de défense. Elle a trouvé vraiment dommage qu’il tente de se victimiser plutôt que de présenter platement des excuses.

“J’étais énervée par son discours parce que moi, Pierre, je le connais, il m’a accueillie merveilleusement bien ici, je n’ai jamais eu de problème avec lui. Mais par contre, ce que je n’aime pas… On peut dire ce qu’on veut, que c’est un goujat, que c’est un charo, on peut dire tout ce que vous voulez mais pour moi, ce n’est pas un prédateur sexuel”

Kelly Vedovelli sait au fond d’elle que Pierre Ménès est très touché par toute cette affaire. Mais là encore, elle le met lui au centre du propos plutôt que de parler de ses victimes et de ce qu’elles ont ressenti. Sur la plateau de TPMP, Rokhaya Diallo a très bien détaillé le problème.

Des réactions à la hauteur de la réponses de Pierre Ménès

Il faut dire que le son discours avait effectivement de quoi choquer. C’était comme si il se refusait à réaliser l’ampleur et la gravité de ses actes. Se plaçant lui-même en victime plutôt que de tenter de réparer ses actes.

Kelly Vedovelli a bien compris que le discours du consultant sportif n’allait pas convaincre le public puisqu’elle n’était pas du tout convaincue elle non-plus.

“Je comprends toutes les personnes qui peuvent avoir un souci avec son discours parce que moi j’ai eu un problème avec son discours. Son discours, pour moi, il était odieux, il n’était pas bon du tout , ce n’est pas une bonne mentalité d’avoir ce genre de propos. Je suis d’accord avec Rokhaya : à un moment donné, quand tu as blessé des personnes, quand tu as fait du mal à certaines femmes, tu ne parles pas de toi mais tu parles seulement d’elles. Et tu dis ‘ ‘Bah voilà, j’ai été un gros naze’, voilà ce que j’aurais voulu entendre”

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @kellyvedovelli

Les internautes attendaient de Kelly Vedovelli qu’elle soit plus dure ?

La chroniqueuse de TPMP a fait ce qu’elle a jugé bon pour à la fois défendre son ami et à la fois répondre de ses actes. Elle qui est du côté des femmes et de la loi, elle ne peut tolérer de tels agissements. Pour rester en phase avec elle-même, elle a donc pris sur elle de très clairement énoncer ce qu’elle reproche à Pierre Ménès. Cela dit, le public aurait préféré que TPMP soit plus cash et moins partial.

“Ce n’est pas de se défendre et de se victimiser, ce n’est pas de dire que : ‘Il y a 10 ans, on aurait pu le faire’. Il y a 10 ans, les femmes étaient aussi sensibles, juste elles avaient moins la parole. Moi je sais qu’on avait Francesca en plateau, c’est une femme forte, on connaît son caractère, on l’adore comme elle est, elle est très forte. J’ai des copines à moi qui auraient vécu la même chose que Francesca, elles auraient été traumatisées. J’aurais aimé que Pierre, dans son côté goujat – Pierre que j’adore, moi, je n’ai jamais eu aucun problème avec lui – j’aurais aimé qu’il dise : ‘J’ai été naze’, et pas ‘J’ai souffert, je souffre'”


Avatar

Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.