Kendji Girac dévoile sans tabou ce handicap dont il a eu honte très longtemps

Le musicien n'a pas eu une enfance comme tout le monde et il a rencontré des difficultés dans le milieu scolaire. On vous partage ses révélations.

© Bestimage

Kendji Girac n’a pas toujours eu la vie facile. C’était même inenvisageable qu’il arrive à ce niveau de gloire. En effet, il revient de loin et aujourd’hui, c’est une grande vedette. Une chose est sûre, il a su trouver son public et imposer son style dans le monde de la musique. Pourtant, quand il était enfant, le chanteur n’aurait jamais imaginé arriver au sommet. Voici les touchantes révélations qu’il a faites à nos confrères de Gala ce jeudi 7 juillet 2022.

Kendji Girac est très touché par le sujet de l’illettrisme qu’il connaît personnellement

À seulement 25 ans, Kendji Girac a déjà une immense notoriété ! L’artiste d’origine catalane a toujours chanté. À 8 ans déjà, il chantait en duo avec son père qui l’accompagnait à la guitare. Son enfance n’a pas été simple, car sa famille faisait partie de la communauté des gens du voyage. Alors, il change régulièrement d’école selon les déplacements des siens. Le musicien stoppe ses études à 16 ans et il fait ses premiers pas dans la vie active en tant qu’élagueur. À côté de son travail, il continue de chanter et de jouer de la guitare. Par chance, il a un oncle qui croit dur comme fer en son talent. Ce dernier poste une vidéo sur Facebook où il reprend une chanson de Maître Gims. Le succès est en rendez-vous et la Toile s’enflamme !

C’est comme ça qu’il se fera remarquer par la production de The Voice qui le contacte. En mai 2014, face à 6,5 millions de téléspectateurs, Kendji Girac remporte la troisième édition du concours de chant sur TF1. C’est le début de sa carrière et il enchaîne les titres. Sa toute première chanson, Color Gitano, fait un carton plein. En décembre 2014, il gagne deux récompenses durant les NRJ Music Awards : révélation francophone de l’année et meilleure chanson pour Color Gitano. En plus d’avoir réussi d’un point de vue artistique, sans sa vie privée, tout roule aussi. Il a accueilli l’année dernière son premier enfant, une petite fille qui s’appelle Eva Alba.

Kendji Girac vit une vie à cent à l’heure et il ne va pas s’arrêter de si tôt. En effet, en septembre 2022, il se lance dans un nouvel exercice. Ses fans vont être ravis de découvrir une nouvelle facette de sa personnalité. Le chanteur va jouer dans un film sur un sujet qui le touche particulièrement. Il s’agit de l’illettrisme.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CEKEDUBONHEUR (@instacekedubonheur)

Kendji Girac a eu des problèmes d’apprentissage

Cette nouvelle expérience était très importante pour Kendji Girac. En effet, il connaît bien le sujet, car il a lui-même souffert d’illettrisme. « Étant un enfant du voyage, j’ai connu des petites difficultés de lecture et d’écriture », raconte-t-il à nos confrères du magazine Gala et il ajoute : « J’ai été touché de près par l’illettrisme et j’en avais un peu honte. Et puis un jour, j’en ai parlé à mes équipes, car je ne voulais rien leur cacher. Ça m’a permis de surmonter un moment de ma vie un peu gênant, un peu délicat. Avec l’envie d’apprendre, je m’en suis sorti assez vite. Je veux dire à celles et ceux qui sont frappés par l’illettrisme que l’on peut toujours s’en sortir quand on a cette envie de toujours apprendre. Il n’est jamais trop tard. Abandonner, c’est mourir, apprendre, c’est vivre ! »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 50 minutes inside (@50inside)

Un homme comblé à tous les niveaux !

Une chose est sûre, Kendji Girac n’oublie pas d’où il vient et le succès ne lui est pas monté à la tête. Sa famille reste la chose la plus importante pour lui comme il le dit : « Mon seul objectif : laisser à ma fille de quoi vivre une belle vie. Comme la mienne. Cela passe par le matériel, oui, mais par l’humain également et la transmission des valeurs que j’ai moi-même reçut de mes parents. Je pense à ma fille, mais je travaille également pour laisser ce qu’il faut à ma famille, mes neveux, mes nièces. Pour qu’ils aient tous un avenir merveilleux. Qu’ils ne manquent de rien… »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 50 minutes inside (@50inside)