Kenza Saïb-Couton (DNA) fait appel à ses abonnés pour une noble cause qui a sauvé sa mère

Kenza Saïb-Couton de Demain nous appartient a fait appel aux dons de moelle osseuse. Dans un poignant message sur Instagram, l’actrice fait une révélation bouleversante rélévation.

© Instagram

Kenza Saïb-Couton utilise beaucoup son compte Instagram pour rester en contact avec sa communauté. Malheureusement, elle reçoit beaucoup d’insultes de la part de haters, comme de nombreuses personnalités publiques. Mais cette fois-ci, elle vient de sensibiliser le public pour les dons de moelle osseuse. Elle révèle à cette occasion ce que sa mère a vécu.

Kenza Saïb-Couton a mis au monde un adorable petit garçon en juillet dernier. « Notre petite cacahuète a pointé le bout de son nez le 10.07 pour notre plus grand bonheur. Nous sommes de retour à la maison, prêts à savourer chaque seconde de cette nouvelle vie », avait-elle ainsi annoncé sur le réseau social à sa naissance. Sur le cliché qui accompagnait le message, on découvrait son bébé en train de dormir.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Kenza SAIB-COUTON (@kenzasaibcouton)

Prénommé Naël, Kenza Saïb-Couton pose régulièrement à ses côtés sur son compte Instagram. Mais récemment, elle a reçu de violentes critiques de la part d’internautes. L’actrice n’a pas tardé à réagir,  pas plus tard que jeudi 14 octobre 2021. « Avis à la police d’Instagram : mon fils a passé deux minutes dans sa poussette, le temps que j’enfile le porte bébé, alors keep calm. Et oui, on l’attache. C’est ouf de toujours pointer du doigt les gens. Zen les potes« , a-t-elle ainsi lâché. On la découvrait en train de lever les yeux au ciel, exaspérée.

« Inscrivez-vous sur les registre »

Et d’ajouter, énervée : « Le pire c’est que ce sont des gens qui n’ont jamais rien envoyé comme message et n’ont jamais rien commenté et d’un seul coup, ils attendent et disent : ‘oh pu****, elle n’a pas attaché son enfant !’ Hashtag ‘mauvaise mère’, hashtag ‘attention’, hashtag ‘accident’. Relax !« , a-t-elle en effet poursuivi.

Aujourd’hui, Kenza Saïb-Couton prend la parole sur Instagram sur un tout autre registre. En effet, la jeune maman a voulu avertir sur l’importance des dons de moelle osseuse. Elle s’inquiète notamment du sort d’une petite fille, prénommée Roxane. Mais plus globalement aussi, de toutes les personnes en attente de dons. « Inscrivez-vous sur les registres de donneurs de moelle osseuse et devenez veilleur de vie. C’est très rapide et ça peut sauver une vie« , a-t-elle ainsi fait savoir dans une story. Celle qui joue Soraya Beddiar dans Demain nous appartient a fait également une révélation.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Kenza SAIB-COUTON (@kenzasaibcouton)

« C’est très rapide et ça peut sauver une vie« 

L’actrice de la série de TF1 a en effet parlé de sa propre mère. « Dans ma famille, ceux qui remplissent les cases en tout cas, on est inscrits sur les registres des veilleurs de vie parce que ma maman a reçu une greffe de moelle osseuse il y a quatre mois, a-t-elle révélé. Elle a eu la chance de trouver un donneur compatible, c’est une chance sur un million. » Kenza Saïb-Couton a ensuite indiqué que le donneur était « un jeune homme de 25 ans« . « Il ne connaît évidemment pas ma maman, il s’est senti concerné et spontanément s’est inscrit sur les registres des veilleurs de vie« , a-t-elle en effet poursuivi. Grâce à cet homme, aujourd’hui, sa mère est en vie. La comédienne ajoute ensuite qu’il faut être âgé entre 18 et 35 ans pour s’inscrire sur les listes, même si on peut être donneur jusqu’à 65 ans.

« Il ne connaît évidemment pas ma maman« 

« Je sais ici sur Instagram, vous êtes une très grande majorité dans cette fourchette d’âge à me suivre, d’où le fait que ce soit important pour moi de prendre la parole comme ça, a-t-elle expliqué. Même si ce n’était pas la manière dont j’avais imaginé aborder le sujet. Parce que je prépare du contenu plus complet à ce propos. Face à l’urgence de tellement de situations et de patients, j’ai du mal à rester silencieuse plus longtemps (…) Aujourd’hui, je sais ce que c’est que d’avoir un proche qui est maintenu en vie grâce aux dons des autres et je me sens un petit peu bête, mais bon, mieux vaut tard que jamais ! », a-t-elle ainsi conclu. On la salue pour ce message.