Koh-Lanta : excédée pour le non-paiement de sa prime, cette candidate menace la production du pire !

Depuis vingt ans, Koh-Lanta a pris beaucoup d’importance dans l’esprit du public. Grâce à notre confrère du Figaro Damien Mercereau, on découvre avec stupeur que la production joue avec les nerfs des anciens. En cause, une certaine prime de confidentialité qui serait versée de manière aléatoire !

Koh-Lanta : excédée pour le non-paiement de sa prime, cette candidate menace la production du pire !
© TF1

On dit souvent qu’une fois revenu(e) de Koh-Lanta, tout irait bien. C’est faux ! Les aventuriers étaient mieux sur dans leur campement !

 Koh-Lanta comme vous ne l’avez jamais vu

Comme le prouve cette vidéo, faire Koh-Lanta est difficile. Même pour le présentateur Denis Brogniart il faut faire avec les moyens du bord. Cependant, en guise de lot de consolation pour la perte d’activité professionnelle pendant les quelques semaines de tournage, les candidats reçoivent un salaire. Selon notre confrère Damien Mercereau (Le Figaro), il y a également des primes qui se rajoutent aux indemnités journalières. Et il y en a une qui suscite la polémique ! Quel est son principe et surtout comment arriver à discerner le vrai du faux ?

Qu’est-ce que la prime de confidentialité ?

Grâce à l’enquête du journaliste (merci à lui), nous découvrons que son montant avoisine les 700 euros brut lors des saisons normales. Et qu’elle pourrait grimper jusqu’à 2.500 euros brut pour les spéciales. Là, nous pensons notamment à la prochaine session vingtième anniversaire. Pour l’obtenir, le principe est simple. Il ne faut pas que les aventuriers donnent des informations sur leur participation ou des séquences inédites. Auquel cas, ils peuvent s’exposer à la perte pure et simple de ce bonus ! Cependant, il s’avère que la production n’a pas toujours respecté ses engagements et a trahi certains candidats. Sans plus attendre, on vous dit lesquels et surtout quel a été la réaction !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cha Caron (@charlotte_kohlanta)

Entre Charlotte Caron et Koh-Lanta, le torchon brûle. D’un côté, la production n’en démord pas et estime qu’elle doit la pénaliser. Elle aurait commis l’erreur de divulguer des moments où la caméra ne filmait pas ! Et ça, c’est juste intolérable car elle n’a respecté son contrat !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cha Caron (@charlotte_kohlanta)

De son côté, la candidate est d’accord mais insiste pour que ses amis du jeu de survie ne soient pas concernés par le retrait de la prime. Du reste, elle semble assumer totalement ce qu’elle a fait. Par contre, elle ne comprend toujours pas pourquoi la production a l’habitude de menacer toute l’équipe. Est-ce un moyen de les stresser ? Comme si les règles de Koh-Lanta n’étaient pas assez oppressantes…

Dans Koh-Lanta, il y a toujours une exception qui confirme la règl

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caro🌞 (@caro_kohlanta_2020)

Hélas, l’an passé, il y a également un problème quant au règlement de cette fameuse prime. Et cette fois, la production ne s’est pas gênée pour la retirer à tout le monde, sans faire d’exception et sans se justifier sur sa méthode. Carole ne supporte pas de se sentir lesée de cette manière ! Elle monte au créneau et se dit prête à faire valoir ses droits !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caro🌞 (@caro_kohlanta_2020)

À ses yeux, c’est Marie-France qui aurait donné des informations à la presse belge. En ce qui la concerne, elle a gardé le secret jusqu’au bout. Elle ne veut pas elle exige le règlement de sa prime dans les plus brefs délais. Cerise sur le gâteau, l’ancienne aventurière de la tribu bleue de Koh-Lanta brise le silence et nous confie le pire. “Je ne peux pas laisser passer ça et j’ai fait appel à un avocat.” De son côté, les équipes d’Alexia Laroche-Joubert ne franchissent pas. C’est comme ça…et pas autrement ! Des preuves, ils en ont à la pelle !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Adventure Line Productions (@alp_fr)

En fait, la production explique avoir peur que les aventuriers de cette saison s’en prennent aux fautifs. Et ça, c’est tout ce qu’ils voudraient éviter afin de ne pas nuire à la réputation de Koh-Lanta !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caro🌞 (@caro_kohlanta_2020)

Dès lors, Carole Collado a demandé à son avocat de solliciter l’attention du tribunal des Prud’hommes de Marseille. Et selon les informations de notre confrère du Figaro, d’autres aventuriers de la saison pourraient se joindre à cet appel. Comptez sur Objeko pour vous donner les suites de cette révolte !

Et maintenant, que vont-ils faire ?

Comment tout cela va-t-il se terminer ? Qui aura le dernier mot ? Le mystère reste entier et on comprend bien que c’est un engrenage et un casse-tête. Peu habitué à gérer ce genre de dossier, le juge va avoir du pain sur la planche ! Mais après tout, il y a un début à tout !

Merci à notre confrère Damien Mercereau (Le Figaro) pour toutes ces informations

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.