Koh-Lanta : les salaires des candidats du célèbre jeu ENFIN révélés au grand jour

Si les participants de l'émission de TF1 ne se retrouvent pas sur une île déserte pour l'argent, ils sont malgré tout rémunérés. Mais combien gagnent-ils ?

©MCE TV

Une somme mystérieuse qui change d’une source à l’autre

La principale concernée, Alexia Laroche-Joubert (qui produit l’émission) a donné au micro de RMC, face à Estelle Denis, une réponse certes évasive, mais qui a le mérite de donner une idée. Pour elle, la réponse est claire : les aventuriers gagnent le smic. 

« C’est une répartition donc je crois que ça fait une centaine d’euros par jour. Il y a aussi des clauses de confidentialité et il y a des droits à l’image mais sincèrement… On ne fait pas Koh-Lanta pour l’argent, ça, c’est sûr. Le minimum, c’est le smic, après ça dépend du nombre de jours de participation« , indique-t-elle alors. Dans la presse, certains journalistes avancent que le contrat de confidentialité correspond à 4000 euros. Les aventuriers ne touchent pas un sous s’il spoile le programme, ou révèle des informations qu’ils ne sont pas censés révéler.

Cependant, d’autres sources affirment que les candidats anonymes, ceux que personne ne connaît au moment de la diffusion du premier épisode gagnent 25 euros brut par jour de participation, et 700 euros de prime de confidentialité. On serait tenté de croire Alexia Laroche-Joubert puisque les prix qu’elle avance semblent plus réalistes. En revanche, s’il y a des différences d’une source à une autre, c’est parce que certains candidats n’hésitent pas à négocier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alexia Laroche-Joubert (@aljofficiel)

Dylan révèle son gros salaire sur Touche pas à mon poste

Les fans de Koh-Lanta le savent, l’émission a plus d’une fois fait revenir d’anciens aventuriers qui ont marqué l’aventure. Il s’agit parfois de saisons entièrement consacrées à des aventuriers déjà vus dans d’autres éditions. Parfois, seuls quelques-uns reviennent et se retrouvent face à des anonymes. Après l’échec de la saison des Légendes, considérablement ternies par des histoires de triche qui ont écorné l’image de plusieurs champions (Claude et Laurent en tête), TF1 ne semble pas décidée à organiser un nouveau retour de héros. 

Mais par le passé, cela s’est déjà fait, comme Dylan, qui est revenu dans le cadre de Koh-Lanta : le combat des héros. Le jeune homme ayant acquis une certaine notoriété grâce à sa précédente participation, il a révélé sur le plateau de Touche pas à mon poste s’être retrouvé en position favorable pour négocier son salaire :

« On a tous un contrat où on signe pour la même chose et on a tous le même salaire […] En tout, c’était 7 000, un truc comme ça. Entre 7 000 et 10 000 €. Ça, c’est la somme de base. J’ai négocié parce qu’ils me voulaient à tout prix. J’ai eu la chance d’être le mieux payé pour le coup […] De toute façon, tous les aventuriers le savent. Au total, j’ai pris 27 000 €, que je fasse trois jours ou toute l’aventure».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TF1 (@tf1)

Le grand gagnant ne gagne pas 100 000 euros !

Vous avez bien lu. Si le grand gagnant de l’aventure est filmé portant un gros chèque de 100 000 euros, il ne repart pas vraiment avec cette somme d’argent. Cela n’a jamais empêché des milliers de français à postuler chaque année. Comme l’a si bien dit Alexia Laroche Joubert, ils ne trouvent pas la motivation dans le gain promis au vainqueur. Mais comment expliquer que le gagnant ne reparte pas avec 100 000 euros ?

Tout simplement car le gain n’est pas un gain net d’impôt comme dans les jeux télévisés. Car Koh-Lanta n’est pas considéré comme un jeu télévisé. En 2018, c’est TV Mag qui nous apprenait cela, en révélant que le gain mis en jeu était « amputé de 20.000 à 25.000 euros environ par le trésor public. Aux yeux de la loi française, il s’agit d’un travail où les employés sont sous contrat à durée déterminée avec une société de production« .

L’information avait déjà été révélée dans Paris Match en 2009 via les explications de Me Jérémie Assous : « Les impôts considèrent que les gains obtenus via la télé-réalité comme des revenus de travail imposables« .

Lors de la saison du Totem Maudit, ce sont quatre candidats qui espèrent encore gagner l’aventure. Jean-Charles, Géraldine et François ont trouvé le poignard synonyme d’accès à l’épreuve des poteaux. Quant à Bastien, il est exceptionnellement le quatrième en finale, mais c’est sur un totem maudit qu’il se retrouvera.