La décision de Jean-Michel Blanquer pour les élèves vient de tomber

Avec la crise de la Covid-19, le domaine scolaire est complètement chamboulé. En effet, les professeurs et les élèves sont absents au rythme des cas positifs. Alors, comment fait-on pour rattraper les cours et maintenir son niveau scolaire ? Objeko vous dévoile la dernière décision du ministère de l'Éducation.

© Capture Facebook

Les nouvelles restrictions sanitaires ont mis les parents et les écoles dans une situation très compliquée à gérer au quotidien. En effet, de nouvelles règles ont été mises en place tout début janvier au moment de la rentrée scolaire, alors que Jean-Michel Blanquer était en vacances à Ibiza. Cette information a créé une grosse polémique et un buzz énorme sur la Toile. En effet, cela a engendré un déluge de critique sur les réseaux sociaux.

Par conséquent, depuis début janvier, certaines personnes insatisfaites affirment leur mécontentement et se rassemblent dans la rue. En effet, que ce soit les manifestations contre le pass vaccinal qui vient d’être voté par la majorité. Ou encore les grèves des enseignants qui ne supportent plus le protocole sanitaire dans les écoles. Alors, qu’a donné la récente réunion de jeudi dernier entre les syndicats et le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer ?

Jean-Michel Blanquer : quelle est la dernière annonce ?

Depuis le début de la crise sanitaire, toute notre société semble être remise à plat. En effet, on comprend bien que les hôpitaux vont mal avec un manque de personnel et de matériel. Et c’est aussi le cas pour les établissements scolaires qui subissent également de plein fouet l’arrivée de la Covid-19. Suite à une réunion entre les syndicats et Jean-Michel Blanquer, une nouvelle décision vient de tomber pour l’avenir des élèves.

Comme vous le savez, le ministre de l’Éducation est très sensible au calendrier actuel qui permet de pouvoir intégrer les notes sur la plateforme Parcoursup. Si vous ne le savez pas, ces notes comptent pour 32% dans le nouveau bac. Certaines personnes souhaitent avoir un report « J’attends la décision officielle avant de dire qu’on a gagné sur ce point-là », déclare Sophie Vénétitay, la secrétaire générale du Snes-FSU, le syndicat majoritaire chez les professeurs du second degré, c’est-à-dire collèges et lycées.

Est-ce qu’un report va être possible et « opportun » ? Quelle est la décision prise par Jean-Michel Blanquer ?

Un report des épreuves ?

« Nous demandons le report des épreuves en juin, avec les programmes de mars », souligne Jean-Rémi Girard, le président du syndicat national des lycées et collèges. Avec FO, Sud et la CGT, ils organisent une pétition pour demander le report : « Les classes se vident au gré des cas de Covid et des cas contacts, les absences perlées des élèves conduisent à une forme de discontinuité pédagogique. Préparer sereinement les épreuves dans ce contexte est devenu illusoire ».

Le ministère de l’Éducation change le calendrier

Contre toute attente, Jean-Michel Blanquer a accepté la demande. En effet, le ministre de l’Éducation a décidé de reporter les épreuves de spécialité du baccalauréat général et technologique en sortant de la réunion. Ces dernières étaient prévues du 14 au 16 mars, mais vont donc se dérouler vers la mi-mai 2022.

« Compte tenu des nombreuses et successives absences pour maladie, les élèves se trouvent dans des situations très différentes en termes de préparation », a reconnu le ministère de l’Éducation dans un communiqué officiel. En effet, si les dates des épreuves avaient été maintenues au mois de mars, cela n’aurait pas été très juste pour tout le monde. Beaucoup d’élèves auraient été discriminés, car les situations des familles ne sont pas les mêmes selon les territoires et selon les expériences personnelles. La gestion de la crise sanitaire a engendré des inégalités entre les élèves et il faut en tenir compte. En tout cas, la décision prise par Jean-Michel Blanquer va certainement aider les étudiants à récupérer leur retard de cours à cause des absences. Et, donc, permettre d’éviter certains échecs scolaires.

Pour terminer de manière plus légère, est-ce que vous connaissez le sosie de Jean-Michel Blanquer ? Découvrez-le en image dans cette vidéo ci-dessous.