La piste du gouvernement pour janvier 2022 : vous allez bondir…

Ces nouvelles mesures du gouvernement vont faire de nombreux mécontents… on vous dit tout dans cet article

La piste du gouvernement pour janvier 2022 : vous allez bondir…
© Capture Facebook

L’épidémie de COVID-19 repart de plus belle. Face à la recrudescence de contamination et d’hospitalisations, le gouvernement français a prévu des mesures, entrant en vigueur dès janvier 2022. Celles-ci ne vont pas plaire à tout le monde… L’équipe Objeko vous dévoile tout dans cet article. 

COVID-19 : l’évolution en France

La pandémie de COVID-19 fait partie de notre quotidien depuis maintenant presque 2 ans. Le 17 mars 2020, le gouvernement annonçait le début du confinement sur le territoire. Celui-ci ne prit fin qu’au 3 mai 2021. Depuis cette date, les Français se retrouvent dans une situation peu confortable. Les vaccins contre la COVID-19 ont fait leur apparition, mais beaucoup s’y sont opposés. Il y a également eu l’infâme Pass Sanitaire, qui a fait sortir ses détracteurs dans la rue toutes les semaines depuis sa mise en place.

Malgré tout, l’épidémie s’est semble-t-il calmée. Les commerces ont pu rouvrir petit à petit, et le marché de l’emploi a repris son essor. Le variant Delta nous a fait une belle frayeur, mais la vaccination en masse des français et les gestes barrières ont réussi à contenir l’épidémie. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gouvernement (@gouvernementfr)

Le gouvernement, confiant, a mis en place de nombreuses aides sous forme de chèques et de primes pour cette fin d’année. L’idée est bien entendu d’aider les Français à joindre les deux bouts, et surtout à passer de bonnes fêtes de fin d’année.

Seulement, un nouvel invité surprise a fait son arrivée sur notre territoire, et tout le monde retient son souffle. Le variant Omicron de la COVID-19, qui est apparu en Afrique du Sud, a débarqué sans prévenir en cette fin d’année. Plus contagieux que tous les autres variants, il remet en cause tous les plans du gouvernement.

Le gouvernement en pleine crise

Au gouvernement, c’est la crise. Bien sûr, cela n’a rien de nouveau. Si le début de la présidence d’Emmanuel Macron a été marquée par la crise des gilets jaunes, on en serait presque à l’avoir oubliée. Ces deux dernières années ont été un état de crise sans précédent de mémoire d’homme. Il a fallu essuyer les plâtres, et le gouvernement s’en est sorti un poil sali.

Beaucoup de reproches ont été faits concernant les décisions gouvernementales. Cependant, il faut bien reconnaître qu’il n’y aurait pas eu une seule décision qui aurait mis d’accord tout le monde. Port du masque, confinement, vaccination, pass sanitaire, toute décision divise la France. 

Ce nouveau variant Omicron est encore plus problématique. Le retour à la normale a pendu au nez des Français, qui n’attendaient que de pouvoir laisser la pandémie en 2021 pour attaquer 2022 en beauté. Nous savons désormais que ce ne sera pas le cas. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gouvernement (@gouvernementfr)

Le débat commence à faire rage concernant la vaccination obligatoire. Didier Sicard, ancien président du Comité consultatif national d’éthique, a ainsi déclaré sur LCI concernant les non-vaccinés : 

Leur indifférence et leur refus a des conséquences dramatiques pour les autres.Ils se considèrent comme dépositaires de leur liberté, mais ils deviennent des menaces pour l’ensemble de la population. Ils empêchent des cancers d’être soignés, il faut arrêter les discours creux. Ils ne se rendent pas compte qu’ils finissent par détruire leur propre société.

Fort heureusement, la population est de plus en plus vaccinée. Olivier Véran, Ministre de la Santé, affirmait ainsi sur Twitter que la barre de 20 millions de rappels a été franchie, ce qui est un chiffre porteur d’espoir.

Janvier 2022 : ce que nous réserve le gouvernement

Face au variant Omicron, le gouvernement français est bien obligé de réagir. Et cela risque, encore une fois, de ne pas plaire à tout le monde. Loin de la… Le 18 décembre, Olivier Véran a de nouveau ouvert la boîte de Pandore. Cette fois-ci, il fut question d’une nouvelle mesure qui va très certainement s’avérer impopulaire : le pass sanitaire en entreprise.

Le Ministre de la Santé a ainsi déclaré au micro de nos confrères de France Inter :

C’est une question légitime qui est d’ailleurs appliquée chez certains de nos voisins, les Allemands ont le fameux pass 2G et le pass 3G. On ne peut pas empêcher les gens d’aller travailler s’ils ne sont pas vaccinés mais on peut exiger d’eux qui passent un test s’ils ne sont pas vaccinés

Il est toutefois à noter qu’il s’agit là bien d’un pass sanitaire, et non pas d’un pass vaccinal comme le gouvernement prévoit pour bientôt. Cette autre mesure, encore plus contestée, a été soutenue par le Premier Ministre Jean Castex dans le but d’accélérer la vaccination. Ces mesures pourraient entrer en vigueur d’ici janvier. Compte tenu de l’incertitude de la situation, il faut tout de même prendre ses annonces avec un grain de sel. L’équipe Objeko vous tiendra informée des prochaines annonces du gouvernement.


Julien Marca

Rédacteur web passionné d'art, de gastronomie et de voyages, je vous livre les dernières actualités tout en parcourant le monde.