La prime pour faire vos courses arrive sur votre compte bancaire

On vous dit tout sur le chèque alimentaire. Ca va mettre du beurre dans les épinards.

©capture facebook

Depuis de longs mois, les Français attendent avec impatience des aides de l’Etat pour joindre les deux bouts. Et une aide devrait particulièrement les aider. 

Le contexte est particulièrement morose. En cause : l’inflation qui continue de sévir ! Elle continue en effet de grignoter des parts du budget des Français. Dans ce contexte, difficile d’envisager des achats “loisir”. Les foyers les plus modestes se contentent en effet de joindre les deux bouts pour les achats nécessaires.

Les produits de première nécessité flambent car la flambée du cours des matières premières et du transport, les prix de nombreux produits ont augmenté ces dernières semaines. Et pas de chance : tout indique que cela va durer pendant toute l’année 2022. Forcément, le passage en caisse au supermarché se fait sentir !

A qui s’adresse ce chèque alimentaire ?

Pain, café ou encore sucre… Les produits du quotidien affichent en effet des prix corsés : +62,2 % pour le café, +14,6% pour le blé, +29,5% pour le sucre ou encore +49,6% pour la pâte à papier, comme l’indiquent nos confrères de Ouest France. En plus du prix du transport, les industriels font même payer au consommateur l’augmentation du prix des emballages.

Pour amoindrir les effets de cette inflation, l’Etat a mis en place plusieurs aides. On pense notamment à la prime inflation ou à la revalorisation du Smic. Mais ca ne suffit pas. Car les prix s’emballent tandis que les salaires stagnent… 

Alors Emmanuel Macron a proposé le chèque alimentaire. Les ménages français pourraient toucher ce dernier dès cette année. Mais ce coup de pouce ne s’adresse pas à tout le monde. Remplissez-vous ses conditions particulières ? Il y a quelques jours, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, a annoncé que ce chèque alimentaire prendrait place « dès après l’élection » d’Emmanuel Macron.

La prime : quand sera-t-il versé ?

Pour sa part, le député Mounir Mahjoubi a fait part d’une proposition chiffrée. Ainsi, son montant devrait s’élever entre 30 et 60 € par mois par bénéficiaire. Mais le montant précis du chèque n’est pas encore connu. 

« Le budget total pourrait alors s’élever de quelques centaines de millions à deux milliards d’euros », a en effet déclaré le député Mounir Mahjoubi. Le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie confirme en tous cas que l’Etat versera la chèque « dès après l’élection, courant de l’année 2022 ».

Emmanuel Macron a bien été réélu. Alors cela ne saurait tarder. Ce chèque s’adressera d’abord aux jeunes de 18 à 25 ans dont les revenus restent relativement bas par rapport à cette tranche d’âge. Les foyers modestes avec enfants ne seront pas en reste. Au sein de la rédaction d’Objeko, on se félicite ainsi de cette mesure.

La prime : des craintes…

Sur France Bleu le 22 mars 2022, Emmanuel Macron parle en effet des « classes modestes » et « classes moyennes ». « Vous avez aujourd’hui près de 8 millions de nos concitoyens qui ont du mal à avoir accès aux productions locales, aux productions de qualité, à nos productions françaises en réalité et donc il faut leur donner un coup de pouce pour les aider à acquérir cela », avait en effet expliqué Julien Denormandie.

« Ce qui serait dommage, c’est que l’on fasse des chèques alimentaires pour les Français, qui soient dépensés dans les commerces les plus chers », a souligné, inquiet, Michel-Édouard Leclerc, patron du groupe de supermarchés, aux caméras de BFM Business .

« C’est un comble, si l’on fait un chèque alimentaire, c’est pour aider les gens qui ont peu d’argent, qui sont chez nous, chez Lidl, Aldi… », développe en effet Michel-Édouard Leclerc.