La Redoute: Ce Jean fait un vrai carton et vous fera un postérieur de rêve, pour toutes les morphologies !

Cette pièce imaginée par les stylistes de la Redoute se place en plein revival seventies avec sa coupe si particulière et son bootcut.

La Redoute
Crédit : Michel spingler / AP / SIPA

Le modèle de jean imaginé par La Redoute fait un véritable carton. Cette pièce permet de mettre en avant n’importe quelle morphologie. Objeko vous donne tous les détails.

Boutique en ligne française très connue, La Redoute a proposé ses propres modèles depuis déjà de nombreuses années. L’enseigne propose des vêtements mode sublimes à des tarifs très accessibles. Le dernier coup de cœur en date pour Objeko est un jean bootcut avec sa taille haute. L’avantage est qu’il a été réalisé avec du coton bio. Il est au cœur de la tendance et permet de s’adapter parfaitement à votre silhouette.

Un modèle qui sublime les femmes

Cette pièce imaginée par les stylistes de la Redoute se place en plein revival seventies avec sa coupe si particulière et son bootcut. Ainsi, le jean s’évase au stade du mollet. Avec sa taille haute, il met en avant le postérieur et les jambes des femmes. Il permettra aux femmes d’obtenir une belle silhouette. Ce modèle est disponible en quatre couleurs et le tarif est de 39,99€. La rédaction d’Objeko vous recommande chaudement ce modèle.

Un vêtement culte

Le mot jean est apparu pour la première fois au début du XIXe siècle. Il s’agit d’un tissu coton employé dans la réalisation de pantalons. Mais, vite, le nom du textile est devenu celui d’un vêtement. Les jeans étaient fabriqués au départ dans la ville de Nîmes.

A partir du 20e siècle, le jean désigne des pantalons en toile. Les jeans que nous portons avec des rivets furent brevetés en 1873 par Jacob Davis et Levi Strauss, propriétaire d’une entreprise. Les rivets servent à consolider les poches et assurent la solidité du vêtement. Il est vite adopté par les ouvriers et les mineurs.

Ils étaient fabriqués à partir de deux tissus différents, de la toile bleue et brune. Par la suite, différentes améliorations ont été réalisées. Levi Strauss plaça un arc de coutures orange en guise de renforcement supplémentaire mais également de marque de fabrique des Levi’s.

Un vêtement solide

Les passants de ceinture sont créés en 1922 et les fermetures éclair remplacent la braguette à boutons sur certains modèles à partir de 1954. Mais, à partir de 1890, d’autres fabricants se mettent à fabriquer. A partir des années 1920, le cinéma américain développe une vision romantique du jean mis par des cow-boys par exemple John Wayne et Gary Cooper.

Cette image positive séduit les consommatrices et les consommateurs. Il faut dire que le vêtement est confortable et cool. Les actrices se mettent aussi à porter des jeans. A partir des années 1930, Vogue met le jean à l’honneur. Dans les années 1950, le jean est adopté par de nombreux jeunes comme un symbole de rébellion.

Les acteurs Marlon Brando et James Dean ont démocratisé l’image de l’idole des jeunes vêtu en jean, des chanteurs de rock ont permus de faire du jean un vêtement sympa ; les hippies les adoptaient dans les années 1960. Les féministes les portaient pour demander l’égalité des sexes.

Le jean inspire les créateurs

Dans les années 1970, les stylistes s’intéressent aux jeans. Ainsi, Calvin Klein imagina des jeans sur les podiums. Gloria Vanderbilt développa son jean en 1979. Ces pièces furent un carton. Dans les années 1980, la campagne publicitaire de Brooke Shield pour Calvin Klein et les pubs de Guess avec la top Claudia Schiffer célèbre le jean. Plus tard, d’autres grandes maisons telles que Versace, Dolce & Gabbana, et Dior avaient aussi rejoint le secteur.

Progressivement, ils s’adaptent avec des tendances. Les fans de Hip Hop portent des jeans baggyoversize. Les hipsters portaient du jeans foncé pour revenir aux sources du style. Aujourd’hui, presque toutes les marques ont inclus des jeans dans leurs défilés. « Je n’ai qu’un regret, celui de ne pas avoir inventé le jean », avait indiqué Yves Saint Laurent dans un entretien de 1983 donné au New Yorker Magazine« Ils ont du caractère, de la modestie, du sex-appeal, de la simplicité – tout ce que je souhaite pour mes vêtements. »

 


Pierre Lefort

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.