Laeticia Hallyday : son spectacle sur Johnny au centre d’une nouvelle guerre juridique

Nouveau souci judiciaire pour Laeticia Hallyday, la célèbre veuve du chanteur. Son spectacle hommage à Johnny Hallyday, programmé en septembre, est au coeur d'une bataille judiciaire autour du droit à l'image de l’artiste. Objeko vous donne tous les détails à ce sujet.

© CVS-Veeren / Bestimage

Voilà presque que quatre ans que Johnny Hallyday est mort. L’artiste reste tout de même au cœur de l’actualité. En ce moment, c’est plutôt à la rubrique judiciaire, car le show hommage Que je t’aime, planifié le 14 septembre 2021, est contesté par le producteur du Gabrielle Tour consacré au Taulier.

Laeticia Hallyday: Le spectacle de rentrée consacré à Johnny Hallyday menacé ?

Le motif de ce différend : Backstage Management Agency indique avoir déposé « un copyright sur l’hologramme » de Johnny Hallyday, au cas où Que je t’aime emploierait cette technique. En plus de dire que la production ne possède pas de « licence pour permettre l’activité de spectacle vivant », ce qui apparaît pour eux comme une « concurrence déloyale ».

Des arguments battus en brèche par les organisateurs du spectacle de l’Accor Arena, programmé le 14 septembre prochein. « Un tiers ne peut déposer un hologramme et dire qu’il en a le monopole, c’est comme si un peintre réalisait le portrait d’une personne et interdisait à d’autres le droit d’en faire également son portrait, on est dans une recherche de buzz », affirme Gilles Gauer, avocat de Laeticia Hallyday, qui indique que l’hommage à Bercy ne contiendra pas d’hologramme. Concernant la licence, Mathieu Vergne, responsable de la société DMLS TV, chargé du show, elle ne serait « pas nécessaire ».

De nombreuses stars seront au rendez-vous le 14 septembre

Déjà empêtrée dans différentes affaires judiciaires, la chérie de Jalil Lespert sera combattive. Elle ne va pas se laisser faire. Le 14 septembre, le spectacle programmé sera un vrai événement. Plusieurs têtes d’affiche de la chanson française seront présentes comme Pascal Obispo, Calogero, Patrick Bruel, Gad Elmaleh mais aussi Julien Doré. Le concert sera retransmis sur France 2. Une événement qui devrait être très suivi.

Ils seront tous sur scène de l’Accor Arena pour rendre un bel hommage à la star du rock en France. Ce lieu est symbolique. En effet, Johnny Hallyday qui était une bête de scène a donné de nombreux concerts dans cette enceinte qui peut accueillir des milliers de personnes. Il avait l’habitude d’y chanter ses nombreux tubes.

D’ailleurs, les plus grands standards du chanteur sont encore régulièrement diffusés à la radio. Dernièrement, des inédits ont même été commercialisés. Les fans sont toujours demandeurs de nouveautés. Mais David Hallyday qui se veut aussi le gardien de la mémoire de son père ne veut pas que l’héritage artistique de son père ne soit abîmé. Il est très vigilant sur le sujet

Une statue dédiée à Johnny Hallyday bientôt inagurée

Par ailleurs, une statue sera aussi inaugurée en hommage au chanteur. Pour rendre hommage à l’artiste, la mairie de Paris n’a pas choisi une simple statue de bronze. Elle veut être originale : un mât de 5 mètres de haut surmonté d’une moto Harley-Davidson. Il s’agit du modèle fétiche du chanteur.

L’œuvre, conçue par le plasticien Bertrand Lavier, trèsconnu dans le monde de l’art contemporain, représentera un mât en acier en forme de guitare Gibson, planté dans un socle circulaire et surmonté d’une moto Harley Davidson. Elle doit être posée devant l’Accorhotels Arena, le 14 septembre 2021.

 

Laeticia Hallyday, a donné son accord pour l’installation de cette statue. Elle y voit une « action pour faire vivre la mémoire de Johnny ». La veuve file le parfait amour avec son compagnon Jalil Lespert. Elle poste régulièrement des clichés sur les réseaux sociaux.

La statue passe beaucoup plus mal au Conseil de Paris. 23 élus écologistes ont voté contre. Pour Emmanuelle Pierre-Marie, maire écologiste d’arrondissement, « ici on honore plus une marque de moto que le chanteur lui-même ». Pour une élue communiste, « ce cadeau empoisonné a un coût ». Le coût de l’opération n’a justement pas été rendu public.

Pour Anne Hidalgo, au contraire, cette œuvre sera un hommage à Johnny Hallyday. « C’était un immense artiste et J’ai eu la chance de l’entendre parler de Paris et de son attachement à notre ville. Je me réjouis de voir que nous puissions accueillir cette œuvre », souligne Anne Hidalgo. Quatre ans après son décès, Johnny Hallyday continue d’allumer le feu.