Laetitia Provenchère (Familles nombreuses) : ses mots déchirants à son fils face à la mort de son père

La vie de Laetitia Provenchère n'est pas un long fleuve tranquille. Et pour cause, obligée d'éléver seule ses quatre enfants, l'ombre de feu son époux adore plane sur son quotidien ? Que s'est-il passé avanCe jourt, après et pendant la tragédie ? Objeko fait le point !

© par Sorelle Spet

Récemment arrivée dans Familles nombreuses, Laetitia Provenchère bouleverse et titille la curiosité. Quel est son secret pour tout gérer ?

SOS Laetitia Provenchère en détresse !

Qui se cache derrière ce magnifique regard bienveillant ? La dernière recrue en date de Familles nombreuses intrigue le public. En effet, elle n’a pas souhaité dissimuler le fait qu’elle élevait seule ses enfants. C’est même sa carte de visite. Or, au fur et à mesure des épisodes, le masque tombe. Ce n’est pas un divorce, mais une tragédie qui est à l’origine de ce choix. En outre, Laetitia Provenchère tente de résoudre les difficultés du quotidien en ayant toujours une pensée émue pour son époux Guillaume.

Juste après le premier confinement, ce dernier s’envole en direction du paradis. Ce pompier de profession s’investissait aussi bien avec les siens qu’avec les anonymes. Totalement dévastée par cet accident professionnel, Laetitia Provenchère met les bouchées doubles pour transmettre des valeurs à ses enfants. Car oui, à l’époque, elle était enceinte de triplés. Quant à l’aîné de la tribu, il va falloir lui annoncer la nouvelle sans le traumatiser. Aïe… on n’aimerait pas être à sa place ! En découvrant le profil de cette maman courageuse, les équipes techniques de Familles nombreuses ont eu un coup de cœur… et la rédaction d‘Objeko aussi !

Ce jour où l’équilibre de Laetitia Provenchère a basculé

Les collègues de Sébastien n’en reviennent toujours pas. Sa chute d’échelle mortelle, elle ressemble à un scénario de film ou de série catastrophe.  Personne n’aurait pu l’anticiper. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’a laissé personne indifférent dans la brigade d’intervention du défunt. Lorsque le chef décide de prévenir Laetitia Provenchère, il tente de la rassurer. Après tout, elle attend un heureux événement. La stresser au point que cela impacte les trois fœtus, il en est hors de question. Surtout qu’elle se trouve à plusieurs heures de route de l’accident. Après avoir confié Nolann à sa mamie, elle se rend directement sur place. Cette double peine, elle ne l’oubliera jamais. Partagée entre son désarroi et son anxiété de devoir résumer la problématique à son enfant, elle lui dira juste que « papa a eu un gros bobo » !

Après quelques heures de coma, le verdict des médecins est sans appel. Le mari de Laetitia Provenchère ne va pas s’en sortir. Après avoir utilisé les sages conseils d’un psychiatre pour enfant, elle prend son courage à deux mains. Il n’est pas question de « tourner autour du pot » puisque les petits ont une sorte de sixième sens. Forcée d’autoriser le personnel soignant à débrancher son époux, elle sait que son calvaire est loin d’être terminé. Rentrée à la tombée du jour, elle choisit de ne rien dévoiler à Nolann. Il ne manquerait plus qu’elle transforme ses futures nuits en terreurs nocturnes. Dès son lever, elle lui avoue que la blessure de son papa l’a fait tellement souffrir qu’il est à présent « au ciel. »

QUID des bons mots pour guérir les maux de Nolann

Deux ans plus tard, Laetitia Provenchère a eu le temps de donner de plus amples informations à son enfant. Son objectif était qu’il comprenne que ce n’est pas provisoire tel que le serait un voyage. Quant à ces rumeurs horribles d’adulte, elle y coupe court tout de suite. Non, Guillaume n’est pas en couple « une autre femme. » En quelque sorte, elle tente d’aider Nolann à exorciser oralement ou par les pleurs sa douleur. Eh oui, le sujet ne doit pas devenir tabou. De son propre aveu, son argumentaire se transforme « rapidement » en « rituel« . Qu’en pensez-vous cher lecteur d’Objeko ?

Quant à la fameuse métaphore du ciel, elle aurait pu avoir des conséquences fâcheuses. Dès qu’il voit un avion, Nolann s’enflamme. Convaincu que son père est dedans, il se focalise sur les engins jusqu’à s’en créer une « lubie« . Là encore, que ça bascule dans l’obsession n’est pas une option envisageable. Donc, on lui recommande de clarifier cette expression. À l’instar de ceux qui sont « morts« , son papa « est au paradis » ! Avec des larmes dans les yeux et des frissons qui lui parcourent l’échine, l’équipe d’Objeko vous demande de méditer sur cette atroce épreuve. Chaque jour, Laetitia Provenchère rivalise d’ingéniosité pour la souffrance n’atteigne pas ses quatre bambins. Par exemple, sa sélection de prénoms pour les triplés allie passé et futur. Omniprésent dans son cœur, elle sait bien que Guillaume veille sur eux. Paix à son âme !

Merci à nos confrères du podcast Le Tourbillon