Soucieuse de ne pas mentir aux Français, elle se base sur les chiffres qu’elle en a sa possession. Visiblement, il y aurait « circulation du virus qui est plus intense dans les pays européens et donc aussi en France, y compris en région parisienne. » Lorsqu’elle finit par employer le terme « vigilance« , le cœur des Français se brise à nouveau. Combien de temps encore allons-nous devoir vivre avec cette *pée de Damoclès ? Inutile de nier l’évidence. Sur l’application tous anti COVID-19, la courbe des contaminations effraie. Le pire dans tout ça, c’est que tout le monde est dans le même panier. Vaccinés ou non, jeune ou senior, on doit faire en sorte de se protéger ainsi que mettre à l’abri les personnes vulnérables.

Quel est le variant de la COVID-19 qui pose problème ?

À cause des différents numéros de B, on en perd notre latin. Fort heureusement, un scientifique a accepté de nous en dire davantage sur la déclinaison de la COVID-19 qui pose souci. Celui qui est désigné comme « le petit cousin d’Omicron, c’est le BA5 » donne du fil à retorde aux laborantins. Et pour cause, en termes de propagation, il pulvérise des records. « Il est 10% plus contagieux que le BA2 qui [l’] était déjà 40% [de] plus qu’Omicron. » La seule bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’il est « nettement moins virulent » que les autres membres de sa famille. Interrogés par les médias, certains infectiologues préconiseraient le retour des gestes barrières, y compris le port du masque dans les transports et les lieux clos. Suite dans le prochain numéro d’Objeko. D’ici là, prenez-soin de vous !