L’allocation de soutien familial revalorisée de 50% : découvrez si vous êtes concerné

Montant, démarches et conditions, retrouvez toutes les informations sur l'allocation de soutien familial...

© Hamilton/Réa-L’allocation de soutien familial revalorisée de 50% : découvrez si vous êtes concerné

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron afin de soutenir les familles monoparentales et particulièrement les mères seules, la pension alimentaire minimale sera revalorisée. Et de 50%, s’il vous plaît. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

C’est quoi l’allocation de soutien familial ?

Le soutien des familles monoparentales fait partie des politiques prioritaires du gouvernement. Il faut dire qu’un tiers de ses familles, sont en situation de pauvreté. Et la plupart sont des femmes. Bonne nouvelle pour eux du coup. En effet, à compter du mois de novembre 2022, l’allocation de soutien familial (ASF) va être revalorisée de 50 %. Et ça concernera 800 000 personnes en tout. Oui, oui, autant. Pour rappel, c’est une prestation financière servie par la Caisse d’allocations familiales. Ou bien par la Mutualité sociale agricole.

Elle concerne notamment les parents isolés élevant seuls un enfant. Pour y être éligible, il faut répondre à certains critères. Tout d’abord, il faut vivre seul, résider en France et avoir au moins un enfant à charge. Enfant pour lequel, l’autre parent ne participe plus à l’entretien depuis au moins 1 mois ou vous verse une pension alimentaire inférieure à 122,92 €. Concernant les démarches, il n’y a rien de plus simple. Lisez la suite de notre article et vous allez comprendre.

Comment faire pour l’obtenir ?

Comme nous vous le disions précédemment, pour l’obtenir, c’est très simple. En effet, il suffit au parent de remplir un formulaire pour faire la demande d’allocation de soutien familial auprès de la caisse d’allocations familiales. Bien évidemment en faisant cette demande, vous allez devoir fournir des pièces justifiant votre situation. L’ASF peut être versée à l’autre parent qui a la charge de l’enfant. Celui-ci doit alors être âgé de moins de 20 ans. Mais pas seulement.

Le versement de cette aide s’arrête également si vous reprenez une vie commune (concubinage, Pacs, mariage). Enfin, à part si vous recueillez chez vous un enfant dont vous n’êtes ni le père, ni la mère. Alors, à ce moment-là, vous pouvez reprendre une vie commune et quand même percevoir l’ASF. En revanche, cette aide ne vous sera plus attribuée si vous n’avez pas engagé de démarches judiciaires pour obtenir une pension alimentaire. Ou bien alors, si vous n’assumez plus la responsabilité de l’enfant.

L’augmentation représente combien exactement ?

D’ici la fin de l’année, l’allocation va faire un bond de 50 % par mois et par enfant. Pour exemple, une famille percevant 123 euros mensuels touchera alors 184 euros dès novembre. Cette mesure a été prise lors des pourparlers sur la loi pouvoir d’achat, afin d’aider les parents à faire face à l’inflation. Vous faites partie des heureux élus ? N’hésitez pas à nous le dire. Comme d’habitude, nous lisons tout vos messages. A vous de jouer.