L’amour est dans le pré : Alexandre « déjà amoureux », gros coup de cœur et larmes

Derrière le sourire d'Alexandre se cache une terrible blessure. En effet, le candidat de L'amour est dans le pré a du mal à se remettre d'une tragédie. Un an plus tard,il souhaite s'investir dans une relation. Mais y parviendra-t-il sans y laisser des plumes ? Lors des rencontres à Paris, rien ne se passe comme prévu. Objeko vous raconte tout dans les moindres détails !

© M6

Lorsqu’il a décidé de s’inscrire à L’amour est dans le pré, Alexandre s’attendait à tout… sauf à vivre ça ! On vous dit tout !

SOS Alexandre en détresse !

Comment résumer L’amour est dans le pré à quelqu’un qui n’a jamais regardé l’émission ? C’est compliqué, car chaque saison apporte son lot de surprises. Grâce à la sensibilité ou au franc-parler des candidats, on assiste à des scènes anthologiques. Il y a un an, le départ volontaire de Cécile chez Franck lui a permis de comprendre la teneur de ses sentiments. Dès la lecture des lettres, Emmanuelle a l’horrible pressentiment qu’elle ne trouvera pas chaussure à son pied. Enfin, le retour d’un ancien participant donne du grain à moudre à ses admiratrices. Elles devront rivaliser d’ingéniosité pour recoller les morceaux du cœur brisé de Thierry. Vous l’avez compris, on ne s’ennuie jamais devant l’écran ! Sans plus attendre, nous vous racontons le parcours atypique d’Alexandre. Cher ami d’Objeko, accrochez-vous, nous rentrons dans une zone de turbulences !

Alexandre, prêt à tout pour trouver l’âme sœur ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L’Amour est dans le pré (@adpm6)

Alexandre n’échangerait pas ses vaches contre tout l’or du monde. Passionné par son métier d’éleveur, il lui manque cependant quelque chose pour se sentir épanoui. La perte de sa maman a été un moment crucial. D’ailleurs, face aux caméras de L’amour est dans le pré, il tombe le masque. Il n’arrive pas à retenir ses larmes en évoquant ce jour où tout a basculé. En quelques secondes, sa génitrice s’effondre. Le verdict des médecins est sans appel, il n’y a plus aucun espoir qu’elle revienne à elle. Dès lors, comme pour conjurer le sort, il met toute son énergie dans son activité professionnelle. Son objectif est d’oublier cet horrible cauchemar éveillé. Pourtant, en coulisses, il sait bien que seul le réconfort d’une femme pourrait éloigner le malheur et rallumer la flamme du bonheur.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L’Amour est dans le pré (@adpm6)

Sur le compte Instagram officiel de L’amour est dans le pré, les abonnés découvrent des scènes coupées au montage. Comme chaque volet, l’ouverture des lettres mérite son pesant de cacahouètes. De son côté, Alexandre enchaine les émotions. Comment ne pas craquer en repérant cette empreinte de rouge à lèvres ? Qu’on aimerait être une petite souris pour assister entièrement à cette étape ! En tout cas, il reprend son sérieux et sélectionne dix profils. Voici comment il résume cette partie de l’aventure. « C’était impressionnant pour tous. Surtout pour les filles qui n’avaient pas encore été filmées. Moi je commence à m’habituer. » Il le sait, le premier échange de regards est déterminant, presque autant que les dialogues qui suivent. Finalement, afin d’éviter de perdre de précieuses minutes, il choisit d’improviser et non pas se fier à ses notes. Aïe, ça promet !

Et les deux gagnantes sont…

À la fin août, M6 diffuse enfin les speed-datings d’Alexandre. Dans un premier temps, c’est la jolie bretonne Anaïs qui remporte tous les suffrages. Cupidon se frotte les mains puisque l’agriculteur retrouve le sourire. Face à une Karine Le Marchand médusée, il déclare. « C’est quelqu’un qui me correspond. On va voir la suite, mais je pense qu’il y a beaucoup de chance qu’elle vienne. » Qui pourra et saura l’accompagner durant cette semaine haute en couleur ?

Quant à son second coup de cœur, elle a un point commun avec lui. Les vaches normandes n’ont aucun secret pour elle puisqu’elle habite aussi la région ! Comme quoi, parfois, le hasard fait bien les choses. Sans l’émission, Alexandre n’aurait jamais croisé la route de la pétillante Laura. À votre avis, qui de la blonde ou la brune va se démarquer ? Suite dans le prochain numéro d’Objeko !