L’amour est dans le pré : cet agriculteur qui s’était suicidé pour une raison tragique

Personne ne peut oublier cette figure mythique de L'amour est dans le pré. Hélas, six ans après sa participation, il choisit de mourir plutôt que de continuer dans ces conditions. Que s'est-il passé ? Objeko fait le point sur ce cauchemar éveillé !

© M6

Ce chapitre noir de L’amour est dans le pré connaît un rebondissement de taille. Et pour cause, on sait enfin pourquoi il s’est suicidé !

Journée noire pour L’amour est dans le pré !

Pendant la cinquième saison de L’amour est dans le pré, Jean-Pierre se démarque de tous les autres candidats. En effet, lorsqu’il évoque son métier, on sent bien que la passion pour la cause animale fait vibrer. Incapable de se passer de ses vaches et encore moins de son exploitation de céréales, il cherchait son âme sœur. Comme toujours, Karine Le Marchand et son ami Cupidon mettent les bouchées doubles pour lui présenter des prétendantes à la hauteur de son aura lumineuse. Malgré la venue de Nadège et de Christelle à la ferme, le bilan n’est pas glorieux. Moins de six ans après, l’annonce de son suicide sème le chaos chez les fans de l’émission de M6. Que s’est-il passé pour qu’il prenne une telle décision ? Objeko fait le point. Accrochez-vous cher lecteur, on rentre dans une zone de turbulences !

Le témoignage déchirant de la sœur du candidat de L’amour est dans le pré

Capture d’écran (c) L’amour est dans le pré (c) M6

Jean-Pierre de L’amour est dans le pré a pensé à tous les détails. Avant de partir vers les étoiles, il s’empare de l’arme de son frère. Chasseur de profession, ce dernier n’a rien vu venir. Aurait-il pu l’empêcher ?  À l’intérieur d’une lettre ouverte à Stéphane Le Foll, Marie tire la sonnette d’alarme sur les conditions de travail des agriculteurs. Le ministre de l’époque a-t-il transmis les doléances à son successeur ? Rien n’est moins sûr !

Deux mois après le drame, la sœur du candidat de L’amour est dans le pré tétanise les lecteurs de Télé Star. Dans les colonnes de l’hebdomadaire, elle raconte avec minutie tous les détails. « Le mardi soir, veille de sa mort, j’étais restée un long moment avec lui au téléphone. On a discuté de l’avenir, de ses projets… Rien ne laissait présager ce qui s’est passé. (…) Vers midi, il s’est tiré une balle en plein cœur. » En fin de journée, le frère qui travaillait à ses côtés se rend au domicile de Jean-Pierre. Surpris de ne pas avoir de nouvelles, il le trouve gisant dans une mare de sang. Comble de l’horreur, il laisse une déchirante lettre d’adieu. Sous forme de note d’à peine dix mots, on perçoit l’étendue de son mal-être. « Aujourd’hui, le désespoir est supérieur à l’espoir… les vaches m’ont tué.‘ »

La double peine

Si vous ne suivez pas l’actualité du monde des spécialistes du lait, sachez que ce dernier a connait de nombreux rebondissements. D’ailleurs, avec une cinquantaine de vaches en plus, Jean-Pierre de L’amour est dans le pré n’arrivait plus à gérer la cadence infernale. Du reste, dès « 2015, la suppression des quotas a fait chuter les cours. » Pour preuve, Marie précise que quand « le prix est tombé à 25 centimes du litre, il ne couvrait même plus les coûts de production« . Ce burn-out, il tentait de le résoudre en prenant des médicaments. Hélas, les crises d’angoisse s’enchainent à la vitesse de la lumière. Dix jours avant les fêtes de fin d’année 2015, il commet ce geste glaçant.

Dans les colonnes de Télégramme, Marie tient à nous raconter ce détail. Jusqu’à présent ignoré des fans de L’amour est dans le pré, il ne fait que souligner la détresse de Jean-Pierre. »Mon frère avait même un autre projet. Il voulait notamment passer sur de l’élevage de volailles bio. Il en avait parlé à sa banque, elle n’avait pas suivi… Ça a été le coup de grâce. »

Et maintenant ?

Capture d’écran (c) L’amour est dans le pré (c) M6

Après cette révélation de taille, ça sera la dernière interview de la sœur endeuillée à jamais. Personne ne sait si André a réussi à gérer seul les aléas de ce métier pas comme les autres. Alors que la dix-septième saison vient de débuter, ayons une pensée pour lui. Nul doute que cet homme profondément gentil et bienveillant aurait été ravi de voir de nouveaux visages ainsi que des collègues bretons ! Suite au prochain numéro d’Objeko et à bientôt pour des aventures plus joyeuses !

Merci à nos confrères de Télé Star et de Télégramme