Laura Smet : ce qui lui est insupportable depuis le décès de son père Johnny Hallyday

De retour sur les planches du théâtre, Laura Smet accordait une interview au journal "Les Échos". Depuis la mort de Johnny Hallyday, la comédienne ne supporte plus Paris et sa poussière. Explications.

© LaurentVU/SIPA/
Publicités

Laura Smet fait actuellement la promotion de la pièce de théâtre dans laquelle elle joue, Le principe d’incertitude de Jean-Pierre Darroussin. Les journalistes qui l’interrogent parviennent aussi à en savoir davantage sur elle. Et ce qui en ressort est parfois déconcertant.

Publicités

En effet, d’une part le théâtre est vital pour Laura Smet et l’artiste qu’elle est. Mais sa vie de famille a fait d’elle une femme nouvelle. De même que la mort de son père a changé qui elle était. Evidemment, les expériences d’une vie ne sont pas sans conséquences sur nous. Et tout le monde veut savoir ce qui a pu changer dans la vie de la comédienne.

La fille de Johnny Hallyday et de Nathalie Baye fait donc encore une fois parler d’elle dans la presse. Objeko vous raconte tout !

Publicités

Laura Smet déteste Paris depuis la mort de son père

Alors qu’elle se confiait sur son bonheur de remonter sur les planches, Laura Smet s’est surprise à faire quelques confidences dans les colonnes du journal Les Echos« A Paris, j’ai parfois l’impression d’avoir une couche de poussière sur moi. Depuis que mon père est mort, je n’aime plus Paris, je ne sais pas à quoi c’est dû, elle me rend triste cette ville, ce qui n’est pas le cas au bord de la mer. », disait-elle.

Laura Smet ajoutait ensuite qu’en effet, sa petite famille et elle avait le luxe de pouvoir se rendre en bord de mer dès qu’elle le souhaitait. Et plus précisément dans le Sud-Ouest. « J’aime profiter de la nature, c’est l’un des plaisirs qui me fait le plus de bien au monde, et que j’ai réappris à aimer à la suite du confinement. », confiait ensuite la comédienne.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laura Smet (@laura_smet_)

Des confidences rares de la comédienne

Si elle se permet de parler ainsi de sa vie privée ou de son état d’esprit, c’est un phénomène suffisamment rare pour le souligner. Objeko vous rappelle le choc que cela a été pour Laura Smet de perdre son père et de faire la Une des journaux tous les jours pendant des mois par la suite. Selon elle, c’est même ce qui la prive de pouvoir faire du cinéma.

Publicités

« Tout ce déballage médiatique ne donne pas envie aux realisateurs, et je le comprends très bien. (…) Tout ce truc autour de mon père a été glauque, choquant et difficile, et faire du théâtre, c’est remettre l’église au milieu du village. C’est nettoyer, réparer (…) cela a été d’une telle violence que je me demandais parfois pourquoi j’avais choisi ce métier et qui j’étais vraiment. Mais je suis une artiste, et j’espère remettre du jeu et de la lumière au-devant de la scène. », confiait ensuite Laura Smet dans les colonnes de Madame Figaro

Que de changements pour Laura Smet. Et nous ne pouvons que lui souhaiter du succès dans ce projet et les suivants. Ce qui est aussi rassurant c’est que le fait de devenir maman a remis toute sa vie en perspective. Aujourd’hui elle n’a pas peur de dire que tant que son mari et son fils se portent bien, elle est heureuse.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laura Smet (@laura_smet_)

Publicités