Laurence Boccolini : ce qu’elle s’interdit de faire sur le plateau de Tout le monde veut prendre sa place

Après avoir prouvé qu'elle était en mesure de remplacer Nagui à la tête de "Tout le monde veut prendre sa place", Laurence Boccolini surprend en refusant un privilège sur le plateau de l'émission.

© par Sébastien Barké Player Video

Depuis août 2021, c’est Laurence Boccolini qui anime l’émission anciennement présentée par Nagui. « Tout le monde veut prendre sa place » est un jeu télévisé diffusé chaque jour de semaine à midi sur France 2. Le but de ce jeu : répondre à de questions dans des domaines variés. Six candidats s’affrontent pour tenter de prendre la place du champion confortablement installé dans son fauteuil.

À l’occasion d’une interview pour le « Parisien », Laurence Boccolini a évoqué son arrivée mouvementée à la tête de l’émission. L’animatrice a surpris en refusant de profiter d’un avantage que les candidats rêveraient d’avoir. Sans plus attendre, Objeko vous raconte tout en détails.

Imaginez-vous devoir remplacer un animateur phare de France 2, qui plus est le préféré des téléspectateurs français ! De l’audace et du courage s’imposent pour relever ce genre de défi. C’est justement le challenge que Laurence Boccolini s’est lancé en acceptant de remplacer Nagui à la tête de l’émission télévisée « Tout le monde veut prendre sa place ». En effet, l’animateur a quitté ce plateau en 2021 après avoir passé seize années à ce poste. Grâce à lui, France 2 faisait un carton chaque midi de semaine en termes d’audience. Mais il en faut plus pour arrêter Laurence Boccolini. Même si elle n’a pas bénéficié du soutien qu’elle avait espéré, l’animatrice ne s’est pas démontée.

Laurence Boccolini a connu des débuts difficiles dans « Tout le monde veut prendre sa place »

Difficile de prendre la place de Nagui à la tête d’un jeu télévisé très prisé. En effet, le présentateur de France 2 est très apprécié du public français. De plus, « Tout le monde veut prendre sa place » rafle une grosse part d’audience tous les midis. Et Nagui n’est pas pour rien dans ce succès, c’est pourquoi il s’agissait d’un défi risqué pour Laurence Boccolini. En outre, la présentatrice a mal vécu son éviction du « Maillon faible » et conserve une certaine rancœur vis-à-vis de ses anciens employeurs. Quoi qu’il en soit, elle a souhaité relever ce challenge !

Aux journalistes du « Parisien », Laurence Boccolini a raconté les circonstances de son arrivée dans le jeu télévisé anciennement présenté par Nagui. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses débuts ont été difficiles. Cela va faire deux ans qu’elle présente « Tout le monde veut prendre sa place ». Aujourd’hui, l’animatrice a pris du recul et donne volontiers des détails sur son intégration dans l’émission. « Les débuts étaient très durs à vivre parce que personne n’a été vraiment tendre avec moi, ni avec l’émission. C’était très violent » a-t-elle confié avant d’ajouter : « La première semaine n’était pas terminée que certains disaient déjà qu’on allait me remplacer ! » On imagine le calvaire qu’a vécu Laurence Boccolini. Visiblement, elle n’a pas été bien accueillie dans son nouveau travail.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laura 🌺 רָחֵל (@amouyalaura)

Elle a relevé le défi avec brio et fait preuve d’une grande modestie

Mais Laurence est une femme forte et courageuse qui sait faire face ! Après avoir accepté de baisser considérablement son salaire en quittant une chaîne privée pour une chaîne publique, la maman de Willow a laissé passer l’orage. Laurence Boccolini a encaissé les critiques tout en s’appliquant à sa nouvelle tâche. Déterminée à relever ce défi malgré les mauvais esprits, la nouvelle animatrice de « Tout le monde veut prendre sa place » a convaincu les dirigeants de la chaîne de la maintenir à ce poste. Mais aujourd’hui, cette femme humble n’en fait pas toute une histoire. Inutile pour elle de se vanter auprès de ses détracteurs. Le soutien et l’aval des téléspectateurs lui suffisent amplement.

Outre son humilité, Laurence Boccolini a prouvé sa modestie en refusant un privilège qui lui a été accordé : celui de s’asseoir dans le fameux fauteuil rouge de l’émission, le fauteuil des champions ! Admirative des candidats, l’animatrice s’est installée à côté de ce siège symbolique pour réaliser le shooting-photo destiné à illustrer l’interview.

Après avoir déjoué tous les pronostics qui la voyaient échouer dans ce challenge, Laurence Boccolini s’est installée durablement à la tête de l’émission « Tout le monde veut prendre sa place » sur France 2. Ainsi, elle est parvenue à maintenir les audiences de la chaîne malgré le départ de son animateur phare. Elle ne s’en vante pas, mais Laurence Boccolini a réalisé une vraie prouesse !