Laurence Boccolini : cet énorme défaut qui rendaient très mal à l’aise ses photographes

L’animatrice est à la tête de l’émission Tout le monde veut prendre sa place. Pour l’occasion, elle se donne à fond, en injectant de nouvelles idées et en tenant une place différente de celle qu’occupait Nagui, pour limiter au maximum la comparaison. Elle donne de sa personne et n’hésite pas à se confier sur sa vie, parfois privée. Si elle a l’habitude de parler à ses followers sur Instagram, c’est moins le cas à la télévision. Mais pour le public de son émission, elle est revenue sur une anecdote au sujet d’une mauvaise habitude.

"On est obligé de voir ça ?" Photo de ses fesses, insultes... : Laurence Boccolini, violemment attaquée, se confie
© France 2

Laurence Boccolini se confie sur un ancien complexe 

Dans son émission, l’animatrice n’hésite pas à échanger avec les candidats qui essaient tous de prendre la place du gagnant ou de la gagnante. Ils se présentent en indiquant le métier qu’ils font dans la vie, ce qui occasionne généralement un échange ou des réactions. Et face à une prothésiste ongulaire, Laurence Boccolini a tenu à raconter un ancien complexe : « Je le dis parce que ça va peut-être décomplexer plein de femmes : j’ai rongé très longtemps mes ongles. C’est terrible !« 

Dans sa vie professionnelle, cela lui a parfois joué des tours. Elle raconte en effet comment des photographes étaient gênés par l’état de ses mains : « Quand je faisais des photos, je travaillais déjà à la radio, les photographes me disaient : ’cachez vos mains s’il vous plaît !’ », a-t-elle poursuivi. Elle devait poser avec ses mains cachées derrière sa tête, derrière des fiches, ou tout simplement les bras croisés. « J’étais hyper complexée parce que c’était un truc nerveux et que je ne pouvais pas contrôler. On a essayé le vernis qui est dégoûtant, ça ne marche pas du tout ! J’ai eu des capsules, des faux ongles, très vite. Je vous rassure, ça s’arrête d’un coup« . Cette mauvaise habitude est désormais derrière elle. Généralement, ce sont les personnes stressées qui s’adonnent à ce passe-temps peu conventionnel. 

Tout le monde veut prendre sa place : des audiences décevantes 

Laurence Boccolini ne peut rien faire face à Jean-Luc Reichmann. L’animateur star de TF1 attire plus de trois millions de téléspectateurs pour son émission Les 12 coups de midi, tandis qu’ils sont trois fois moins sur France 2. Le départ de Nagui a fait du mal au programme. Et si l’animatrice est très à l’aise, elle peine à faire oublier l’absence de son collègue, et ce malgré les nombreux changements opérés. 

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, les chroniqueurs ont expliqué que cette situation ne pouvait pas durer indéfiniment pour France 2 et qu’un retour de Nagui pour l’année 2022 serait même envisagé afin que les audiences remontent et que la chaîne puisse concurrencer TF1. 

Mais la chaîne tient un autre discours, bien plus optimiste pour l’avenir de l’animatrice. Auprès du Parisien, la direction de France Télévisions a défendu le bilan de Laurence Boccolini sur ces premières semaines : « Succéder à Nagui après quinze ans, c’était un vrai défi. Laurence Boccolini, c’était vraiment le bon choix. Elle a réussi à imprimer sa marque. Elle fait 16% de PDA, quand Nagui était à 17%. C’est l’objectif qu’on lui a fixé ».

Laurence Boccolini face aux haters 

L’arrivée de l’animatrice à la tête de ce jeu culte n’a pas ravi tout le monde. Certains fans ont vu son arrivée d’un très mauvais œil, eux qui ne jurent que par Nagui. Mais plutôt que d’accepter le changement ou tout simplement arrêter de regarder l’émission, ils ont décidé de s’attaquer à Laurence Boccolini. Car sur les réseaux sociaux, vous pouvez joindre directement votre voisin comme une célébrité. Et l’animatrice s’en est pris plein la figure. Pour Sud Radio, elle a accepté de revenir sur ce calvaire :

« Ce n’est pas simple en termes de ce qu’on se prend dans la figure ! C’est violent. Mon ami Bruno Guillon, qui a remplacé Tex sur Les Z’amours, me dit toujours : ’quand je prends des coups et des vacheries dans la figure, c’est t’es nul, etc’. Moi, j’ai le droit à ça mais aussi à toutes les insultes sur le physique, ma vie perso, sur tout ! C’est incroyable comment on essaie de m’atteindre. On se dit : si vous ne m’aimez pas en tant qu’animatrice, je peux comprendre, mais pourquoi m’attaquer sur tout le reste ? Ça, c’était difficile le premier mois« .

« Je n’ai pas tout vu, parce que je ne voulais pas. On m’en a passé deux ou trois parce que je voulais voir la teneur des choses. Et j’ai Instagram et ils sont quand même venus là, me faire suer« .


Pierre Lacoste

Passionné par l'écriture, je me suis tourné vers le métier de rédacteur web en 2018 après plusieurs années d'expérience pour plusieurs blogs. Les médias, la télévision, le sport et le cinéma n'ont aucun secret pour moi et j'aime faire partager mes passions aux lecteurs.