Laurence Boccolini (Eurovision France) : ce détail de style qui a interpellé la Toile…

Samedi 5 mars, les téléspectateurs ont découvert après plus de deux heures de show les représentants de la France pour cette nouvelle édition de l'Eurovision. Après le succès de Barbara Pravi, c'est le groupe Alvan & Ahez qui a la lourde tâche de faire aussi bien. Mais durant la soirée, outre le talent des participants, c'est le look de Laurence Boccolini qui a interpellé les internautes. Et notamment ses… ongles !

© France 2

Eurovision: Une soirée rythmée marquée par l’intervention moquée d’Yseult 

En Tendance sur Twitter, ce ne sont pas les heureux gagnants, mais bien la chanteuse Yseult. Cette dernière faisait partie du jury et s’est faite remarquer en coupant la parole à Nicoletta, au sujet d’un participant… alors que les deux femmes étaient globalement d’accord. L’attitude d’Yseult a été massivement critiquée sur les réseaux sociaux. Les internautes lui reprochent un manque d’éducation, elle qui coupe la parole à Nicoletta à plusieurs reprises. Ses sorties médiatiques au sujet de la France ne l’aident pas à se faire aimer des téléspectateurs qui lui veulent même d’être simplement présente, elle qui est partie vivre en Belgique, un pays qui assume son passé colonial selon la chanteuse (contrairement à la France, toujours selon ses mots). 

Si certains ont défendu la chanteuse, victime d’insultes racistes et grossophobes, sa performance en tant que jurée a globalement déçu les internautes. Mais d’autres étaient plus concentrés sur… les ongles de l’animatrice Laurence Boccolini. Et pour cause, l’ancienne présentatrice du Maillon Faible a fait passer un message fort et très symbolique. 

Une manucure qui fait parler sur les réseaux sociaux 

Laurence Boccolini a beau animer une soirée qui met en avant des chanteurs, dans la joie et la bonne humeur, elle n’en oublie pas l’actualité internationale. Et pour cause, cette actualité est plus qu’effrayante puisque le Président Vladimir Poutine a demandé à ses soldats d’envahir l’Ukraine, pays souverain qu’il souhaite annexer. Depuis cette invasion, qui marque un véritable tournant dans l’Histoire, de nombreux pays ont pris position pour l’Ukraine. Le Président Emmanuel Macron est en contact avec Vladimir Poutine afin d’apaiser la situation et faire en sorte que cette guerre cesse. 

De nombreuses entreprises ont annoncé ne plus vendre leurs produits en Russie, comme pour punir le pays et le couper du reste du Monde. Zara, Apple ou encore Puma se sont exprimés à ce sujet. 

A son niveau, Laurence Boccolini a tenu à apporter son soutien au peuple Ukrénien, qui souffre actuellement de cette invasion barbare et inhumaine. Ainsi, elle a fait apparaître sur ses ongles les couleurs du drapeau de l’Ukraine, le bleu et le jaune. Cette décision symbolique a été félicitée sur Twitter : « Y a rien à dire, Laurence Boccolini, c’est la meilleure au monde. Littéralement, jusqu’au bout des ongles ! », « Ça commence par des drapeaux ukrainiens partout, jusqu’aux ongles de Laurence Boccolini », « Queen Laurence Boccolini qui a mis les couleurs de l’Ukraine sur ses ongles ! ».

Les gagnants du concours divisent le public 

L’année dernière, Barbara Pravi a plus que réussi sa mission. En terminant à la deuxième place, elle a prouvé que les français n’étaient pas maudits, que ce concours était accessible mais qu’il fallait tout simplement bien choisir les artistes. Avec une chanson cent pour cent française, digne héritière d’une Edith Piaf, chanteuse connue bien au-delà des frontières du pays de Molière, Barbara Pravi a émerveillé jurés et téléspectateurs. 

Pour cette année, c’est le groupe Alvan & Ahez qui s’apprête à défendre les couleurs de la France à Turin. Grâce à leur titre Fulenn, qui mêle chant traditionnel et musique électronique, le groupe s’est imposé. Et on peut dire une chose : ils divisent beaucoup les français eux-mêmes. 

Certains félicitent cette prise de risque et rappellent que les gagnants de l’Eurovision sont souvent excentriques ou en tout cas hors-normes. L’année dernière, c’est bien le groupe italien Måneskin qui est arrivé en tête, face au classicisme de Barbara Pravi. Cette prise de risque peut justement être récompensée. Mais le choix fait néanmoins débat et nombreux sont les téléspectateurs à avoir commenté en disant que les chances de remporter l’Eurovision cette année sont bien faibles. 

C’est désormais au groupe de prouver que le choix qui a été fait est le bon. En espérant que la France tutoie encore les sommets et ne tombe pas bas, comme cela fut le cas quelques années en arrière.