Le chèque alimentaire confirmé : voici de combien sera le montant et qui sera concerné

La porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire a confirmé la mise en place du chèque alimentaire...

©par Camille Dubois

Ce mercredi 29 juin, la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire a confirmé, la mise en place du chèque alimentaire. Et les contours se dessinent petit à petit. C’est ce que nous allons voir dans cet article. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Qu’est-ce le chèque alimentaire ?

Lors de la campagne, Emmanuel Macron a annoncé une mesure phare contre l’inflation. En effet, le président de la République avait promis un chèque alimentaire aux ménages les plus modestes. Pour rappel, c’est une aide financière qui doit permettre à ces ménages d’accéder à des produits locaux et de qualité. Dans les faits, deux dispositifs devraient voir le jour : une aide alimentaire d’urgence et le chèque alimentaire pérenne. Et la première aide, concerne 9 millions de foyers.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Femme Actuelle (@femme_actuelle)

Il faut préciser que ce chèque alimentaire doit être inclus dans le projet de loi sur le pouvoir d’achat. Celui-ci doit être présenté en Conseil des ministres le mercredi 6 juillet, pour être soumis au Parlement, où le gouvernement n’a obtenu qu’une majorité relative. Evidemment, pour en bénéficier, il y a des conditions à respecter. Ce que nous pouvons vous dire, c’est qu’il faut toucher certaines prestations sociales. C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Quel sera le montant du chèque ?

Comme nous vous le disions précédemment, il faut respecter certaines conditions pour obtenir le chèque. Sachez que les allocataires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation adulte handicapé (AAH), des allocations personnalisées au logement (APL) ou du minimum vieillesse (Aspa) sont concernés par ce dispositif inédit. Le montant de ce chèque sera de 100 euros plus 50 euros par enfant à charge supplémentaire. Le versement, lui, sera automatique sans action nécessaire de la part des bénéficiaires.

Toutefois, le dispositif pourrait encore être modifié. En effet, pour l’instant, il s’agit d’une piste envisagée. Mais rien n’est encore figé. D’ailleurs, à plus long terme, le gouvernement réfléchit à mettre en place une « aide au mieux manger ». Qui doit notamment permettre aux Français d’accéder à des produits de qualité, made in France et bio. Mais les grandes lignes de ce second dispositif, difficiles à définir, n’ont pas encore été arrêtées. Là encore, il va falloir encore attendre un petit peu pour avoir l’ensemble des contours.

Quand l’aide sera-t-elle versée ?

Ce coup de pouce devrait coûter environ un milliard d’euros à l’Etat, et devrait être versé à la rentrée, directement sur les comptes en banque des personnes concernées. Pour rappel, le gouvernement avait déjà versé une aide exceptionnelle similaire pendant l’épidémie de Covid. C’était en mai et novembre 2020 et pour 4,1 millions de foyers. Elle avait été délivrée aux allocataires du RSA ou aux chômeurs en fin de droits et s’établissait à 150 euros par foyer, plus 100 euros par enfant à charge. Les familles touchant juste des APL avaient aussi eu droit à 100 euros par enfant.