Le chèque alimentaire versé dès cet été, les Français concernés, le montant fait tourner la tête

De quelles informations disposons-nous sur le chèque alimentaire, l'aide financière promise par Emmanuel Macron avant sa réélection ?

© Capture facebook

On en entend parler depuis la fin de l’année 2020, le chèque alimentaire va enfin être versé cette année. C’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron : offrir un petit coup de pouce aux ménages les plus précaires. Avec la hausse des prix des carburants et de tous les produits de première nécessité, les foyers en difficulté à chaque fin de mois sont nombreux. Cette aide financière est donc attendue avec impatience par de nombreux français.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Femme Actuelle (@femme_actuelle)

Le chèque alimentaire, combien et pour qui ?

Mais quel sera le montant de cette aide accordée par l’état ? En réalité, cette information n’est pas encore connue. On parle d’une somme comprise entre 30 et 60 euros par personne. À savoir que cet argent ne pourra servir qu’à acheter des produits alimentaires. Ce dispositif d’aide pourrait coûter quelques milliards d’euros à l’État.

Une autre question que tout le monde se pose : quand sera versé le chèque alimentaire ? Il devait normalement être mis en place juste après l’élection d’Emmanuel Macron, cette aide sera versée dans le courant de l’année 2022.

Le chèque alimentaire doit également déterminer qui sont ses bénéficiaires. Emmanuel Macron souhaite prioriser les jeunes âgés de 18 à 25 ans possédant des revenus modestes. Mais ce dispositif concernera également les familles aux revenus précaires. Dans le courant du mois de mars, le président candidat avait évoqué les classes moyennes et modestes au micro de France Bleu.

Un coup de pouce pour encourager à consommer local

Le chèque alimentaire vise un autre objectif : encourager les français à consommer local. En effet, l’État veut privilégier les circuits courts. Ainsi, il compte exploiter ce coup de pouce pour permettre aux français d’acheter des produits plus qualitatifs et issus de circuits courts. De cette manière, Emmanuel Macron souhaite soutenir les agriculteurs français. « Vous avez aujourd’hui près de 8 millions de nos concitoyens qui ont du mal à avoir accès aux productions locales, aux productions de qualité, à nos productions françaises en réalité et donc il faut leur donner un coup de pouce pour les aider à acquérir cela. » déclarait Julien Denormandie, l’ancien ministre de l’agriculture.

Quant à Michel-Édouard Leclerc, il déclarait sur BFM : « Ce qui serait dommage, c’est que l’on fasse des chèques alimentaires pour les Français, qui soient dépensés dans les commerces les plus chers. C’est un comble, si l’on fait un chèque alimentaire, c’est pour aider les gens qui ont peu d’argent, qui sont chez nous, chez Lidl, Aldi… ».

Comment demander son chèque alimentaire ?

Pour le moment, les modalités de distribution n’ont pas été révélées. Les bénéficiaires ne peuvent donc pas entamer les démarches. D’autant que l’on ignore quel organisme se chargera de distribuer cette aide financière. En outre, le gouvernement n’a pas non plus dévoilé le mode de distribution. Chèque, virement bancaire ou carte de paiement, nous ne disposons d’aucune information. Il ne nous reste donc plus qu’à attendre la présentation du projet de loi pour en connaître tous les détails.

Quel organisme distribuera le chèque alimentaire ?

Comme je vous le disais, cette information n’a pas été communiquée à ce jour. Mais le gouvernement a eu le temps d’étudier plusieurs alternatives avant l’élection présidentielle. Lorsque le dispositif a été voté au Parlement, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, avait envisagé la possibilité de confier sa distribution aux centres communaux d’action sociale. Ceux-ci sont engagés dans de nombreux projets visant à aider les ménages les plus modestes. S’il s’appuie sur l’aide des CCAS, le gouvernement d’Emmanuel Macron offrirait l’accès au chèque alimentaire à des millions de foyers. Ce dispositif comptera alors parmi d’autres prestations sociales destinées aux plus précaires et distribuées par les centres communaux d’action sociale.

Mais ce coup de pouce pourrait aussi être distribué par la Caisse d’Allocations Familiales. Contre toute attente, celle-ci ne sera probablement pas sollicitée pour cette mission. Il se trouve que la distribution d’aides alimentaires à l’échelle nationale ne fait pas partie des attributions de la CAF. Néanmoins, certaines peuvent le faire au niveau local. Patience, nous connaîtrons bientôt tous les détails de ce dispositif tant attendu !