‘Le croup’, nouveau symptôme d’alerte chez les enfants, prenez vos précautions

Pendant la vague Omicron, 75 enfants hospitalisés à Boston auraient reçu un diagnostic de Covid associé à un croup.

©pausette

Alors que l’épidémie de Covid-19 s’accélère à nouveau, une nouvelle inquiétude apparaît. En effet, selon nos confrères de La Dépêche, le variant Omicron provoquerait une complication chez les jeunes enfants : le croup, également appelé laryngo-trachéo-bronchite. Dans cet article, nous allons tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Qu’est-ce que le croup ?

Ce n’est pas la première fois que l’on entend parler du croup. En effet, cette maladie est apparue à la fin du XVIIIème siècle, et a effrayé tous les parents de l’époque. Par exemple, à cette époque-là, Louis Bonaparte a perdu un de ses enfants des suites de ce trouble. Si elle n’est plus épidémique aujourd’hui, la maladie respiratoire est réapparue il y a peu. Entre mars 2020 et janvier 2022, 75 enfants à la fois positifs à la Covid-19 et atteints de cette infection.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par virginie CHIODO (@virginie.chiodo)

Il s’agissait, principalement, de garçons de moins de 2 ans, dont 81% infectés par le variant Omicron. D’ailleurs, 88% d’entre eux, ont dû être admis dans un service d’urgence. Causé par une inflammation des voies respiratoires d’origine virale comme un Covid en l’occurrence, le croup se caractérise classiquement par une toux soudaine. Mais également par un stridor inspiration ainsi que d’une détresse respiratoire. Il faut dire qu’Omicron a une préférence pour les voies respiratoires supérieures.

Quel est le traitement de cette maladie ?

Concernant le traitement de cette maladie, le jeune patient se verra prescrire des corticoïdes. Ainsi, d’après nos confrères de La Dépêche, 97% d’entre eux ont reçu de la dexaméthasone. Pendant 5 jours, l’enfant doit prendre ce médicament pour permettre de diminuer l’inflammation. Si ce dernier a énormément de mal à respirer, le médecin peut alors lui donner un peu d’adrénaline (sauf s’il fait de la tachycardie) afin de contracter les vaisseaux. Si les symptômes du croup peuvent être impressionnants, l’infection se soigne facilement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sophie (@sophielr14)

Dans les cas les plus graves, cette infection peut entraîner des difficultés respiratoires. Des traitements existent et le pronostic vital n’est pas engagé. D’ailleurs, sur les 75 enfants, seuls 4 patients ont nécessité des soins intensifs. Et aucun enfant n’est décédé :« Si l’enfant est pris en charge assez rapidement et ce le sera cas tant ses symptômes sont repérables, à moins que les parents soient d’une malveillance évidente, le traitement sera rapide, et bien toléré. Il guérira rapidement, et n’aura ni complications ni séquelles » expliquent les auteurs de l’étude.

Est-ce que le croup est contagieux ?

Au même titre que tous les virus, le croup est contagieux. Il se propage via les éternuements ou la toux, surtout les premiers jours de l’infection. C’est pour cela, qu’il faut absolument aller consulter rapidement. Ainsi, dès les premiers signes repérables, l’enfant doit être conduit chez son pédiatre ou aux urgences pédiatriques. Vous pouvez également aller chez un ORL pour cette maladie. En revanche, il ne faut pas aller chez un pneumologue. Ce dernier ne pourra pas voir ce qu’il se passe puisqu’il s’agit d’asphyxies hautes. Voilà, maintenant vous savez tout.