“Le déambulateur n’est pas loin” : Jacques Dutronc se confie sans détour sur sa santé

À 78 ans, Jacques Dutronc va remonter sur scène pour réaliser une tournée exceptionnelle avec son fils, “Dutronc & Dutronc”. Dans le journal Le “Parisien”, l’artiste s’est livré, avec franchise, sur son état de santé avant de faire ce spectacle. Objeko vous donne tous les détails à ce sujet.

© Isopix

Avec son fils Thomas, Jacques Dutronc va commencer la tournée « Dutronc et Dutronc » prévue pour 40 dates. Un défi de taille pour cet homme qui fêtera ses 79 ans, le 28 avril prochain.

Une grande tournée dans toute la France

Parti à la rencontre du binôme père-fils le 11 avril, avant le départ de ces concerts, La Parisien a relevé une conversation entre les deux chanteurs sur la condition physique de Jacques Dutronc. « Tu vois, ce n’est pas trop crevant comme concert », aurait dit Thomas Dutronc en parlant du déroulement du spectacle. Et le père de commenter avec autodérision : « Vous avez vu, j’ai un tabouret. Mais le déambulateur n’est pas loin. »

 

L’interprète des Cactus avait déclaré en février 2022 avoir « un problème de disque » : « La hanche, c’est fait et ça va, mais j’ai le dos broyé. Je me suis fait opérer d’une grosse hernie en janvier, et j’ai mal aujourd’hui. » Ce à quoi son fils avait rétorqué : « Il y a plein de gens qui te trouvent en meilleure forme qu’il y a trois ans. » D’ailleurs, Jacques Dutronc doit beaucoup à son fils pour ce retour sur scène. Comme l’a dit Le Parisien, s’il ne peut « plus jouer de la guitare », Thomas Dutronc et son “guitariste fétiche, Fred Chapellier” seront là.

De nouvelles habitudes

Épicurien, Jacques Dutronc a choisi de changer ses habitudes pour assurer sur scène. Il a déclaré avoir « arrêté l’alcool » et prendrait maintenant de la chicorée bio : « C’est pas mal, mais c’est mieux avec du miel dedans », avait-il dit.

L’occasion de revenir sur le parcours exceptionnel de Jacques Dutronc. Il est né en 1943 à Paris. Il connaît une enfance privilégiée dans le 9e arrondissement de Paris. Très jeune, il suit des cours de piano. A l’adolescence, il fait souvent l’école buissonnière. Toujours entouré de copains, comme Johnny Hallyday, la bande se retrouve au square de la Trinité. Jacques Dutronc monte son premier groupe, El Toro et les Cyclones, au début des années 1960.

 

Jacques Dutronc commence à travailler pour d’autres artistes. Puis, engagé comme assistant du directeur de Vogue, Jacques Wolfsohn, il est en charge de la carrière comme Zouzou. Il compose le titre Va pas prendre un tambour, pour Françoise Hardy. Jacques Dutronc interprète « Et moi, et moi, et moi ». La chanson est un carton et reçoit le prix de l’Académie Charles-Cros. En 1966, son premier opus; « Et moi, et moi, et moi » est disque d’or.

La collaboration avec Jacques Lanzmann est porteuse de grands succès, comme le titre Il est cinq heures, Paris s’éveille en 1968. Jacques Dutronc devient une figure phare des yé-yé. Il multiplie les albums. En 1980, il enregistre l’album Guerre et Pets avec son copain Serge Gainsbourg. En 1992 il fait son retour sur scène au Casino de Paris.

 

Le spectacle, reçoit le Prix du meilleur spectacle de l’année et l’album enregistré en direct, Dutronc au Casino de Paris, s’écoule à 600.000 exemplaires. En 2003, il sort un nouvel opus, Madame l’existence, pour lequel il retrouve Jacques Lanzamnn. Il remonte sur scène en 2010, pour 80 dates. En 2014, il est sur scène pour le spectacle Les Vieilles Canailles.

Jacques Dutronc, de multiples talents

Il fait ses débuts au cinéma en 1973 avec Jean-Marie Périer qui lui propose un rôle dans Antoine et Sébastien. Sa prestation est saluée et marque le début d’une belle filmographie. En 1974, il obtient un rôle dans L’important c’est d’aimer d’Andrzej Zulawski avec Romy Schneider. Il travaille avec Jean-Luc Godard (Sauve qui peut la vie), Claude Lelouch (A nous deux), Nicole Garcia (Place Vendôme), Claude Chabrol (Merci pour le chocolat).


En 1991, avec Maurice Pialat, il prête ses traits au peintre Van Gogh et obtient le César du Meilleur acteur en 1992. En 2014, il est au générique du film Les Francis de Fabrice Begotti tourné en Corse, qui réside désormais à Monticello. Dans les semaines et mois à venir, nous aurons l’occasion de parler de son actualité sur Objeko.