Le monde du football en deuil : une ancienne star est décédée

Manu Abreu, ex-joueur de Reims et du Paris Saint-Germain, notamment, est décédé mardi à l’âge de 63 ans. Objeko revient sur le parcours de ce joueur.

le-monde-du-football-en-deuil-une-ancienne-star-est-decedee
© ARSEN GALSTYAN

Football : Joueur phare du stade de Reims où il fut joueur (1979-1983 ensuite de 1993-1995) puis entraîneur (1995-2000), Manu Abreu est décédé mardi dernier à 63 ans au Portugal. Né à Fafe, ce joueur avait aussi évolué dans les rangs du Red Star, au PSG, où il avait pris part à la Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe en 1983-1984, et à Nancy.

De nombreux hommages

« Ancien joueur des Rouge et Blanc, il avait marqué son époque et était considéré comme l’un des artisans du renouveau du Stade de Reims », indique le club rémois qui lui rend un bel hommage dans un communiqué de presse. Manu Abreu avait participé à la remontée du club rémois tombé en DH après une liquidation judiciaire en 1992.

Comme d’autres ex-professionnels du Stade de Reims (Tony Giannetta, Jean-Pierre Bertolino…), il reprit du service, permettant au club à remonter en National 3 en 1994. Ensuite, il prit la tête de l’équipe, remontant les échelons, d’abord en CFA en 1998, après une série de 51 matches sans défaite, ensuite en National en 1999. Une vraie aventure humaine et sportive. Président du club de Reims à l’époque, Christophe Chenut a exprimé sa tristesse sur les réseaux sociaux.

Un entraineur passionné

Personnage au caractère bien trempé, cet éducateur entraîna de nombreux clubs (dont Calais, la réserve de Sedan où il forma Ismaël Traoré, ou le FC Rouen). De retour en Champagne, Manu Abreu a brillé en 2020 avec les amateurs de Reims Sainte Anne (Régional 1), qu’il mena en 32es de finale de la Coupe de France, perdant de peu face à Montpellier (0-1) au stade Auguste-Delaune.

L’été d’après, il avait rejoint un autre club : le Cormontreuil (R1), mais, « fatigué physiquement et psychologiquement », il avait cessé en 2020, indiquant ne plus avoir « l’énergie nécessaire pour assumer son rôle d’entraîneur comme il se doit ». Très marqué par le contexte sanitaire, ce fan volubile regrettait la disparition d’une idée de ce sport qu’il aimait tant : « Le football que j’aime n’est pas celui qu’on vit actuellement. Les instances font très peu de cas du football amateur », expliquait-il.

Football, une passion française

La France compte de nombreux amateurs de football. Parmi les grands clubs de l’hexagone, le club de Reims figure en bonne place dans les années 1950 et 1960, il rayonnait dans toute l’Europe.

Aujourd’hui, c’est le club du PSG, avec toutes ses stars comme Neymar et MBappé, qui fait rêver les Français. Dans les semaines et mois à venir, Objeko ne manquera pas de vous parler de l’actualité sportive.

A noter que 2022 sera une grande année de football car les meilleurs clubs vont se retrouver au Qatar pour la fameuse coupe du monde. Elle ne se déroule que tous les 4 ans. La France sera en lice comme les grandes équipes comme le Brésil ou l’Allemagne. Les retransmissions des matchs de l’équipe de France rassemblent des milliers de fans. C’est souvent l’euphorie à la terrasse des cafés à ce moment-là. C’est un moment de communion et de partage. Ces dernières années, beaucoup de fans de foot se mettent aussi aux paris sportifs et misent sur leur équipe préférée.

Le fait de devenir footballeur est un métier qui fait rêver de nombreux jeunes car on peut vivre de sa passion et bien gagner sa vie. Mais pour devenir professionnel, le chemin est semé d’embuche et la concurrence est rude. La plupart des joueurs passent par un centre de formation avant de pouvoir jouer dans une équipe professionnelle.

Lorsque l’on est joueur, la plaie est de se blesser car ensuite, c’est compliqué de se remettre et votre remplaçant peut briller. Dans les stades, certains supporteurs font partie des ultras et achètent un abonnement. Certains font même des déplacements dans d’autres stades pour supporter l’équipe. C’est un vrai dévouement. Les ultras partagent cette passion du jeu. Dans les stades, il y a des chants et certains arborent des décorations et des banderoles. C’est très bien organisé.


Pierre Lefort

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.