Le Poulet : Ces grosses erreurs que nous faisons tous pour sa cuisson, évitez-les !

Avec nos conseils, votre poulet sera absolument délicieux. Vous allez épater vos amis !

Le poulet: 10 énormes erreurs qui nous faisons tous pour sa cuisson évitez-les !
© Instagram

Le poulet est l’une des viandes les plus consommées en France, et dans la cafétéria Objeko. Bon marché, nutritionnel, polyvalent, c’est une véritable mine d’or pour les chefs et les sportifs ! L’équipe Objeko vous propose de découvrir ces erreurs classiques qu’il faut éviter de reproduire, ainsi que nos conseils pour avoir la viande la plus juteuse et goûtue. À vos carnets de notes !

Le poulet : la viande pleine de ressources !

Chez Objeko, le poulet, on adore ça ! Cette viande est extrêmement polyvalente ! C’est bien simple, elle s’accorde à tous ! Les mauvaises langues diront que c’est parce qu’elle n’a pas de goût. Et… bon, ok, ils ont un peu raison, mais c’est aussi là tout son avantage ! Le poulet prend en effet le goût de l’assaisonnement et des ingrédients avec lequel il cuit. Cela permet d’avoir une belle cohésion gustative. Mais ce n’est pas le seul atout de cette viande !

Étant une viande blanche, elle est très pauvre en gras. Vous pouvez donc en manger sans avoir à vous préoccuper de votre ligne ! De plus, l’apport en protéine est tout à fait exceptionnel. Le poulet offre également une bonne sensation de satiété. Ce n’est pas pour rien que c’est la viande préférée des sportifs !

Frit, pané, effiloché, grillé… C’est à vous de voir ! Vos talents culinaires sont la seule limite !

Laver son poulet : éviter à tout prix !

Il y a une erreur classique qu’il faut surtout ne jamais faire : laver son poulet. Objeko insiste très lourdement dessus ! En effet, le poulet est une viande qui est très souvent infectée par la salmonelle. C’est notamment le cas de la peau. Si elle est ingérée, cette bactérie pathogène peut vous faire faire de longs séjours aux toilettes. Les conséquences peuvent etre cependant plus sordides pour les personnes fragiles.

La bonne nouvelle, c’est que la salmonelle est éliminée à la cuisson. C’est d’ailleurs pour cela que le poulet doit être bien cuit. On pourrait penser que laver son poulet avant la cuisson pourrait aider. Hors, il n’en est rien, bien au contraire ! En lavant votre poulet, vous contaminez l’eau de lavage. Celle-ci peut éclabousser et rester dans votre évier et tout autour de votre cuisine. Vous risquez donc de mettre d’autres aliments en contact avec la vilaine bactérie. N’oubliez pas, le poulet se cuit tel quel, sans lavage préalable ! 

Effectuer une marinade parfaite

Le poulet mariné, c’est le pied ! Rien de mieux que cette viande tendre qui a pris le goût des épices. Pour cela, rien de plus simple. Il faut s’y prendre bien à l’avance ! Il existe deux types de marinades : les marinades sèches et les marinades liquides. Les marinades sèches servent à parfumer la peau en lui donnant une croûte d’épices. Il suffit de mélanger ces herbes aromatiques et épices avec un peu d’huile, et de badigeonner son poulet avec. 

Pour les marinades liquides, le poulet est immergé dans de l’eau ou du petit lait, accompagné d’épices. Cette marinade pénètre en profondeur dans la viande, et donne un parfum subtil et délicat. 

Dans les deux cas, le poulet doit être préparé plusieurs heures à l’avance. Une journée sera idéale, pour que les saveurs pénètrent un maximum. Enfin, n’oubliez pas que la friture à tendance à faire perdre des saveurs. Votre poulet mariné sera donc idéalement cuit au four ou au barbecue pour un côté fumé.

Nos conseils pour attendrir la viande

Comme Objeko vous l’a dit plus haut, le poulet est une viande peu grasse. Cela est très intéressant d’un point de vue nutritionnel, mais il faut bien avouer que la viande peut être assez sèche. Pas de panique, on a la solution pour vous ! Tout du moins, les solutions !

Car il existe en effet plusieurs techniques pour attendrir le poulet :

  • L’attendrisseur de viande : Le classique ! Ce petit marteau attendrit la viande en brisant les fibres. Votre poulet se retrouve aplati, mais bien plus onctueux 
  • La panure : un poulet pané cuit à l’étuvé. Cela lui permet de ne pas perdre son humidité, et d’être en général plutôt juteux !
  • Arroser la viande : le top du top ! Faites cuire le poulet avec du jus dans un récipient au four. Toutes les 10 à 20 minutes, arrosez la viande du jus afin de bien l’hydrater et d’infuser les saveurs. On s’en lèche les babines rien que d’y penser ! 
  • Laisser reposer la viande : quel que soit votre type de cuisson, ne servez pas votre poulet directement. Laissez le reposer environ 10 minutes afin que les fibres se relâchent, ce qui donnera ainsi un poulet plus facile à mâcher

Julien Marca

Rédacteur web passionné d'art, de gastronomie et de voyages, je vous livre les dernières actualités tout en parcourant le monde.