Le prince Harry mis en garde sur ses faux pas, il reçoit un avertissement « il doit faire très attention »

Le temps passe et le prince Harry est de plus en plus à l’aise pour répondre à des interviews de toute sorte. Cependant, bien qu’il profite d’une liberté nouvelle, il pourrait être amené à se tirer une balle dans le pied.

Prince Harry : ce très grave incident lors de son arrivée à l'aéroport de Los Angeles
© Alamy

Le prince Harry est encore au cœur de nombreux débats et il risque d’y rester encore longtemps. En effet, le fait qu’il décide de quitter les rangs de la famille royale britannique a été qualifié du plus gros scandale du 21ème siècle par de nombreux médias à travers le monde. Et cela continue de faire jaser. Certains estiment qu’il a pris une décision pour protéger sa famille. Un élan du cœur irrépressible car cela le renvoyait à l’histoire de sa mère, Lady Diana, qu’il n’ pas pu protéger. Mais d’autres pensent que c’est son épouse, Meghan Markle, qui manigance toute cette affaire pour gagner en notoriété. Pire encore, elle n’aurait maintenant plus qu’à attendre patiemment que le prince Harry se brûle les ailes à force de déraper en interview.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Oprah (@oprah)

De toutes ses théories, personnes ne connait véritablement la véritable histoire. En effet, c’est assez invraisemblable comme situation et les deux versions se tiennent et ont des supporters. De plus, il en existe évidemment beaucoup d’autres plus nuancées. Ce qui reste certain en revanche, c’est que les journalistes ne reconnaissent plus le prince Harry. Mais il ne faudrait pas qu’un excès de confiance vienne gâcher sa nouvelle vie en Californie. Objeko vous explique tout !

Le prince Harry enchaîne les interviews et se lâche comme jamais

En tant que membre de la famille royale britannique, le protocole implique un devoir de réserve. Il n’est donc pas permis de s’exprimer à tord et à travers. Ni dans la presse, ni ailleurs. Donner son opinion, cela revient au personnes qui n’ont pas l’influence et la majesté d’un membre de la famille royale britannique. Mais plutôt que de voir cela comme une marque de haute qualité, le prince Harry voyait vraisemblablement cela comme en carcan. Ainsi, depuis qu’il a renoncé à ses titres et à son rang, il profite pleinement de sa liberté d’expression retrouvée. Quoi que dans son cas, on pourrait parler de découverte. D’ailleurs, il en profite peut-être un peu trop ?

Le prince Harry devrait savoir que l’on peut refuser de répondre à certaines questions. Qu’il est possible de changer de sujet quand l’ambiance est trop lourde. Mais cela ne semble pas l’intéresser. Il préfère justifier qu’il ne donne que son avis et balancer ses « vérités » à la face du monde. Suite à ses interventions, beaucoup de ses proches ont été trainés dans la boue, les lecteurs d’Objeko le savant bien. Toute la famille royale britannique en somme. Et plus particulièrement son père, le prince Charles, l’héritier directe de la couronne. Cela au détour de son interview pour le podcast de Dax Shepard, Armchair Expert notamment. Mais aussi dans d’autres interventions comme au micro d’Oprah Winfrey pour ne citer qu’elle. De plus, le protocole qui tient la famille royale britannique à la réserve et les privent donc de pouvoir se défendre directement des propos du prince Harry.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dax Shepard (@daxshepard)

Un retour de flamme est attendu par les experts

Bien que ces discours aient fait scandale de part le monde, le mari de Meghan Markle ne semble pas prêt à arrêter les frais. Alors, les médias analysent son comportement et, comme le souligne le magazine L’Express, un journaliste chez Good Morning Britain le met en garde. Il estime que les « faux pas » du prince Harry pourraient finir par lui coûter très cher. En effet, les Etats-Unis et le Royaume-Uni sont des pays très différents sur bien des points. Et si en Angleterre on ne critique pas la reine, aux Etats-Unis on ne critique pas le Premier Amendement de la Constitution américaine. Il s’agit de celui qui met la liberté d’expression au dessus du reste.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Royal Family (@theroyalfamily)

« J’ai tellement de choses à dire sur le Premier Amendement que j’ai l’impression de ne pas le comprendre, mais c’est dingue. » déclarait le prince Harry au micro de Dax Shepard. Or, pour Richard Madeley, journaliste chez Good Morning Britain, le prince Harry va trop loin et pourrait s’en mordre les doigts. « Je pense que, en ce qui le concerne, c’était un gros faux pas de critiquer le Premier Amendement de la Constitution américaine. Si vous voulez vous lancer sur ce terrain, vous devez savoir de quoi vous parlez » disait-il. Ajoutant à propos des Américains : « Si vous les cherchez, ils vont vous piquer en retour et c’est certainement ce qu’il va arriver à Harry. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Royal Family (@theroyalfamily)


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.