Le symptôme Omicron qui vous touche avant tous les autres

Le variant Omicron fait beaucoup parler de lui. On sait que ses symptômes sont relativement faibles, ce qui le rend particulièrement difficile à détecter sans test PCR.

© Capture Facebook

Omicron: Toutefois, de nouvelles études nous en apprennent plus sur ce symptôme qui est le premier à apparaître, et dont vous devriez vous préoccuper. L’équipe Objeko vous dit tout dans cet article. 

Omicron : le variant qui sème le doute

LA pandémie de COVID-19 est sur le point de fêter son deuxième anniversaire d’arrivée en France. Et, avec le nouveau variant Omicron, il semblerait que la terrible maladie soit là pour rester…

Au début de la pandémie, le taux d’hospitalisation et de décès était très élevé. Cela a provoqué un très long confinement, et une hystérie générale. Après une période très stressante, la pandémie semblait s’être calmée. Nous avons ainsi pu retrouver la liberté pendant une courte durée. Une seconde vague de contamination nous avait cependant tous renvoyés à l’intérieur. On se souvient tous du couvre-feu, qui avait très mal été accueilli par un peuple Français à bout de nerf.

Le vaccin est ensuite arrivé, non sans polariser la population. Malgré tout, les vaccinations ont permis un beau recul de la maladie. C’était sans compter malheureusement sur l’arrivée du variant Delta, qui a chamboulé la donne. 

Le Pass sanitaire a été mis en place pour permettre aux personnes vaccinées de retrouver un semblant de vie normale dans cette période de doute. Et, bien entendu, récemment, c’est le variant Omicron qui fait parler de lui. Ce terrible variant venu d’Afrique du Sud est extrêmement plus contagieux que les précédents. La France compte désormais des centaines de milliers d’infections par jour. Fort heureusement, ce variant Omicron est également bien moins mortel. Il se pourrait bien qu’il s’agisse du dernier variant problématique. C’est en tout cas ce que l’on espère !

Les maux de gorge : premier symptôme du variant Omicron

Le variant Omicron a de nombreux symptômes, tout comme les autres variants de COVID-19. Cependant, il est à noter que tous n’ont pas les mêmes symptômes, en même quantité et gravité.  Généralement, on considère que la COVID-19 se présente comme une grippe, avant de prendre parfois des tournures bien plus graves, semblables à des pneumonies. 

Pour ce qui est du variant Omicron, les symptômes sont bien moindres. La plupart du temps, ils se rapprochent même d’un simple rhume. Cela rend le diagnostic très compliqué. Il faut, pour en être sûr, faire un test antigénique ou PCR. Surtout en cette période hivernale, ou il se pourrait bien qu’il ne s’agisse que d’un rhume passager !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par GOGODOC 🩺 (@gogodocuk)

Toutefois, une  étude norvégienne a démontré que 72% des participants touchés par Omicron souffraient de maux de gorge. Une autre étude a également confirmé que le variant Omicron apparaît tout d’abord dans la salive, jusqu’à deux jours avant d’apparaître dans le nez.

Le docteur Moreno de l’université de Yale a toutefois déclaré que ces maux de gorge n’étaient généralement pas bénins. Il s’agit de mots de gorge très intenses, donnant la sensation d’avoir la gorge à vif. Si tel est votre cas, il est ainsi temps de faire un test !

Pass vaccinal : la nouvelle mesure du gouvernement

Le vaccin contre la COVID-19 s’est montré efficace, et continue de l’être. Malheureusement, l’apparition de variants, dont Omicron, fragilise son pouvoir. Ainsi, en plus des deux doses de vaccin, une troisième injection est désormais demandée à tous les français. Bien entendu, cela ne convient pas aux français qui sont encore opposés à la vaccination. Et même à certains ayant déjà reçu une ou deux doses. 

Olivier Véran, Ministre de la Santé, compte toutefois pousser les français à faire leur dose de rappel, afin d’en finir une fois pour toute avec la pandémie de COVID-19. Pour cela, le pass sanitaire se transformera dès aujourd’hui, 15 janvier 2022, en pass vaccinal. Cela signifie que pour pouvoir bénéficier des accès accordés aux bénéficiaires du pass, il faudra avoir fait ses trois doses. Il est à noter que les tests de dépistages (PCR, antigénique ou autotest) ne seront plus non plus valables avec l’arrivée de ce nouveau pass. Seule la vaccination pourra en garantir l’obtention. Ainsi, presque un million de français vont bientôt se retrouver avec un pass sanitaire désactivé d’ici aujourd’hui, et dans les prochaines semaines. Les personnes âgées de 18 à 65 ans ayant reçu leur dernière injection il y a plus de six mois et quatre semaines auront également leur pass désactivé. Pour connaître la date butoir de votre vaccination, rien de plus simple. Rendez-vous simplement sur l’application TousAntiCovid, ou vous trouverez toutes les informations nécessaires. Il est à noter que l’application affichera désormais un rappel 21 jours avant la perte de votre pass sanitaire, précisant la date butoir, et le besoin de faire un rappel. Le variant Omicron n’a pas fini de faire parler de lui…