Léa Salamé : cette célèbre personnalité politique qui l’a « lourdement draguée », le choc !

Léa Salamé est partout. Sur France 2, à Radio France, plus rien ne l'arrête. Or, à une époque, cette réflexion d'un homme d'Etat l'a totalement stotchée. Que s'est-il passé pour qu'elle remette tout en question ensuite ? Objeko fait le point !

©ABACA

Léa Salamé n’a plus rien à prouver à ceux qu’elle interroge. Pourtant, à une période, les vannes de certains auraient pu la démolir !

Léa Salamé se confie enfin sur son immense moment de solitude !

Capture d’écran (c) On est pas couchés (c) France 2

Quand Léa Salamé a posé ses valises à France 2, elle ne se doutait pas que la direction allait lui confier autant de responsabilités. Durant deux saisons, elle a accepté la mission de chroniqueuse chez Laurent Ruquier. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’était pas toujours d’accord avec Yann Moix, Audrey Pulvar ou bien Aymeric Caron.

Qu’à cela ne tienne, elle va tellement marquer l’animateur vedette qu’il va faire de nouveau appel à ses services. Consacrée au talk-show, la case de la seconde partie du samedi soir est compliquée à gérer. Ce n’est pas pour rien que le chéri d’Hugo Manos finit par lui céder son fauteuil. Pour l’instant, rien qu’avec les émissions politiques, la journaliste a conscience qu’elle a du pain sur la place. Qui sait ce que l’avenir lui réserve à la rentrée ? Il y a quelques jours, Objeko se demandait si elle serait capable de remplacer Anne-Sophie Lapix au 20 heures… Puisque ce genre de rumeurs l’agace au plus haut degré, elle décide de régler ses comptes. Face à notre consœur d’Inpower, Léa Salamé n’y va pas avec le dos de la cuillère. À cause du comportement de certains qui se sentent supérieurs, ce n’est pas toujours simple d’être une femme !

Ce couac que Léa Salamé n’oubliera jamais !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par INPOWER 💥 (@inpowerpodcast)

Pour bien comprendre pourquoi Léa Salamé revient de loin, il faut se replonger dans les images d’archives. Passionnée par l’arène politique, elle ne sait pas encore qu’il y a des vautours. Ils demeurent prêts à bondir, surtout pour avoir le dernier mot. Et lorsqu’un papier ou une question ne leur conviennent pas, ils n’hésitent pas à le faire ressentir à la journaliste. Rusés comme des renards, malins tels des singes, ils emploient un double langage pratiquement indétectable des radars des débutantes. Dire qu’à deux reprises, Léa Salamé a failli jeter l’éponge. Avec le recul, elle va nous livrer les tenants et les aboutissants de ces affaires hallucinantes. Jamais Objeko n’aurait pu croire que cela était encore possible !

Capture d’écran (c) L’émission politique (c) France 2 (c) Philippe Lopez/AFP

Lors de la précédente élection présidentielle, l’ancien premier Ministre de Jacques Chirac était la grand favori. Invité un peu partout, Léa Salamé souhaite également l’interroger sur le financement de son programme et surtout de ses futures réformes. Hélas, une fois installé dans le fauteuil de L’émission politique, c’est la catastrophe. Alors qu’elle tente de le mettre face à ses contradictions, elle se rend compte qu’il ne l’écoute pas. Pire encore, elle se sent totalement à côté de la place. Voici comment elle résumera cette terrible expérience qu’elle n’oubliera jamais. « J’étais seule, j’essayais de le titiller et il n’a pas voulu jouer le jeu. Il ne me calculait même pas » ! Pour l’heure, le concerné n’a pas réagi à cette confession. Peut-être n’a-t-il pas eu conscience d’aller trop loin ? Mais ce n’est pas l’unique anecdote qui a fragilisé l’ancienne collègue de David Pujadas.

Plus jamais ça !

Capture d’écran (c) Paroles du monde (c) Public Senat

Léa Salamé reprend son souffle. Elle sait que si elle balance le nom de ce politique, elle peut tirer un trait sur sa carrière. Aussi, histoire que les auditrices d’InPower se fassent une idée sur le personnage, elle va décrire son tempérament avec les moyens du bord. Le moins qu’elle puise, c’est qu’il s’agit d’un « mec assez charismatique. » Hors antenne, il lui aurait confié son avis dithyrambique sur la gente féminine. « Les femmes de 40 ans sont à l’acmé de leur vie, de leur beauté, de leur puissance. » Seulement voilà, à l’époque des faits, elle n’est qu’une simple stagiaire de l’émission Paroles du monde. Comment comprendre ce mantra alors qu’elle n’a que 25 ans ?

Avec le recul, Léa Salamé aimerait pouvoir apaiser les tourments de la jeune débutante qu’elle était. Dans un sourire, elle essaie de peser le pour et le contre. « J’avais l’impression qu’il me disait qu’à 25 ans, j’étais moche ! Il avait raison. C’est la seule chose que je lui laisse de juste » ! Ce genre de manière de « lourdement [la] draguer« , elle la place dans un coin de sa tête. Il n’est pas né celui qui y parviendra. Aujourd’hui heureuse avec Raphaël Glucksmann, elle balaie maintenant cet épisode d’un revers de la main. Qu’on se le dise, ce drôle d’oiseau n’a pas osé remettre ça ! Ouf, l’honneur est sauf !

 

Merci à nos confrères d’InPower