Léa Salamé embarrassée lorsque son chéri Raphaël Glucksmann est évoqué en direct…

Dans l'émission télé "On est en direct" diffusée sur France 2 samedi 9 avril, Philippe Caverivière anime sa chronique en évoquant Raphaël Glucksmann, le compagnon de Léa Samalé. Très embarrassée, la journaliste a tout fait pour clore le sujet.

©Programmes TV

Avec Laurent Ruquier, Léa Salamé anime l’émission culturelle incontournable de France 2 « On est en direct ». La petite équipe accueille les peoples qui font le buzz et des personnalités appartenant aux mondes du sport, du cinéma, de la politique… Chacun d’eux évoque son actualité dans une ambiance plutôt bienveillante.

Diffusée moins de 24 heures avant le premier tour de l’élection présidentielle, l’émission de Léa Salamé et Laurent Ruquier n’avait pas le droit d’aborder de sujets politiques. En revanche samedi 9 avril, Philippe Caverivière a refait son apparition sur le plateau. En effet, l’humoriste était jusque-là absent pour cause de Covid. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les retrouvailles ont été mouvementées ! Le chroniqueur ne s’est pas gêné pour évoquer Raphaël Glucksmann, le compagnon de l’animatrice plutôt gênée par cette intervention.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @cyrilfricaud_tv

Dans sa chronique humoristique, Philippe Caverivière n’avait pas la possibilité d’aborder des sujets politiques la semaine dernière sur le plateau de « On est en direct ». En cause, le premier tour de l’élection présidentielle qui s’est déroulé ce dimanche 10 avril. Malgré cela, le scénariste, comédien et acteur français n’a pas manqué d’inspiration pour animer sa chronique et faire rire le public.

Une chronique humoristique axée sur la coupe du monde de football

Il a donc évoqué un thème universel : la coupe du monde de football qui aura lieu en fin d’année au Qatar. C’est d’ailleurs Léa Salamé qui a abordé ce sujet en révélant que 39 % des français souhaitaient que l’équipe de France boude la compétition. L’humoriste a alors lancé : »Il faut boycotter, clairement il faut boycotter… Mais seulement si on perd, si on gagne c’est con. En cas de défaite en conférence de presse on dira ‘de toute façon on voulait pas venir, on a fait exprès de perdre, on a tiré à côté pour rendre hommage aux ouvriers décédés sur les chantiers’. »

Philippe Caverivière a poursuivi « Je suis pour le boycott tant que je ne suis pas invité, après si j’ai une place en loge, les droits de l’Homme je vais être plus souple… Vous savez que Caverivière en Qatari ça veut dire ‘grosse michto' » déclenchant des rires autour de la table. C’est là que le chroniqueur a surpris Léa Salamé en évoquant son compagnon : « Je suis pas Raphaël Glucksmann moi ! »

En effet, l’essayiste et homme politique français a exprimé une opinion tranchée sur la coupe du monde de football. Sur son compte Tweeter, il a récemment évoqué les JO d’hiver en Chine et la coupe du monde au Qatar précisant que ces événements ne célébraient pas l’humanisme, la dignité des personnes et la démocratie. Raphaël Glucksmann a conclu sa publication en remerciant le CIO et la FIFA pour leur « légendaire corruption ».

Léa Salamé surprise et embarrassée par la chronique de Philippe Caverivière

Très embarrassée par l’évocation de son compagnon, Léa Salamé s’est exclamée : « Oh non ! Vous n’avez pas le droit ! » Et le chroniqueur s’est vite rattrapé en ajoutant que Glucksmann signifie ‘homme chanceux’. « Chanceux d’être à vos côtés » a précisé Philippe Caverivière avant d’être interrompu par l’animatrice : « Ça suffit !« .

Visiblement très mal à l’aise, Léa Salamé a bénéficié du soutien de son acolyte Laurent Ruquier qui a rappelé qu’il ne fallait pas aborder de sujet politique dans l’émission. Elle a refermé cette parenthèse embarrassante en ajoutant « On a dit surtout pas de vie privée ! »

On notera tout de même que la journaliste et animatrice audiovisuelle a gardé le sourire tout au long de cette chronique gênante et durant toute l’émission. Or, celle-ci était pour le moins mouvementée avec l’intervention de JoeyStarr venu évoquer la sortie du film « Les gagnants« . En effet, l’acteur a taclé Léa Salamé qui ne s’est pas gênée pour révéler son quasi retard sur le plateau de l’émission. C’est alors que l’intéressé lui a lancé « Je fais pas de télévision je suis pas speakerine moi ! » Cette petite pique a beaucoup fait rire Laurent Ruquier qui a précisé à sa partenaire : « C’était une vacherie !« . Avec toute cette animation, animateurs et chroniqueurs ne doivent pas s’ennuyer sur le plateau de « On est en direct » !