L’énorme annonce de Lidl en France : « Elle va baisser à 29 centimes » ! Incroyable !

Invité sur les ondes d’Europe 1, le directeur exécutif de Lidl s’aligne sur l’annonce coup de poing de Leclerc. La baguette des supermarchés baisse son prix à 29 centimes. Explications.

L’énorme annonce de Lidl en France : "Elle va baisser à 29 centimes" ! Incroyable !
© Belgaimage

Lidl est toujours heureux de faire baisser les prix pour ses clients. Mais cette fois-ci, c’est non sans une pointe de colère que le prix de la baguette de pain va baisser chez le roi du discount. En effet, le directeur exécutif des magasins Lidl en France trouve l’attitude du leader du marché, à savoir Leclerc, déloyale. Et il le faisait donc savoir en exclusivité sur les ondes d’Europe 1, dans la chronique La France bouge. Pour répondre à l’annonce de Leclerc qui affichait une baisse à 29 centimes de ses baguettes de pain en supermarché, pendant 6 mois, Lidl s’aligne mais ne se réjouit pas de cet événement. Objeko vous donne tous les détails de cette affaire.

Lidl baisse le prix de ses baguettes de pain à 29 centimes

C’est donc Leclerc qui est le leader des enseignes de distribution alimentaire en France. Et en tant que tel, il prend des initiatives qui ne font pas toujours sourire la concurrence. Puisque pour rester compétitif, les concurrents de Leclerc, tel que Lidl, sont forcés de suivre le mouvement. En effet, comment imaginer que Lidl continue de vendre ses baguettes à 35 centimes quand Leclerc opère une baisse de 18% pendant 6 mois ? Le roi du discount est lui aussi contraint de baisser le prix de ses baguettes. Et d’après Michel Biero, invité sur les ondes d’Europe 1, le directeur exécutif de Lidl, c’est contreproductif. Quand bien même les Français se réjouissent de cette promotion qui va soulager un peu leur budget alimentaire en cette période où l’inflation cogne sur les ménages.

Selon lui, Leclerc s’attaque à un emblème du patrimoine français en baissant le prix de la baguette de pain. Forçant ainsi la main à la concurrence pour qu’elle s’aligne sans réfléchir. En effet, que pourraient penser les consommateurs des magasins Lidl si ils refusaient de suivre le mouvement ? Cependant, bien que l’enseigne reine du discount soit réputée pour savoir casser les prix, Objeko vous assure qu’elle ne semble pas à même de se réjouir de baisser celui de la baguette. D’après Michel Biero, c’est vraiment dommage pour les producteurs. Le monde agricole n’avait pas besoin de ce coup dur supplémentaire à en croire son discours. Et nous pouvons supposer qu’il sait de quoi il parle étant donné que Lidl est très investi auprès des filières agricoles.

Une guerre concurrentielle qui s’attaque à un symbole de la France

Pourtant Leclerc affiche un détail qui pourrait peut-être contredire les propos du directeur exécutif de Lidl. « Avec l’inflation, le prix moyen de la baguette en France pourrait sensiblement augmenter. Pour défendre votre pouvoir d’achat au moment où il en a le plus besoin, E.Leclerc bloque pendant 6 mois le prix de sa baguette à 0,29 € en prenant sur sa marge. », peut-on lire sur le compte Instagram du leader de la distribution alimentaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par E.Leclerc (@leclerc)

Ainsi, Leclerc affirme prendre sur sa marge afin de bloquer pendant 6 mois le prix de la baguette de pain à 29 centimes. Lidl ne pourrait-il en faire autant ? Est-ce en réalité cela que le directeur exécutif des enseignes reines du discount trouve déloyal ? Après tout, en tant que leader du marché, si Leclerc impose la baguette à 29 centimes à toutes les enseignes de distribution alimentaire, elles ne pourront peut-être pas rattraper la tête de file en prenant sur leurs marges. La concurrence est décidément impitoyable.

Néanmoins, Objeko imagine que la majorité des clients, consommateurs de baguettes, seront ravis de pouvoir payer leurs produits à prix bas. La baguette de pain à 29 centimes est sans aucun doute une excellente nouvelle pour la majorité des consommateurs. Mais pour Lidl et les autres concurrents de Leclerc, peut-être pas. Et la question se pose aussi pour les producteurs, en fonction de leurs contrats avec les grandes enseignes de distribution alimentaire.

Enfin, reste à voir ce qu’il se passera dans 6 mois. Leclerc remontera-t-il le prix de sa baguette à 35 centimes ? La concurrence tentera-t-elle de poursuivre avec une baguette à 29 centimes si tel est le cas ? Et comment les consommateurs vont-ils encaisser cette potentielle nouvelle hausse du prix de la baguette ? Pour le moment, Leclerc s’est engagé sur 6 mois et Lidl s’est engagé à suivre le mouvement. Aucune de ces deux enseignes ne précisent ce qu’il se passera ensuite. Mais nous serons attentifs, pour vous, à la tournure des événements.


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.