Les 5 astuces infaillibles et simplissimes pour ENFIN arrêter les somnifères

Les somnifères sont des médicaments aidant a trouver le sommeil. Mais il est possible de s'en passer en appliquant ses méthodes infaillibles !

©Europe1

Les somnifères sont des médicaments grandement utilisés afin de pouvoir trouver le sommeil. Cependant, ces derniers peuvent apporter des vagues d’effets secondaires et peuvent également provoquer une addiction. Ainsi, il faut savoir qu’il existe 5 astuces pour pouvoir arrêter les somnifères !

Que sont les somnifères ? 

Les somnifères sont des médicaments qui sont spécialement conçus dans un but. En effet, ces derniers sont conçus afin d’aider les personnes à trouver le sommeil. 

Mais il faut savoir que leur action est assez lourde sur le corps. Ce qui peut apporter des effets secondaires assez néfastes sur le long terme. Certaines personnes souhaitent donc arrêter leur consommation, afin de limiter l’impact de ces médicaments sur leur santé. 


Dans cet article, nous allons vous présenter 5 astuces infaillibles pour arrêter la consommation de somnifères !

Se faire aider par des gens 

C’est une astuce qui peut sembler évidente pour plusieurs personnes, mais qui est indispensable. 

En effet, il faut savoir qu’il est possible de se faire aider afin de limiter et arrêter la consommation de somnifères. 

Plusieurs symptômes surviennent à la suite de l’arrêt de ses médicaments, comme de l’anxiété et des cauchemars. Ils apparaissent quand on dépasse la durée de prise maximale recommandée, qui est d’un mois pour les molécules hypnotiques (zolpidem, zopiclone) et de trois mois pour les anxiolytiques.

Somnifères - Guide des somnifères - Doctissimo

Selon le docteur Patrick Lemoine, spécialiste du sommeil, précise la chose suivante : « L’idéal est de consulter un généraliste qui pratique aussi la phytothérapie, l’homéopathie ou les thérapies cognitives et comportementales (TTC)« .

Il faut savoir que les somnifères ne servent essentiellement qu’à masquer le problème. Lors de leur arrêt, cela recommence pour le plus grand malheur des personnes atteintes. 

Éviter de brûler les étapes !

C’est une information importante qu’il faut prendre en compte. En effet, sachez qu’il est important de ne pas brûler les étapes de cette reconversion. 

Sachez qu’il est possible d’établir un calendrier avec votre médecin, qui vous aidera dans ce domaine. Vous pouvez également diviser les prises chaque jour, permettant de vous lancer dans le droit chemin. 

Décrocher des somnifères, mode d'emploi | Santé Magazine

Le docteur Rey précise la chose suivante : « Le principe est de réaliser sept boulettes de mie de pain en intégrant un morceau dans six d’entre elles. On en prend une chaque jour sans savoir laquelle fait office de placebo. La semaine suivante, on réitère avec deux placebos, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que des boulettes “neutres”. Le sevrage peut durer plusieurs mois. Il ne doit pas paraître insurmontable« .

Réapprendre à dormir suite à l’arrêt des somnifères !

Suite à l’arrêt de la consommation de somnifères, il est également important de réapprendre certaines habitudes. 

Il faut savoir que l’endormissement naturel n’est pas le même que celui qui est provoqué par les somnifères. 

Ainsi, le docteur Rey a précisé la chose suivante : « l’endormissement naturel n’est pas immédiat et dure vingt minutes environ. Le plus difficile est de réussir à lâcher prise et à cesser de se dire : “Je ne vais pas dormir« .

Mais il ne faut pas rester dans son lit si l’on ne dort pas, et il conseille également la chose suivante : « Dans ce cas, on conseille de se coucher trente minutes après l’heure à laquelle on s’endort d’habitude, ce qui permet de retrouver la sensation essentielle de somnolence, poursuit le médecin. Une fois que l’on parvient à nouveau à s’endormir facilement, on remonte peu à peu l’horaire du coucher« .

Soigner son hygiène de vie 

Suite à l’arrêt de la consommation de somnifères, il faut également soigner son hygiène de vie. 

Oubliez les excès et adoptez les bonnes manières afin de ne pas aggraver votre sommeil ! 

Il est possible d’appliquer les méthodes suivantes : « On commence par tester la relaxation, lumière éteinte, en pratiquant des exercices de cohérence cardiaque ou de méditation, de type body scan« .

S’essayer aux médecines alternatives ! 

Suite à l’arrêt de la consommation de somnifères, il faut savoir qu’il est possible de s’essayer aux médecines alternatives. 

Autrement dit, il est possible de s’essayer aux différents aspects plus traditionnels de la médecine actuelle. Comme avec les plantes, qui proposent de nombreux aspects sur notre corps. 

Les différents types de somnifères

Comme certaines plantes qui peuvent remplacer le rôle des somnifères. En effet, certaines peuvent favoriser le sommeil et aider à étendre le corps et l’esprit

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Helsana (@helsana.romandie)