Les antivax en quête d’amour ont leur propre site de rencontres ! On vous dit tout

Un nouveau site de rencontre voit le jour et il est destiné aux personnes qui refusent le vaccin contre le virus de la Covid-19. Un site de rencontre à l’initiative d’une association suisse qui cartonne par-delà les frontières du pays.

Les antivax en quête d’amour ont leur propre site de rencontres ! On vous dit tout
© Scott Broome / Unsplash

Les antivax, les non-vaccinés et toutes les personnes qui refusent les gestes barrières ont elles aussi le droit de trouver l’amour. C’est en somme le slogan de cette nouvelle application de rencontre qui fait polémique. En effet, les soignants déplorent l’existence d’une telle plateforme. Et le contraire serait étonnant. Puisque les antivax affirment ouvertement refuser les recommandations et les impératifs sanitaires. Soit les mesures qui existent afin de freiner la circulation du virus. Alors même que les taux de contamination n’ont jamais été aussi élevé depuis le début de la pandémie. Et que les hôpitaux peinent à faire face à l’afflux des malades. La plateforme « Impffrei : Love », et sa version française « Vaccfree : Love », risquent donc de faire couler beaucoup d’encre. Objeko vous donne des détails sur cette nouvelle application de rencontre dédiée aux antivax.

Les antivax ont leurs sites de rencontres dédiés

Cette nouvelle application à l’initiative d’une association suisse s’inspire d’une application de rencontre américaine. L’objectif de cette application qui naissait aux Etats-Unis, « Uninjected », était de rapprocher toutes les personnes qui ne croient pas à la vaccination. Mettant en danger la santé publique, elle se voyait supprimée de la plateforme de téléchargement Apple. En effet, cette application dérogeait sans aucun doutes aux règles en vigueur de la marque à la pomme concernant la désinformation au sujet de la pandémie due au virus de la Covid-19. Mais elle reste disponible sur la plateforme de téléchargement Google Play selon toute vraisemblance.

De plus, pour sa petite sœur suisse, qui tend à se décliner dans de nombreux autres pays voisins, elle n’est pas encore interdite. Cela n’est pas sans rappeler des sites de rencontre dédiées aux personnes d’extrême droite par exemple, souligne une spécialiste interrogée sur la chaine BNC News. Chez les antivax américains, cela avait provoqué un véritable scandale d’après Mohamed Bouhafsi, journaliste sur France 5 dans l’émission C à Vous. Et il pourrait donc en être de même en France et à travers le monde. Car, comme le souligne le journaliste de C à Vous, la version française de l’application proposerait également une carte interactive dans laquelle les utilisateurs pourraient dénicher des restaurants affichant qu’ils refusent d’appliquer les mesures relatives au pass sanitaire. Pourtant, la loi sur le pass vaccinal a été votée, rendant totalement illégale cette pratique.

Les soignants sont donc ulcérés de constater que de telles plateformes de rencontre se multiplient. Selon eux, les gestes barrières sont essentiels pour contenir la propagation du virus de la Covid-19. Alors que ces applications de rencontre antivax mettent en avant l’abolition des gestes barrières purement et simplement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Impffrei:Love (@impffreilove)

Une application de rencontre qui a un public tout trouvé

Les sites de rencontre de ce nouveau genre dénoncent également le fait que les antivax soient « exclus » de la société. Ils encouragent leurs usagers à s’inscrire en les félicitant de faire des choix conscients pour leur santé. Or, c’est le discours inverse de toutes les organisations de santé à travers le monde. En effet, il est possible de lire sur la page internet du site « Impffrei : Love » ces quelques mots hautement polémiques : « Pour toutes les personnes conscientes et sans vaccin qui préfèrent se tenir la main au lieu de garder leurs distances. Pour l’amitié, les rencontres et les amours de tous âges, que vous soyez célibataire ou pris. »

Pour le moment, cette application de rencontre pour les antivax compte environ 10 000 inscriptions. Or, chaque personne qui rejoint ce site internet débourse en moyenne 100 francs suisses par semestre. Objeko vous laisse alors imaginer les sommes que cela peut générer aux créateurs de cette application. Aussi, les antivax défendent le secret médical et avancent régulièrement que leurs choix personnels devraient rester secrets. Mais cette démarche de rejoindre un site de rencontre antivax ne va-t-il finalement pas à l’encontre d’un tel argument ? Les créateurs de ce site de rencontre et ses utilisateurs devront sans doute vérifier la cohérence de leurs discours sur ce point.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Impffrei:Love (@impffreilove)

Mais là n’est pas le sujet et Objeko vous l’accorde. En effet, il est plus profondément question de la fracture de plus en plus nette entre les personnes vaccinées et les personnes non-vaccinées. Une fracture qui devait se réduire avec l’arrivée du pass vaccinal. Et pourtant, l’arrivée de ce site de rencontre antivax creuse encore l’écart. De plus, la plateforme de rencontre Tinder devrait elle aussi prochainement mettre à jour son application pour permettre à ses utilisateurs de renseigner leurs parcours vaccinal. Ce vaste sujet n’a pas fini de faire débat…


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.