Les drames de la vie de Jean-Paul Belmondo, le décès de sa fille aînée, le départ de la seconde…

Jean-Paul Belmondo nous quittait le 6 septembre 2021. Les hommages se multiplient dans tout le pays, l’occasion de faire un retour sur les événements marquants de la vie de ce monstre sacré du cinéma.

Jean-Paul Belmondo : le décès de sa fille aînée, le départ de la seconde... Zoom sur les drames de sa vie
© Starface

Jean-Paul Belmondo est parti à l’âge de 88 ans. Il s’est éteint paisiblement à son domicile. Son avocat a transmis cette information à l’Agence France-Presse (AFP), indiquant également que depuis quelques jours il était très fatigué. Malgré son grand âge, beaucoup de fans de Jean-Paul Belmondo n’imaginaient pas qu’il puisse partir rejoindre les étoiles. En effet, face à autant de talent, il était aisé d’oublier que ce comédien n’était pas immortel. Il était sans doute l’une des personnes les plus aimées de France. L’acteur restera à jamais incontournable grâce à ses 80 films et en un sens, immortel il l’est.

Un hommage national a été rendu à l’acteur de génie qu’il était ce 9 septembre aux Invalides. L’occasion pour la France de saluer le départ d’un grand homme. De se rassembler et de se sentir entouré malgré la peine. Mais Objeko ne se voila pas la face, ceux qui souffrent évidement le plus de la mort de Jean-Paul Belmondo ce sont les membres de sa famille. Nous réitérons d’ailleurs ici nos condoléances à ses proches. Le comédien a eu une vie bien remplie, père de quatre enfants, compagnon et mari de plusieurs femmes, grand-père de six petits-enfants. Remplie de joies qu’il savaient apprécier par dessus tout, mais aussi ponctuée de quelques drames. Notamment la mort de sa fille aînée, Patricia, en 1993.

Jean-Paul Belmondo n’a pas été épargné par le drame au cours de sa vie

Patricia était la fille de son épouse et il l’aimait comme un père. Sa première épouse, Renée Constant, dite Élodie Constantin, sera ensuite la mère de sa fille Florence et de son fils Paul. Ils se mariaient en 1959 mais c’est en 1953, année de naissance de Patricia, que les amoureux se rencontrent. Ils vivent une vie de bohème, elle danseuse et lui comédien. En effet, il était alors encore étudiant au Conservatoire. Et ses professeurs ne tenaient pas son talent en haute estime. L’un d’entre eux lui disait qu’il n’avait pas le physique, pas le talent et pas le charisme pour être acteur. Un comble quand on connaît aujourd’hui la brillante carrière de Jean-Paul Belmondo ! Heureusement, malgré les critiques de ses professeurs, le public et ses amis comédiens l’acclamaient.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @jeanpaulbelmondo_

Désinvolte, souriant, le regard brillant de cette étincelle propre aux regards des enfants, Jean-Paul Belmondo est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs acteurs du cinéma français. Avec 80 films à son actif et plus de 130 millions d’entrées en salles de cinéma, impossible de nier l’amour que lui porte le public. Aussi, Objeko admet qu’il était tout naturel qu’un hommage national lui soit rendu.

Perdre un enfant n’est jamais dans l’ordre des choses

Patricia, la fille ainée de Jean-Paul Belmondo et de sa première épouse, se lance elle-aussi au cinéma. Dès 1975, c’est derrière la caméra qu’elle est « script-girl ». Elle a notamment travaillé sur cette comédie, Les galettes de Pont-Aven, avec Jean-Pierre Marielle. Mais c’est à l’âge de 40 ans que Patricia rend l’âme. Elle est emportée par les flammes dans l’incendie de son appartement en 1993. Ce terrible drame a été une véritable épreuve dans la vie des proches de Patricia. Mais Jean-Paul Belmondo a su continuer de sourire à la vie, peut-être encore davantage conscient qu’elle était courte et pouvait s’échapper à tout moment.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @jeanpaulbelmondo_

En effet, les proches du comédien ne tarissent pas d’éloge sur sa sagesse et sa connaissance de la vie. Ni même sur son insatiable soif d’en profiter. Jean-Paul Belmondo n’était pas pour autant un naïf ou un optimiste forcené. Mais il avait sans doute compris que la vie n’avait pas besoin d’être prise trop au sérieux. Sinon, il est vite fait de passer à côté. Florence, Paul et Stella sont les trois autres enfants de Jean-Paul Belmondo. Et alors que Florence (née en 1960) et Paul (né en 1963) et qu’ils ont trois enfants à leurs tours, Stella est née en 2003. Elle est donc plus jeune que ses neveux et ses nièces. Objeko ne peut imaginer la peine de cette jeune femme qui perd son père à tout juste 18 ans. Florence est partie très tôt vivre aux Etats-Unis par ailleurs, une autre séparation difficile pour Jean-Paul Belmondo.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Stella (@stellabelmondo)


Julie Bourdin

Julie Bourdin - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.