Les Marseillais : une candidate phare condamnée par la justice, elle est jugée coupable

Faire partie de la grande famille de Les Marseillais, c'est toujours être sous la lumière des projecteurs. Et là, cette femme, l'a bien compris. Aussi, prête à tout pour le reste, elle enchaine les polémiques. Ce qu'elle ignorait, c'est que l'Etat allait mettre un frein à ses nombreuses aventures. Objeko fait le point !

© W9-Les Marseillais : une candidate phare condamnée par la justice, elle est jugée coupable

Dans l’équipe de Les Marseillais, on demande celle qui attire le plus l’attention. Cette fois, la justice intervient et ça pique !

Le casting de Les Marseillais en panique !

Depuis la diffusion de ce numéro de Complément d’Enquête, Magali Berdah est dans la tourmente. En effet, se disant victime d’un harcèlement de la part du rappeur Booba, elle enchaine les catastrophes. Depuis que son agence Shauna Events gère la carrière de (presque) tous les candidats de télé-réalité, toutes les semaines, elle en paie le prix fort. Motivée, elle est consciente qu’elle a du pain sur la planche. Cependant, elle n’aurait pas pu anticiper cette décision judicaire envers cette vedette de Les Marseillais. Est-ce la goutte d’eau qui fait déborder le vase ? La réponse, Objeko vous la donne tout de suite !

Face à cette affaire…

La belle brune Kim Glow défraie régulièrement la chronique. Non, cette fois, ce n’est pas pour une énième opération de chirurgie esthétique. D’ailleurs, lors de la pandémie, elle n’avait pas hésité à tacler sévèrement la politique sanitaire du gouvernement.  Convoquée par le tribunal correctionnel de Toulon, on l’accuse d’être la principale instigatrice « d’appels téléphoniques malveillants » et « injure publique« . Cher ami d’Objeko, vous l’avez saisi sans qu’on vous fasse de dessin, elle doit répondre de ses actes. Pour bien comprendre cette histoire, il faut remonter le temps. Lorsqu’elle reçoit son canapé, elle hallucine face à la piètre qualité de ce dernier.  En colère, elle prend contact avec le revendeur qui la redirige vers la société de transport. Constatant qu’on ne prend pas au sérieux sa demande, la star de Les Marseillais appelle ses followers en renfort. Aussi, un bras de fer fait d’insultes et de menaces s’engage entre les deux parties.

… même la justice est sous le choc

Lorsque l’ex-membre de Les Marseillais arrive, on tient à lui faire cette piqûre de rappel. « Tout le monde a ce genre de tracasserie dans la vie de tous les jours, c’est votre réaction qui n’est pas adaptée » ! Sentant le vent qui tourne en sa défaveur, elle se justifie avec les moyens du bord. Si elle a demandé à ses abonnés de l’aider, c’est uniquement « pour que ça ne recommence plus« . C’est à ce moment précis que le procureur va balayer violement ses arguments d’un revers de la main. « Vous avez fait usage de votre notoriété comme si vous étiez au-dessus du lot. » La sentence est irrévocable. D’ici la fin de l’année, elle va devoir payer 80 euros par jour. En tout, c’est un peu près 5 000 euros qu’on lui demande. Qu’en pensez-vous?

Le défenseur de Les Marseillais réagit !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par KIM GLOW (@kim.glow.off)

En scannant le contenu de sa page Instagram, Objeko ne voit aucune mention à cet épisode. Donc, on en déduit qu’elle fait profil bas. Pour la première fois depuis son apparition haute au couleur dans Les Marseillais, elle ne fait pas de remue-ménage sur la Toile. A-t-elle compris la leçon ? De son côté, son avocat tente de minimiser les faits qui lui sont reprochés. « Une quarantaine d’appels, ce n’est rien du tout » à cause du caractère ancien du dossier, le délai d’injure n’a pas été retenu. C’est déjà ça ! Suite dans le prochain numéro…

Merci à nos confrères de Var Matin