Les menaces d’être payé toute sa vie au SMIC pèsent sur de nombreux salariés, les explications

Les augmentations successives du SMIC, vont accroître le nombre de salariés dans les parages du salaire minimum..

© dna
Depuis plus d’un an, le SMIC augmente régulièrement. Malheureusement, plus de 70% des grandes branches professionnelles ont désormais des grilles salariales inférieures au salaire minimum. Il faut ainsi parfois plusieurs années pour un salarié pour gagner plus. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko, va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

La hausse du SMIC, une mauvaise nouvelle ?

Trois hausses du SMIC en moins d’un an, c’est inédit. Et pourtant, c’est ce qui se passe depuis le 1er octobre 2021. En effet, à ce moment-là, le salaire minimum augmentait de 2,2%. Par la suite, il y a eu une autre hausse en janvier, puis en mai dernier. Et il semblerait que ce ne soit pas terminée. Selon les informations de l’Insee, une quatrième revalorisation devrait intervenir d’ici l’automne prochain du fait d’une inflation qui devrait se maintenir au-delà des 2% dans les prochains mois.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Cyntia Lambrecq (@cyntialambrecq)

Si on peut penser que les augmentations sont une bonne nouvelle, ce n’est pas forcément le cas. En effet, à chaque nouvelle hausse du SMIC, de nombreuses branches professionnelles se retrouvent en dehors des clous. C’est à dire que leurs grilles de salaires se retrouvent pour partie en dessous de ce salaire minimum. Alors attention, cela ne veut pas dire que les salariés de ces branches sont payés en dessous du salaire minimum, ce qui est illégal. En revanche, de nombreux salariés risquent d’être piégés.

Le piège…

Ce que nous appelons piège à SMIC, c’est très simple à comprendre. Il faut déjà savoir que les entreprises sont tenues de payer leurs salariés au minimum, soit environ 1300 euros par mois. Sauf qu’ensuite, elles ont le droit d’appliquer les rémunérations en fonction des grilles conventionnelles. Mais, si plusieurs niveaux de ces grilles sont en dessous les salaires peuvent ne pas évoluer durant plusieurs années. Le temps que l’échelon conventionnel rattrape et dépasse le niveau du salaire minimum.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LawsActu (@lawsactu)

En gros, que vous ayez quatre, cinq ou six ans d’expérience, vous toucherez alors le même salaire qu’un débutant dans votre secteur. Alors qu’habituellement il y avait une différence, les hausses successives du SMIC entraînent ce genre de choses. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que de plus en plus de salariés risquent d’être concernés dans les années à venir. D’où l’empressement du gouvernement à encourager les branches à renégocier rapidement leurs grilles de salaires.

Comment faire pour changer les choses ?

Comment les contraindre toutefois à revoir leurs grilles salariales? C’est ce que va essayer de faire Elisabeth Borne. Et la piste privilégiée par le gouvernement, c’est la menace de fusion administrative. Si un secteur ne met pas à jour ses grilles, il pourrait être fusionné avec un autre plus prompt à s’adapter aux hausses du SMIC. Dans le projet de loi sur le pouvoir d’achat qui devrait être présenté le 6 juillet, le faible niveau des négociations salariales seront un critère pour fusionner deux branches entre elles. Reste à savoir si ça va marcher…