Lidl : cette terrible nouvelle annoncée par le grand patron pour les magasins en France

Le patron de Lidl , Michel Biero, évoque la situation de ses magasins en France. Notamment quant aux potentielles pénuries et aux prix qui flambent...

©Lidl

Lidl c’est l’enseigne discount par excellence en France. Certes, d’autres magasins jouent des coudes avec le géant allemand. Mais les rapports qualités prix de l’enseigne sont souvent imbattables. Néanmoins, l’inflation et les risques de pénuries ne jouent pas en la faveur du roi du discount. En effet, son fonctionnement veut que les stocks soient limités en rayons pour pouvoir proposer de nouveaux produits, et de nouvelles promotions, toutes les semaines à ses clients. Or, la crise actuelle place les consommateurs dans un étau, coincés entre l’inflation et des risques de pénurie.

Invité sur les ondes d’Europe 1, le patron de Lidl, Michel Biero, évoque les nouveaux défis de ses magasins Français. Il va notamment revenir sur des points clés abordés par Julien Denormandie, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, précisent nos confrères du magazine People Act Magazine. Nous préciserons quant à nous que le patron de Lidl évoque aussi ce type de sujet sur BFM Business. Et si certaines nouvelles se veulent rassurantes, d’autres sont dévastatrices. Objeko fait le point avec vous sur les prévisions qui vont encore un peu compliquer la vie des consommateurs.

Le patron de Lidl se veut rassurant

En effet, ce n’est pas l’objectif d’un patron d’une chaine de supermarchés que d’affoler sa clientèle. Les lecteurs d’Objeko le savent bien, parler d’une pénurie c’est le meilleur moyen d’en provoquer une. Ils ont pu s’en rendre compte pendant le gros de la récente crise sanitaire. Néanmoins, le patron de Lidl n’intervient pas non plus pour jouer les démagos. Il sait que les risques sont sérieux. Puisque les récoltes sont de plus en plus difficiles à cause du réchauffement climatique d’une part. Et d’autre part parce que la guerre en Ukraine impacte aussi les approvisionnements en Europe. Cependant, Michel Biero se veut rassurant, il estime que les Lidl Français ne souffriront d’aucune pénurie.

Pourtant, certains consommateurs ont pu se rendre compte du retard d’approvisionnement en huile de tournesol par exemple. Ils savent aussi que ce n’est qu’une question de temps pour le papier et que les courses de la rentrée des familles qui ont des enfants vont être difficiles. Mais s’ils savent cela, ce n’est pas tant parce qu’ils ont constaté une pénurie que parce qu’ils ont constaté une augmentation des prix de ces produits. Or, qui dit rareté dit augmentation du prix. En effet, ces deux données sont liées. Et c’est donc sur le point des prix que le patron de Lidl n’a pas que des bonnes nouvelles à partager à ceux qui l’écoutent.

Pour éviter de mettre Lidl et ses magasins dans l’embarras, Michel Biero rappelle avant tout que l’enseigne se vante d’avoir le meilleur rapport qualité prix. Et que la montée des prix liée notamment à l’inflation est la même dans tous les magasins. En effet, il ne prend pas le risque de ne parler que de sa marque pour éviter de se faire une mauvaise publicité. Cependant, Objeko ne peut que lui donner raison, l’inflation est terrible pour les consommateurs de toutes les grandes enseignes sans exception.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)

Les prix des denrées alimentaires vont continuer de grimper

En effet, si les prévisions estimaient que les prix avaient monté d’un certain montant, c’est le double de cet écart qu’il faudra considérer dans les jours à venir. D’après le patron de Lidl, les estimations des experts vont être revues à la hausse et les consommateurs feraient donc mieux de s’y préparer. Car, malheureusement, ils ne pourront pas faire autrement que de subir cette augmentation record.

« En janvier, j’ai estimé que l’inflation serait de3 à 3,5% au premier semestre 2022 dans le secteur alimentaire. Je pense désormais que la hausse des prix en France sera probablement deux fois plus élevée, autour de 5 à 8%. », disait le patron de Lidl dans les colonnes du journal Le Parisien. Nos confrères chez People Act Magazine rapportent également que Michel Biero revient sur la question d’une éventuelle pénurie de poulet. En effet, le plus grand producteur de poulet au monde est en Ukraine. Plus que jamais, il est donc temps d’acheter local comme le dirait les associations de consommateurs. Cela dit, il n’y en aura peut-être pas pour tout le monde…

En somme, les risques de pénurie sont réels mais ils devraient pouvoir être évités. Cependant, les prix vont continuer de grimper et sans doute encore plus hauts que ce que nous avions pu imaginer. Les Français vont donc devoir continuer à s’adapter du mieux possible. Chez Lidl ou ailleurs, ils vont devoir redoubler d’imagination pour éviter de faire exploser leurs budgets alimentation.