Lidl frappe fort : Cette grande décision pour augmenter le pouvoir d’achat des clients !

Le maitre des petits prix va encore aller plus loin dans sa politique tarifaire pour le plus grand bonheur de ses clients. En effet, celui-ci ne va pas laisser l’épargne des Français s’amoindrir de plus en plus. Alors, le géant allemand prend des mesures radicales. Objeko vous raconte ce que le Directeur Général France a révélé à Europe 1.

Lidl frappe fort et dévoile ces articles sublimes pour embellir votre domicile !
© GETTY IMAGES

Depuis l’arrivée de la pandémie en France, l’économie n’est pas au beau fixe. Et c’est le cas aussi du pouvoir d’achat des Français. De ce fait, cela fait deux ans qu’il ne cesse de baisser. Ainsi, Lidl a décidé de prendre le problème à bras-le-corps. On vous explique en détail.

Lidl lutte aux côtés des Français !

Le porte-monnaie des Français est un sujet qui est important pour Lidl. En effet, son but est de satisfaire sa clientèle et que cette dernière puisse se faire plais*r dans ses magasins. Ainsi, le roi du discount va entamer des protocoles pour augmenter le pouvoir d’achat des consommateurs. Et Lidl a une puissance de frappe pour agir, c’est certain. En effet, il y a 40 000 collaborateurs dans l’hexagone et pas moins de 1550 enseignes. De plus, pour répondre aux attentes des habitués, la marque a lancé récemment sa première carte de fidélité. Celle-ci était déjà présente chez nos voisins européens. Le but est de vous faire faire des économies, rien que cela ! Installez l’application « Lidl Plus«  et vous aurez accès à un tas d’opportunités. N’hésitez pas, cela vaut le détour !

Depuis la pandémie, l’univers de la cuisine est aussi largement mis en avant par Lidl. En effet, le maître des bons plans vous propose les ingrédients alimentaires, les recettes et tous les appareils électroménagers nécessaires. De plus, vous pouvez retrouver Hervé ou Audrey sur la chaîne YouTube « Lidl cuisine » pour vous aider dans les étapes de préparation.

La baisse du pouvoir d’achat : une triste réalité !

Entre les divers confinements, le chômage partiel, les fermetures d’entreprises, les Français ont le moral dans les chaussettes. Et Lidl l’observe bien sur ses tickets de caisse. Certains ont des difficultés financières, notamment les étudiants et les jeunes personnes. En effet, ces derniers avaient de petits boulots et travaillaient en restauration pour arrondir leur fin de mois. Comme vous le savez, ils n’ont pas pu continuer à le faire à cause de la Covid-19. Mais, ce ne sont pas les seuls à avoir perdu une partie de leur pouvoir d’achat. On se rend compte que c’est plutôt global. Certes, le gouvernement a apporté son soutien, mais ce n’est pas encore suffisant. Il est évident que c’est un axe essentiel pour les campagnes présidentielles. Selon une enquête d’Opinion Way-Square, plus des ¾ des personnes ont des problèmes de pouvoir d’achat, car celui-ci a considérablement baissé. De ce fait, elles sont à l’affût de la moindre offre promotionnelle. Elles se ruent sur les petits prix et notamment pour la partie alimentaire, l’énergie ou encore le logement. Par conséquent, Lidl est directement impacté ainsi que tous ses concurrents distributeurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)

Des actions pour donner plus de moyens aux Français !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)

Lidl a envie de redonner le sourire aux Français. Donc, le géant allemand a décidé de s’attaquer aux ingrédients alimentaires. L’objectif est de permettre à chacun de se nourrir décemment. Michel Biero, le directeur général de Lidl France s’est exprimé sur le sujet dans le programme d‘Europe Matin. Face au micro de Dimitri Pavlenko sur Europe 1, celui-ci a expliqué qu’il souhaitait « faire tampon » à cette baisse du pouvoir d’achat. Ainsi, la marque va proposer des tarifs encore plus doux. Même si cette décision va directement toucher l’ensemble de l’entreprise, Lidl est prêt à tout. Michel Biero expose son point de vue : « Faire tampon, ça veut dire que l’on réduit nos marges. Et on ne répercute pas l’intégralité de la hausse des matières premières sur le prix de vente consommateur ». 

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Si un produit alimentaire subit une augmentation de son prix d’achat de 20 centimes, cette hausse ne sera pas totalement réinjectée sur le prix de vente consommateur. Le directeur de Lidl précise : « Mais peut-être de 12, 13 ou 15 centimes ». Mais, ce système ne pourra pas être appliqué sur tous les produits. En effet, parfois, il y aura des augmentations incontournables. Par exemple, « Il y a le café, il y a les conserves qui vont augmenter un petit peu. Il y a quelques produits, mais c’est très limité », explique-t-il.

Le boss de Lidl finit par conclure : « Ce qui est certain, c’est que les négociations à venir vont être assez tendues, dans le sens où tous les industriels s’engouffrent dans la brèche« . On verra ce que les candidats à la présidentielle auront à nous proposer dans ce domaine.

 


Celine Cossa

A la base, chargée de communication dans l’édition, j’ai donc déjà une expérience dans l’écriture et l’image. De nature très curieuse, je me suis toujours intéressée aux médias, à l’actualité et à la culture au sens large. Ainsi, associer mon amour des mots et mon goût pour les news a été une évidence !