Lidl : le roi du discount épinglé pour publicité « trompeuse et mensongère »

Ce n'est pas la première fois que Lidl est attaqué pour ce problème. Entre inflation et bataille sur les prix, la concurrence est rude !

© LP/Olivier Boitet-Lidl : le roi du discount épinglé pour publicité « trompeuse et mensongère »

Dans ce contexte d’inflation, les supermarchés Lidl essayent de casser les prix pour soutenir le pouvoir d’achat de leurs clients. Alors, ils sont dans une bataille des prix avec tous les acteurs du marché. Le but : être le moins cher et l’enseigne préférée des Français ! Mais, est-ce que Lidl n’a pas été trop loin cette fois-ci ? En effet, le géant allemand a diffusé deux publicités qui promettaient de grosses économies par rapport à leur concurrent, Tesco. Aldi a porté plainte et elles ont été interdites.

Lidl a essayé de duper les consommateurs ?

Les publicités de Lidl expliquaient qu’il était possible pour les clients de faire 35% et 30% d’économies en comparaison des tarifs de Tesco. Il s’agissait d’une gamme de produits dans la thématique de l’Écosse. Pour les autorités compétentes, les publicités étaient « susceptibles d’induire en erreur » le consommateur. En effet, il est reproché à Lidl de ne pas avoir été assez clair dans sa communication. Celui-ci met en avant une sélection de produits spécifiques, mais on a l’impression que les économies concernent tous les produits de l’enseigne.

Lidl interdit de publicité !

« Nous avons considéré que les consommateurs (en Écosse) seraient susceptibles de comprendre plus largement les économies liées aux différences de prix offertes par les deux supermarchés, plutôt que d’être spécifiques uniquement à l’exemple de panier de biens, et que le même niveau d’économies pourrait être réalisé plus largement. Généralement dans un magasin hebdomadaire typique », a expliqué la Advertising Standards Authority dans un communiqué officiel. De plus, les autorités précisent aussi : « Parce que nous n’avions pas vu de preuve que ce niveau général d’économies pouvait normalement être atteint, nous avons considéré que les publicités étaient susceptibles d’induire en erreur. »

Lidl a essayé de se défendre en soulignant que les consommateurs ne sont pas dupes et que ces derniers avaient très bien compris la publicité. Cette interdiction de publicités arrive trois ans après une bataille similaire entre Aldi, Lidl et Tesco. Il faut faire preuve de vigilance quand on compare ses prix avec ceux des concurrents. Chaque mot compte !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)

L’inflation en faveur des discounters !

En effet, une publicité de Tesco déclarait que ses produits étaient moins chers que ceux d’Aldi et de Lidl. Celle-ci a été jugée trompeuse en 2019, puisqu’elle ne mentionnait pas explicitement que les références n’étaient pas présentes dans les commerces. En 2016, une série de publicités a aussi posé des problèmes. Cette fois-ci, c’était Aldi qui promettait aux consommateurs de faire de grosses économies en comparaison des « quatre grands » supermarchés, à savoir Tesco, Sainsbury’s, Asda et Morrisons. Finalement, c’est chacun son tour !

La bataille sur les prix est de plus en plus présente, surtout dans ce contexte difficile. Les acheteurs sont à la recherche de la moindre économie. Alors, les foyers modestes font davantage leurs courses alimentaires chez les discounters. C’est le moyen d’économiser et de récupérer un peu de pouvoir d’achat. C’est Lidl et ses concurrents qui doivent être contents !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)