Lidl va bientôt proposer des autotests à des prix coûtants ? La réponse dévoilée

Les supermarchés pourront vendre des autotests jusqu'au 31 janvier prochain.

Lidl: Face à la forte demande, la grande distribution souhaitait avoir le droit de vendre des autotests dans ses rayons. Eh bien, aujourd’hui, elle vient d’en obtenir l’autorisation, mais seulement jusqu’au 31 janvier prochain. Est-ce que Lidl sera prêt à en vendre dans ses magasins ? C’est ce que nous allons voir dans cet article. Ne vous inquiétez pas, la rédaction d’Objeko va tout vous dire sur le sujet. Vous êtes prêts ?

Lidl: Les supermarchés autorisés à vendre des autotests

Jusqu’alors réservé aux pharmacies, la grande distribution réclamait depuis plusieurs mois le droit de distribuer des autotests dans ses rayons. Face à la très forte demande, le gouvernement a décidé d’accorder ce droit jusqu’au 31 janvier prochain. Ainsi, il sera désormais possible d’acheter des autotests dans les supermarchés. D’ailleurs, ces derniers, affirment qu’uls vendront ces autotests à prix coûtant. Chez les distributeurs, c’est le branle-bas de combat pour être prêt avant le Nouvel An.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Radio Fréquence zic (@rfzbretagne)

Du côté de chez Lidl, ça pourrait même arriver plus tôt. En effet, l’enseigne vend déjà des autotests dans ses magasins en Allemagne. Et la demande devrait être très forte. Il faut dire que les autotests sont très plébiscités et notamment par les personnes non-vaccinés. Moins désagréables et plus faciles à utiliser, ils sont également moins chers. Il faut en effet débourser 44 euros pour un test PCR et 22 euros pour un test antigénique classique si l’on est pas vacciné.

Lidl prêt à vendre les autotests à prix coûtant ?

La réaction des patrons des chaînes de distribution ne s’est pas fait attendre. Michel-Edouard Leclerc, président du Comité stratégique des magasins Leclerc, a de son côté, salué une « mesure juste et utile« . Il a également indiqué que les autotests seraient vendus à prix coutant dans ses magasins. Même son de cloche pour Lidl. En effet, Michel Biero, s’est exprimé sur le sujet dans BFM Business. Et le directeur exécutif achats et marketing de Lidl est prêt à être un acteur dans le secteur au vu de la situation sanitaire.

Pour lui, le but de Lidl, n’est pas de faire de l’argent. Il souhaite tout simplement pouvoir subvenir aux besoins des consommateurs. Enfin, les tests seront aussi vendus à prix coutant dans les grandes surfaces du groupe Système U. Son PDG, Dominique Schelcher, a notamment précisé qu’ils devraient être trouvables dans les rayons « à moins de deux euros« .

La grogne des pharmaciens

Mais si la décision est une bonne nouvelle pour les supermarchés, elle fait jaser chez les pharmaciens. En effet, ces derniers ne vient pas d’un bon oeil cette autorisation. Pourquoi ? Eh bien tout simplement, parce que pour eux, c’est une faute politique grave en terme de santé publique. Le président de l’Union de syndicats de pharmaciens d’officine, qualifie même la décision du Gouvernement, d’entorse à la politique.

Il estime notamment qu’il ne faut pas donner les autotests à n’importe qui : »Les autotests sont destinés aux personnes qui ne sont ni cas contact, ni symptomatiques. Or beaucoup de gens viennent en acheter ‘juste pour être sûrs’, et peuvent après ne pas se déclarer s’ils sont positifs. C’est pour ça qu’un autotest sur deux qu’on me demande, je le refuse ». De plus, la vente en pharmacie, permettrait aussi d’expliquer aux clients la méthode à suivre pour réaliser le test.