L’inflation est-elle une mauvaise nouvelle pour votre pouvoir d’achat ? On vous dit tout

Votre pouvoir d'achat sera-t-il impacté par la forte inflation en 2022 ?Votre pouvoir d'achat sera-t-il impacté par la forte inflation en 2022 ?

© major prepa

Le pouvoir d’achat des français est en berne depuis plusieurs années. Les prévisions de l’inflation en France pour l’année 2022 atteignent des niveaux inquiétants. Mais est-ce forcément une mauvaise chose ? L’équipe Objeko vous propose d’y voir plus clair dans cet article.

L’inflation, qu’est-ce que c’est ?

On entend beaucoup parler d’inflation ces derniers temps. Et notamment de son impact sur le pouvoir d’achat. Mais de quoi s’agit-il au juste ? L’inflation est avant tout une mesure de la hausse des prix sur l’ensemble des secteurs au cours d’une période donnée, souvent annuelle. En France, c’est l’Insee qui se charge de cette évaluation au moyen de l’indice des prix à la consommation, ou IPC. Le gouvernement prend ensuite en compte ces statistiques pour estimer le pouvoir d’achat des citoyens dans le pays. 

L’argent en lui-même n’a pas de valeur fixe. Les euros de votre compte en banque et de votre porte-monnaie ne valent que ce qu’ils permettent d’acheter. Votre pouvoir d’achat n’est donc pas fixé par le nombre de zéros sur votre compte en banque. 

L’exemple Russe

L’exemple le plus récent concernant une perte de pouvoir d’achat massif concerne la Russie. Le pays présidé par Vladimir Poutine a eu la mauvaise idée d’envahir son voisin, l’Ukraine. Ce qui devait être une guerre éclair permettant aux Russes de prendre le contrôle des administrations s’est transformé en un immense bourbier international. Non seulement la résistance des forces Ukrainiennes et de la population met des bâtons dans les roues de char de l’envahisseur mais la communauté internationale est tombée à bras raccourci sur la Russie.

Les sanctions économiques atteignent des niveaux inédits. Le pouvoir d’achat des Russes est en berne, avec une inflation qui se rapproche des 9%. Le rouble ne vaut plus rien sur le marché international, ce qui fait grimper le prix de toutes les importations. Quand bien même, au vu du retrait des plus grandes entreprises internationales du pays, il n’y a plus grand chose à acheter. Pour faire simple, les Russes se retrouvent avec une monnaie qui ne leur permet plus d’acheter autant de choses qu’avant l’invasion de l’Ukraine. Ils auraient dû y penser avant…

Inflation et pouvoir d’achat font parfois bon ménage

Malgré ce que l’on pense de l’inflation, celle-ci n’est pas nécessairement mauvaise pour le pouvoir d’achat. Ce fut notamment le cas dans les années 1960 à 1970 en France, en pleine période des 30 glorieuses. Cette période d’après-guerre a connu un immense boum économique dans tous les secteurs. L’emploi coulait à flot et la France découvrait la société de consommation du modèle américain. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par L’instant éco (@linstanteco)

Or, si les prix ont fortement augmenté durant cette période, entraînant une forte inflation autour de 6%, le pouvoir d’achat n’est pas pour autant descendu. Les Français de l’époque, soit les Baby Boomers et leurs parents, ont accumulé un grand nombre de richesses. Les secteurs de l’immobilier et des carburants représentaient une bien plus faible portion de leur budget, ce qui leur a permis de vivre confortablement. Il a fallu attendre les années 1980 et les 20 rugueuses pour que la tendance ne commence à s’inverser. Depuis, les crises financières s’enchaînent à un rythme effréné. 

Le pouvoir d’achat des français en berne cette année

L’année 2020 a été dramatique pour l’économie mondiale, et donc pour le pouvoir d’achat des français. Cela était bien entendu dû à la crise mondiale de pandémie liée à la COVID-19. L’année 2021 a connu une belle relance dans tous les secteurs, laissant présager le meilleur pour 2022. Or, l’attaque de la Russie contre l’Ukraine a chamboulé les prévisions des spécialistes. L’inflation est plus importante que ce qui avait été projeté. Cela est dû notamment à la forte hausse des prix des carburants, dont la Russie est l’un des principaux fournisseurs. Le monde entier paye le prix de la guerre, même si l’envahisseur est celui qui y laisse le plus de plumes. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BLC & Associés (@blc_associes)

Le gouvernement français prend en compte cette perte du pouvoir d’achat de la population, qui ne cesse de dégringoler. En plus de la prime inflation et des chèques énergies, de nouvelles mesures sont prises pour compenser la hausse des prix du carburant. Jean Castex a ainsi annoncé une déduction de 15 centimes du prix du carburant par litre et une revalorisation des frais kilométriques pour les employés du secteur public. 

Ces mesures seront-elles suffisantes pour garantir aux français que leur pouvoir d’achat ne sera pas impacté ? Il se pourrait bien qu’il nous faudra serrer votre ceinture cette année, une fois de plus. Gardons espoir et attendons de voir !